LAN et Clément Vergély livrent une résidence étudiante de 1082 places sur le campus de Saclay

Dans la ZAC du Moulon, sur l’îlot B du cluster Paris-Saclay, cette résidence de 900 logements se joue de la compacité et de la mixité. Répartie entre des barres massives encadrant un parc et des cylindres qui le parsèment, elle induit le croisement et offre des espaces publics partagés.

La résidence étudiante, signée LAN et Clément Vergély à Gif-sur-Yvette, 2018 - © Fabrice Fouillet
photo n° 1/12
Zoom sur l'image LAN et Clément Vergély livrent une résidence étudiante de 1082 places sur le campus de Saclay

Articles Liés

Coup d'œil sur Saclay #4 : La résidence SérendiCity, livrée par LAN et Clément Vergély

Paris-Saclay : RPBW, OMA et Gigon Guyer, Dominique Lyon, LAN et Clément Vergély réunis

Dans la ZAC du Moulon, les logements étudiants ont pour voisins l’école CentraleSupélec d’OMA, investie depuis la rentrée 2017, et l’Ecole normale supérieure de Renzo Piano, actuellement en chantier. « Mais au moment du concours, il n’y avait que des champs », raconte Clément Vergély. Les architectes se focalisent alors sur ce qui caractérise un campus : les espaces verts. Ils savent que l’un des côtés de leur parcelle rectangulaire sera occupé par des bâtiments de logements confiés à une autre agence. « Il fallait définir une périphérie partagée avec ce troisième arrivant. Nous avons raisonné sur un véritable îlot avec une limite nette, en choisissant de densifier les contours pour libérer le centre et développer un parc », expose Umberto Napolitano. « C’était le parti architectural le plus pertinent pour répondre à la demande de très forte densité, dans la tendance des bâtiments puissants et identifiables de la phase 1 de Saclay », précise Clément Vergély. Des porches monumentaux et des failles entre les barres favorisent l’échange entre l’intérieur et l’extérieur et laissent passer les deux axes déterminés par le paysagiste Michel Desvigne, chargé du plan d’aménagement global du plateau.

 

Le Sarcophage des Muses

Les architectes s’accordent sur un vocabulaire commun : des façades tramées en béton lasuré – noir pour l’immeuble d’angle de LAN, gris pour ceux de Vergély –, des menuiseries identiques et des loggias pour créer du relief. S’ensuivent de discrètes variations, notamment dans le dessin de la trame, verticale ou horizontale. Le budget est serré mais les deux agences ont l’expérience des résidences étudiantes. « Nous ne nous sommes pas épuisés sur des choses impossibles ; en revanche, nous nous sommes battus pour obtenir des fenêtres généreuses », rapporte Clément Vergély. Au rez-de-chaussée du bâtiment d’angle, l’Agora offre aux étudiants un beau volume, agrémenté d’un bar et de grandes tables pour se retrouver ou faire la fête.


Cinq cylindres préfabriqués, de même hauteur et de même diamètre, ponctuent le coeur de l’îlot. « Nous les avons traités comme des fabriques de jardin du XVIIIe siècle, jusqu’au caractère décoratif que l’on peut trouver dans ces architectures paysagères », explique Umberto Napolitano. Leur plan circulaire optimise la place occupée par les distributions en regroupant au centre les circulations verticales et horizontales, ce qui évite les couloirs sans fin. Les chambres de 18,50 m2 en forme de trapèze, qui s’élargissent jusqu’à 4 m, s’avèrent plus agréables que le modèle standard, grâce à leur coin jour décollé du lit. Ici aussi, les deux agences jouent sur d’infimes différences : des fenêtres en hauteur ou en largeur, des modénatures en relief ou en creux. Pour attiser la curiosité des étudiants et probablement atténuer l’austérité de l’ensemble, ils décorent la surface des cylindres avec les muses de la mythologie grecque. Avec l’accord du musée du Louvre, ils prennent une photographie 3D du Sarcophage des Muses, afin de créer par photogravure des matrices pour chaque élément de façade préfabriqué. « Comme le motif est inscrit en profondeur dans le béton, l’image générée par l’ombre apparaît ou disparaît, selon le point de vue ou la météo. Il y a un effet cinétique », fait valoir Umberto Napolitano. Chargés du parc, les paysagistes berlinois de Topotek ont joué également sur la forme circulaire avec d’immenses bancs en béton, lieux de rassemblement pour les étudiants.

 

  • Lieu : Gif-sur-Yvette (Essonne)
  • Maîtrise d’ouvrage : Linkcity
  • Maîtrise d'oeuvre : LAN, architecte mandataire ; Clément Vergély Architectes, architecte associé ; Topotek, paysagiste ; Undo-Redo, graphiste signalétique ; Franck Boutté Consultants, BE HQE, bureaux d’études intégrés de Bouygues
  • Programme : 900 logements pour 1 082 étudiants
  • Surface : 25 346 m2 SP
  • Calendrier : concours 2014, début du chantier 2015, livraison 2017 (première phase) et 2018 (seconde phase)
  • Coût : 40 M€ HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

ATELIER 9.81

Atelier 9.81 réalise 63 logements sociaux et une […]

26/06/2019

Dans un quartier faubourien de Lille, le long d’un axe de circulation bordé d’anciennes maisons de ville en brique, l’espace public se dilate pour former une place sur laquelle débouche une station de métro : c’est ici qu’est venue […]

Equerre d'argent 2019

Equerre d'Argent 2019 : proposez vos réalisations […]

24/06/2019

Depuis 1983, l’Équerre d’Argent a pour objectif de faire connaître le meilleur de la production architecturale réalisée sur le territoire français. Participez à la 37e édition en proposant votre projet avant le 6 septembre 2019 à […]

Nommé à l'Equerre d'argent 2017, catégorie Ouvrage d'arts, Passerelle à Creil (Oise), Jean-François Blassel (architectes), Communauté de l’agglomération creilloise (maître d'ouvrage)

La passerelle Nelson Mandela de Jean-François […]

25/06/2019

Symbole de la rénovation urbaine de Creil, la passerelle Nelson Mandela se lit comme un balcon léger et délicat posé sur le paysage.  Offerte aux piétons et aux cyclistes, longue de 112 mètres, elle enjambe l’Oise et relie aujourd’hui deux […]

Un mille-feuille géant signé Martial Marquet et […]

25/06/2019

Dans le cadre de la Biennale d’Architecture de Versailles, Martial Marquet et CAB architectes s’interrogent sur les notions de l’archaïsme et du contemporain, et proposent un dispositif immersif qui convie ces deux « antagonismes ». "Archaïque feat. […]

La halle de l'Institut de France à Paris, Marc Barani, 2019

La petite halle industrielle de l'Institut de […]

24/06/2019

Avec son nouvel auditorium et son foyer, créés à l’intérieur d’une ancienne halle du XIXe siècle où l’on battait la monnaie, l’Institut de France affirme son attachement au passé et son ouverture à l’architecture […]

Álvaro Siza Vieira, Grand prix d’architecture de l’Académie des Beaux-arts

Álvaro Siza Vieira, Grand prix d’architecture de […]

24/06/2019

Décerné tous les deux ans à un architecte pour l'ensemble de son parcours, le Grand prix d'architecture de l'Académie des Beaux-arts, alias prix Charles Abella, est attribué cette année à l'architecte portugais Álvaro Siza […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus