LAN et Clément Vergély livrent une résidence étudiante de 1082 places sur le campus de Saclay

Dans la ZAC du Moulon, sur l’îlot B du cluster Paris-Saclay, cette résidence de 900 logements se joue de la compacité et de la mixité. Répartie entre des barres massives encadrant un parc et des cylindres qui le parsèment, elle induit le croisement et offre des espaces publics partagés.

La résidence étudiante, signée LAN et Clément Vergély à Gif-sur-Yvette, 2018 - © Fabrice Fouillet
photo n° 1/12
Zoom sur l'image LAN et Clément Vergély livrent une résidence étudiante de 1082 places sur le campus de Saclay

Articles Liés

Coup d'œil sur Saclay #4 : La résidence SérendiCity, livrée par LAN et Clément Vergély

Paris-Saclay : RPBW, OMA et Gigon Guyer, Dominique Lyon, LAN et Clément Vergély réunis

Dans la ZAC du Moulon, les logements étudiants ont pour voisins l’école CentraleSupélec d’OMA, investie depuis la rentrée 2017, et l’Ecole normale supérieure de Renzo Piano, actuellement en chantier. « Mais au moment du concours, il n’y avait que des champs », raconte Clément Vergély. Les architectes se focalisent alors sur ce qui caractérise un campus : les espaces verts. Ils savent que l’un des côtés de leur parcelle rectangulaire sera occupé par des bâtiments de logements confiés à une autre agence. « Il fallait définir une périphérie partagée avec ce troisième arrivant. Nous avons raisonné sur un véritable îlot avec une limite nette, en choisissant de densifier les contours pour libérer le centre et développer un parc », expose Umberto Napolitano. « C’était le parti architectural le plus pertinent pour répondre à la demande de très forte densité, dans la tendance des bâtiments puissants et identifiables de la phase 1 de Saclay », précise Clément Vergély. Des porches monumentaux et des failles entre les barres favorisent l’échange entre l’intérieur et l’extérieur et laissent passer les deux axes déterminés par le paysagiste Michel Desvigne, chargé du plan d’aménagement global du plateau.

 

Le Sarcophage des Muses

Les architectes s’accordent sur un vocabulaire commun : des façades tramées en béton lasuré – noir pour l’immeuble d’angle de LAN, gris pour ceux de Vergély –, des menuiseries identiques et des loggias pour créer du relief. S’ensuivent de discrètes variations, notamment dans le dessin de la trame, verticale ou horizontale. Le budget est serré mais les deux agences ont l’expérience des résidences étudiantes. « Nous ne nous sommes pas épuisés sur des choses impossibles ; en revanche, nous nous sommes battus pour obtenir des fenêtres généreuses », rapporte Clément Vergély. Au rez-de-chaussée du bâtiment d’angle, l’Agora offre aux étudiants un beau volume, agrémenté d’un bar et de grandes tables pour se retrouver ou faire la fête.


Cinq cylindres préfabriqués, de même hauteur et de même diamètre, ponctuent le coeur de l’îlot. « Nous les avons traités comme des fabriques de jardin du XVIIIe siècle, jusqu’au caractère décoratif que l’on peut trouver dans ces architectures paysagères », explique Umberto Napolitano. Leur plan circulaire optimise la place occupée par les distributions en regroupant au centre les circulations verticales et horizontales, ce qui évite les couloirs sans fin. Les chambres de 18,50 m2 en forme de trapèze, qui s’élargissent jusqu’à 4 m, s’avèrent plus agréables que le modèle standard, grâce à leur coin jour décollé du lit. Ici aussi, les deux agences jouent sur d’infimes différences : des fenêtres en hauteur ou en largeur, des modénatures en relief ou en creux. Pour attiser la curiosité des étudiants et probablement atténuer l’austérité de l’ensemble, ils décorent la surface des cylindres avec les muses de la mythologie grecque. Avec l’accord du musée du Louvre, ils prennent une photographie 3D du Sarcophage des Muses, afin de créer par photogravure des matrices pour chaque élément de façade préfabriqué. « Comme le motif est inscrit en profondeur dans le béton, l’image générée par l’ombre apparaît ou disparaît, selon le point de vue ou la météo. Il y a un effet cinétique », fait valoir Umberto Napolitano. Chargés du parc, les paysagistes berlinois de Topotek ont joué également sur la forme circulaire avec d’immenses bancs en béton, lieux de rassemblement pour les étudiants.

 

  • Lieu : Gif-sur-Yvette (Essonne)
  • Maîtrise d’ouvrage : Linkcity
  • Maîtrise d'oeuvre : LAN, architecte mandataire ; Clément Vergély Architectes, architecte associé ; Topotek, paysagiste ; Undo-Redo, graphiste signalétique ; Franck Boutté Consultants, BE HQE, bureaux d’études intégrés de Bouygues
  • Programme : 900 logements pour 1 082 étudiants
  • Surface : 25 346 m2 SP
  • Calendrier : concours 2014, début du chantier 2015, livraison 2017 (première phase) et 2018 (seconde phase)
  • Coût : 40 M€ HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Europan 15, Rochefort Océan

Europan 15: Let the river in, projet lauréat à […]

02/04/2020

300 Concours d’idées biennal ouvert aux architectes, paysagistes et urbanistes européens âgés de moins de 40 ans, Europan a dévoilé sa 15e cuvée, lancée sur le thème “La ville productive”. C'est la seconde édition consacrée à cette thématique, cruciale dans la transformation des villes aujourd’hui. Avec […]

Ecole d’économie de Toulouse, Grafton architects

L'école d'économie de Toulouse, signée Grafton

01/04/2020

300 Pour accompagner cette période de confinement, AMC offre en accès libre une partie du contenu de ses derniers numéros. L'école d'économie de Toulouse, conçue par l'agence Grafton, est publié dans AMC n°285-mars 2020. Première livraison en France du duo irlandais Grafton, lauréat du prix Pritzker […]

Bureaux de l'agence d'architecture MVRDV à Rotterdam, projet d'aménagement réalisé par MVRDV

Architectes, qui êtes-vous?

31/03/2020

300 Le Conseil national de l'Ordre des architectes annonce le lancement, dès le 1er avril 2020, de la récolte de données pour nourrir la prochaine Archigraphie, l'éclairante étude démographique et économique menée sur tous les deux ans sur la population ordinale. C'est le miroir de la profession. […]

THE ARCHES PROJECT, Arches nomades pour lieux abandonnés, Boano Prismontas

Arches en kit pour start-uper en manque de fonds

30/03/2020

300 L’architecte basé à Londres, Boano Prismontas, a créé un dispositif léger d'arches modulaires pour installer des bureaux temporaires. Ces arches s’assemblent manuellement sans joint et se démantèlent rapidement, pour investir des lieux non utilisés sans toucher aux murs. C’est un concours autour de […]

Ricardo Bofill, Visions d’architecture

Ricardo Bofill, génial outsider - Livre

27/03/2020

300 Ricardo Bofill est un personnage de roman, déjà une légende tant son œuvre semble enrobée d'un filtre fictionnel qui identifie ses réalisations comme des univers autonomes et singuliers. A l'heure où frémit le retour en grâce du postmodernisme et que circulent de nouveau des images des colonnes de […]

Vue extérieure : Le Grand Louvre, Ieoh Ming Pei, Paris 1er, Équerre d’argent 1989 / prix spécial du jury

Confinés et cultivés: 4 podcasts sur […]

26/03/2020

300 Hormis la série estivale animée par David Abittan sur France Inter, Les choses de la ville, l'architecture est devenue trop rare à la radio. Pour s'en consoler, le confinement offre l'occasion de réécouter Métropolitains, l'émission culte du critique d'architecture François Chaslin, ou de découvrir […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital