LAN et Clément Vergély livrent une résidence étudiante de 1082 places sur le campus de Saclay

Dans la ZAC du Moulon, sur l’îlot B du cluster Paris-Saclay, cette résidence de 900 logements se joue de la compacité et de la mixité. Répartie entre des barres massives encadrant un parc et des cylindres qui le parsèment, elle induit le croisement et offre des espaces publics partagés.

La résidence étudiante, signée LAN et Clément Vergély à Gif-sur-Yvette, 2018 - © Fabrice Fouillet
photo n° 1/12
Zoom sur l'image LAN et Clément Vergély livrent une résidence étudiante de 1082 places sur le campus de Saclay

Articles Liés

Coup d'œil sur Saclay #4 : La résidence SérendiCity, livrée par LAN et Clément Vergély

Paris-Saclay : RPBW, OMA et Gigon Guyer, Dominique Lyon, LAN et Clément Vergély réunis

Dans la ZAC du Moulon, les logements étudiants ont pour voisins l’école CentraleSupélec d’OMA, investie depuis la rentrée 2017, et l’Ecole normale supérieure de Renzo Piano, actuellement en chantier. « Mais au moment du concours, il n’y avait que des champs », raconte Clément Vergély. Les architectes se focalisent alors sur ce qui caractérise un campus : les espaces verts. Ils savent que l’un des côtés de leur parcelle rectangulaire sera occupé par des bâtiments de logements confiés à une autre agence. « Il fallait définir une périphérie partagée avec ce troisième arrivant. Nous avons raisonné sur un véritable îlot avec une limite nette, en choisissant de densifier les contours pour libérer le centre et développer un parc », expose Umberto Napolitano. « C’était le parti architectural le plus pertinent pour répondre à la demande de très forte densité, dans la tendance des bâtiments puissants et identifiables de la phase 1 de Saclay », précise Clément Vergély. Des porches monumentaux et des failles entre les barres favorisent l’échange entre l’intérieur et l’extérieur et laissent passer les deux axes déterminés par le paysagiste Michel Desvigne, chargé du plan d’aménagement global du plateau.

 

Le Sarcophage des Muses

Les architectes s’accordent sur un vocabulaire commun : des façades tramées en béton lasuré – noir pour l’immeuble d’angle de LAN, gris pour ceux de Vergély –, des menuiseries identiques et des loggias pour créer du relief. S’ensuivent de discrètes variations, notamment dans le dessin de la trame, verticale ou horizontale. Le budget est serré mais les deux agences ont l’expérience des résidences étudiantes. « Nous ne nous sommes pas épuisés sur des choses impossibles ; en revanche, nous nous sommes battus pour obtenir des fenêtres généreuses », rapporte Clément Vergély. Au rez-de-chaussée du bâtiment d’angle, l’Agora offre aux étudiants un beau volume, agrémenté d’un bar et de grandes tables pour se retrouver ou faire la fête.


Cinq cylindres préfabriqués, de même hauteur et de même diamètre, ponctuent le coeur de l’îlot. « Nous les avons traités comme des fabriques de jardin du XVIIIe siècle, jusqu’au caractère décoratif que l’on peut trouver dans ces architectures paysagères », explique Umberto Napolitano. Leur plan circulaire optimise la place occupée par les distributions en regroupant au centre les circulations verticales et horizontales, ce qui évite les couloirs sans fin. Les chambres de 18,50 m2 en forme de trapèze, qui s’élargissent jusqu’à 4 m, s’avèrent plus agréables que le modèle standard, grâce à leur coin jour décollé du lit. Ici aussi, les deux agences jouent sur d’infimes différences : des fenêtres en hauteur ou en largeur, des modénatures en relief ou en creux. Pour attiser la curiosité des étudiants et probablement atténuer l’austérité de l’ensemble, ils décorent la surface des cylindres avec les muses de la mythologie grecque. Avec l’accord du musée du Louvre, ils prennent une photographie 3D du Sarcophage des Muses, afin de créer par photogravure des matrices pour chaque élément de façade préfabriqué. « Comme le motif est inscrit en profondeur dans le béton, l’image générée par l’ombre apparaît ou disparaît, selon le point de vue ou la météo. Il y a un effet cinétique », fait valoir Umberto Napolitano. Chargés du parc, les paysagistes berlinois de Topotek ont joué également sur la forme circulaire avec d’immenses bancs en béton, lieux de rassemblement pour les étudiants.

 

  • Lieu : Gif-sur-Yvette (Essonne)
  • Maîtrise d’ouvrage : Linkcity
  • Maîtrise d'oeuvre : LAN, architecte mandataire ; Clément Vergély Architectes, architecte associé ; Topotek, paysagiste ; Undo-Redo, graphiste signalétique ; Franck Boutté Consultants, BE HQE, bureaux d’études intégrés de Bouygues
  • Programme : 900 logements pour 1 082 étudiants
  • Surface : 25 346 m2 SP
  • Calendrier : concours 2014, début du chantier 2015, livraison 2017 (première phase) et 2018 (seconde phase)
  • Coût : 40 M€ HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

PHOTO - 31228_1825717_k2_k1_4216420.jpg

Dossier détails : surélévations

09/12/2022

300 En milieu urbain, face à la rareté et à l'étroitesse du foncier, les opérations de surélévation sont devenues fréquentes. Quelle que soit l'échelle du projet, la démarche est souvent avantageuse : gagner de la surface à moindres frais, en se jouant des contraintes réglementaires. Plus généralement, […]

PHOTO - 31228_1825666_k2_k1_4216226.jpg

Le renouveau du site Richelieu de la BNF, par […]

08/12/2022

300 A Paris, le site Richelieu de la BNF rouvre enfin ses portes. Après douze ans de travaux menés par l'Atelier Gaudin, les bâtiments moult fois remaniés au cours des trois derniers siècles forment désormais un ensemble cohérent autour d'un jardin aménagé par Gilles Clément. Au cœur du IIe […]

Maison à Tassin-la-Demi-Lune (Rhône), VEDEA -Véronique Descharrières et LLA Lionel Leotardi, architectes

Une villa de verre et d'acier suspendue dans un […]

07/12/2022

300 Située dans le bourg de Tassin-la-Demi-Lune, près de Lyon, la Villa Béa est conçue comme un pavillon de jardin. Le projet imaginé par les agences VEDEA -Véronique Descharrières et LLA Lionel Leotardi, se trouve dans un site d’environ 3 000 m2 sans vis-à-vis avec l’espace public, et entouré d’un […]

PHOTO - 30893_1803479_k10_k9_4154612.jpg

Kam Bava - Portrait

08/12/2022

300 Kam Bava a étudié l'architecture à l'université de Manchester et à la London Metropolitan University, obtenant son diplôme en 2012. Entre 2009 et 2013, Kam Bava a travaillé au sein des agences David Chipperfield Architects de Berlin, Londres et Shanghai. Puis il a été l'un des associés de Witherford […]

PHOTO - 31228_1825711_k12_k1_4216395.jpg

Référence : Le cimetière du parc à Clamart, par […]

06/12/2022

300 Qu'il traverse le cimetière du parc à Clamart, la cité de la Plaine qui lui fait face ou encore Neufchâtel-en-Bray en Normandie, le passant le moins averti remarquera l'empreinte de Robert Auzelle (1913-1983). Reconnu pour son activité féconde, l'architecte, urbaniste, chercheur et enseignant s'est […]

Restaurant Titi Palacio Bar, Atelier OLK

À Morland, un restaurant vert signé Olk

05/12/2022

300 À Sully-Morland, dans un quartier où la tranquillité régnait étonnamment pour Paris, la restructuration de l'ancienne préfecture de la Seine (IVe arr.) confiée à David Chipperfield et Calq apporte son lot d’activité. L’agence Olk, du nom de son dirigeant Olivier Lekien (depuis 2019), y a signé un […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital