Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe Hutin, finalistes du prix Mies van der Rohe 2019

Parmi les 7 réalisations françaises encore en lice pour obtenir le prix Mies van der Rohe 2019, seule l'opération Grand Parc, de transformation de 530 logements conçue à Bordeaux par Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe Hutin, reste dans la course.

Transformation de 530 logements, Grand Parc Bordeaux, Lacaton & Vassal architectes; Frédéric Druot Architecture; Christophe Hutin Architecture - © Philippe Ruault
photo n° 1/10
Zoom sur l'image Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe Hutin, finalistes du prix Mies van der Rohe 2019

Articles Liés

7 projets français encore en lice pour le prix Mies van der Rohe 2019

NL et XVW, lauréats du prix Mies van der Rohe 2017 avec la réhabilitation du Kleiburg à[...]

ÉQUERRE D'ARGENT 2011 / LAURÉAT - DRUOT ET LACATON & VASSAL - RÉHABILITATION DE LA TOUR[...]

Couru par les concepteurs, le prix Mies van der Rohe distingue le meilleur de la production architecturale contemporaine européenne. Cette année, 383 réalisations étaient sélectionnées par la Commission européenne et la fondation Mies van der Rohe, situées dans 38 pays. Après un premier tour de piste du jury, 7 réalisations françaises étaient en lice, parmi les 40 projets retenus partout en Europe. Seule l'opération Grand Parc, de transformation de 530 logements conçue à Bordeaux par Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe Hutin, fait finalement partie des 5 projets finalistes. La rénovation de ces appartements, construits au début des années 1960, était nécessaire, après leur démolition définitivement écartée. Les architectes ont mis en œuvre le dispositif de réhabilitation-extension déjà déployé sur la tour Bois-le-Prêtre à Paris, réalisation distinguée par le prix de l'Equerre d'argent en 2011. Comme à Paris, les travaux bordelais ont été menés en site occupé et ont visé l'addition de jardins d'hiver et de balcons, en béton cette fois-ci, pour offrir à chaque logement de nouvelles qualités: davantage d'espace, de lumière naturelle et de vue.

5 finalistes

Face à Grand Parc, quatre autres projets sont toujours en lice pour obtenir le prix de l’Union européenne pour l’architecture contemporaine: l'opération de commerces et bureaux Terrassenhaus Berlin, conçue par Brandlhuber+ Emde, Burlon et Muck Petzet Architekten à Berlin ; l'auditorium et centre des congrès conçu par Selgascano à Plasencia en Espagne ; le centre psychiatrique PC Caritas, conçu par Architecten de Vylder Vinck Taillieu à Melle en Belgique ; la place Skanderbeg, conçue par 51N4E à Tirana en Albanie. Le jury visitera les bâtiments finalistes durant le mois d'avril afin de désigner les deux lauréats –du prix de l’Union européenne pour l’architecture contemporaine et de la mention spéciale jeune architecte. La cérémonie de remise des prix se tiendra le 7 mai 2019 au pavillon Mies van der Rohe, à Barcelone.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Sommaire

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital