Le Frac Centre-Val de Loire célèbre la scène expérimentale espagnole

Le Frac Centre-Val de Loire présente jusqu'au 24 février 2019 la première exposition consacrée à la scène expérimentale espagnole des années 1960-1980. «Madrid, octobre 68» revient sur l’incroyable aventure du Centre de calcul de l’université de Madrid, qui réunit artistes, architectes, ingénieurs, scientifiques et intellectuels autour des possibilités offertes par le calcul automatique généré par informatique. Ces pionniers forment une communauté dont l’expérience collective de la rencontre entre art et informatique affirme une autre forme de production artistique, à la croisée des disciplines.

José María Yturralde, Estructura volante II, 1976. Exposition « Madrid, Octobre 68 » au Frac Centre-Val de Loire - © IVAM, Institut Valencià d’Art Modern, Generalitat Valenciana. Gift of the artist.
photo n° 1/7
Zoom sur l'image Le Frac Centre-Val de Loire célèbre la scène expérimentale espagnole

Articles Liés

ÉQUERRE D'ARGENT 2013 / NOMINÉ - JAKOB+MACFARLANE - FRAC CENTRE

En 1968, le premier ordinateur fait son apparition dans l’enseignement supérieur espagnol, marquant le début des activités du centre de calcul de l’université de Madrid. Après des décennies d’isolement culturel, des artistes, des architectes et des musiciens se lancent alors dans une réflexion sur l’exploitation de l’ordinateur dans leurs processus créatifs. Le Centre de calcul devient l’espace de liberté créatif le plus dynamique de la fin de la dictature, s’affirmant comme une structure d’expérimentation collective, dans un contexte où le rassemblement avait une signification particulière, presque subversive. L’immunité assurée par l’aura de la technologie, en apparence non idéologique, permet au centre d’impulser un élan sans précédent à l’innovation espagnole, longtemps restée en gestation. S’ensuit une double rupture: l’effondrement du bloc culturel imposé par le régime politique et la disparition des frontières entre les différents champs de la création, ouvrant l’expérimentation à de nouvelles voies d’expression.

1960-1980, années prospectives

En jetant des ponts entre un monde virtuel et imaginaire et un monde réel, le Centre de calcul ouvre l’écriture à d’autres horizons, tels que la musique et les arts plastiques, tout en s’inspirant des nouvelles théories linguistiques de Noam Chomsky (les grammaires génératives) et celles de l’information de Max Bense, autant que de la poésie expérimentale espagnole. L’exposition "Madrid, octobre 68", présentée au Frac Centre-Val de Loire, déploie de manière exhaustive l’œuvre de Javier Segui de la Riva, et forme le corpus nécessaire pour comprendre le contexte de l’époque et relier les œuvres des architectes et des artistes. Elle introduit la scène expérimentale espagnole des années 1960-1980 dans un paysage européen et américain de la radicalité, de la prospective et de l’utopie en architecture: l’architecture radicale en Italie, l’architecture visionnaire en Autriche, la pop architecture en Angleterre ou la prospective en France.

 

 

  •  «Madrid, octobre 68. La scène expérimentale espagnole»
    Jusqu’au 24 février 2019
    Frac Centre-Val de Loire, 88 rue du Colombier, 45000 Orléans
    Commissariat: Monica García Martinez et Abdelkader Damani

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Abonnés AMC

PHOTO - 22932_1370610_k2_k1_3177153.jpg

Paris coloré, Paris transformé - Le fond […]

23/10/2020

300 Jusqu'au 11 janvier 2010 à la Cité de l'architecture et du patrimoine, le musée Albert-Kahn lève le voile sur une partie de son extraordinaire collection d'images de la capitale au début du XXe siècle. Au prisme de l'autochrome et de films, celle-ci apparaît à la fois intemporelle et en profonde […]

Par art et par nature / Architectures de guerre, Philippe Prost.

La leçon de guerre de Philippe Prost - Livre

23/10/2020

300 Qui a dit que l’architecture de guerre était un sujet aride ? Pour se convaincre du contraire, il faut lire le dernier essai de Philippe Prost, grand spécialiste de Vauban, qui se saisit de l’un de ses thèmes de prédilection pour penser l’architecture d’aujourd’hui et la ville de demain à l’aune de […]

Abonnés AMC

Maison à Fano (Danemark), Lenschow & Pihlmann architectes

Esthétiser l'ordinaire, une maison au Danemark par […]

22/10/2020

300 Briques creuses, câbles électriques, ciment coloré et plaques de plâtre fibré. Dans cette maison au Danemark, Lenschow & Pihlmann se jouent des matériaux standard de la construction pour bâtir une esthétique minimaliste. Le parti architectural étant d'établir une relation forte avec l'environnement, […]

Salle de boxe M. Ali, façade Est, Aconcept

Havre de paix pour le combat, une salle de boxe […]

21/10/2020

300 Pans de béton et pans vitrés sont les bases portées par Aconcept pour la salle de boxe Mohamed Ali, que l’atelier a livrée en juin 2020 à Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne). L’édifice siège dans un terrain verdoyant, en plein secteur urbain. L’alternance entre le tout transparent et tout opaque est […]

Trophée Béton écoles, 9eme édition, candidatures

Trophée Béton écoles: derniers jours pour […]

21/10/2020

300 Les inscriptions à la 9e édition du Trophée Béton écoles, dédié aux étudiants en architecture qui valorisent l'usage du béton dans leurs projets, sont ouvertes jusqu'au 30 octobre 2020. Organisé par les associations Bétocib, CIMbéton et la Fondation Ecole Française du Béton, sous le patronage du […]

Abonnés AMC

Lycée, HUITETDEMI architectes, JM Chancel, JS Cardone, architectes associés, Allauch (Bouches-du-Rhône)

Une image pour l'apprentissage, un lycée par […]

20/10/2020

300 Le lycée conçu à Allauch (Bouches-du-Rhône) par l'agence HUITETDEMI avec les architectes JM Chancel et JS Cardone, se déploie à l'échelle d'une mini ville, apprivoisée par le rythme rationnel et régulier de sa structure bois. Dans l’ancienne carrière de gypse de la commune d’Allauch […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital