La Théorie de l'évolution, projet lauréat à Moulins, Europan 13

La Théorie de l'évolution, projet lauréat à Moulins, Europan 13
photo n° 1/2
Zoom sur l'image La Théorie de l'évolution, projet lauréat à Moulins, Europan 13

L’avis du jury

L'équipe considère l’évolution de la ville sur le temps long en regard des modifications naturelles ou anthropiques du régime de la rivière. Une analogie aux sciences naturelles oppose deux paradigmes : le transformisme de Lamarck évoque une adaptation continue de la structure urbaine au milieu naturel ; l’évolutionnisme de Darwin évoque la compétition entre les individus et les actions de l’homme sur le milieu naturel. En repérant les parts relatives entre ce qui relève d’une évolution naturelle et ce qui relève de modifications humaines, le projet se décline en neuf territoires rapportés à des modalités d’action spécifiques : l’Allier, les affluents, la voie ferrée, le cours de Bercy, la zone humide, les vergers, le Centre national du costume de scène et de la scénographie (CNCS), le nouveau pont, la rive gauche habitée. La superposition cartographique de ces territoires dessine une structure paysagère fluide, traduisant un ensemble de transformations volontaires qui ne grèvent pas l’évolution naturelle des milieux.

Le jury a salué la pertinence de la problématique soulevée dans un contexte fluvial et la finesse du travail spatial issu d’une démarche théorique structurée. Il a également remarqué la capacité du projet à tisser les liens entre les deux rives et à intervenir sur la grande échelle avec des actions mesurées.

  • Équipe : Benoît Barnoud, paysagiste et architecte; Clara Loukkal, urbaniste-géographe et paysagiste

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Sommaire

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital