Le minimalisme d’Aires Mateus s’affiche à Tours – Exposition

Vue de l'exposition Aires Mateus - ©  François Fernandez
photo n° 1/12
Zoom sur l'image Le minimalisme d’Aires Mateus s’affiche à Tours – Exposition

Aires Mateus est l’agence d’architecture portugaise qui a été choisie en 2012, lors d’un concours international, pour réaliser le Centre de création contemporaine Olivier-Debré (CCCOD). Celui-ci, dont le chantier a commencé, ouvrira ses portes à Tours en 2016. Après avoir débuté leur carrière en 1983 en collaborant avec l’architecte Gonçalo Byrne, Francisco et Manuel Aires Mateus ont créé leur propre agence en 1988. Ils ont, depuis lors, réalisé de nombreux projets remarqués et primés comme le Musée du Phare Santa-Marta à Cascais, le Centre des arts de Sines ou la maison de retraite d’Alcácer do Sal, au Portugal. Le Centre de création contemporaine de Tours est leur premier projet français. Pour sa première exposition en France, Aires Mateus allie rétrospective et expérience. Dans une atmosphère épurée, entre l’atelier et le laboratoire, ils font entrer dans l’espace du centre d’art la quasi totalité de leurs projets et réalisations à travers une exceptionnelle collection de maquettes réalisées spécialement pour l’occasion : «Tout» Aires Mateus est ici réuni à l’échelle 1:200, permettant d’envisager pour la première fois l’œuvre dans son intégralité. Au-delà de la référence précise à chacun des projets, conçus entre 1999 et aujourd’hui, le dispositif de l’exposition est aussi à lire comme une installation globale. D’une grande radicalité et homogénéité plastique, cet ensemble de 60 maquettes blanches, accompagné de dessins, livre dans l’espace une approche encyclopédique du travail : «Il s’agit de présenter une vision plus lexicale des possibilités de leur architecture, en déclinant et en articulant de façon systématique comme une sorte de grammaire de la multitude des rapports possibles entre espace et architecture. On peut l’interpréter comme une grammaire abstraite et évolutive, qui forme la base structurelle et formelle aussi bien qu’immatérielle et conceptuelle du projet architectural. C’est une boîte à outils démontrant les potentialités quasi infinies, illimitées, de leur approche architecturale.» (Elke Mittmann, «L’architecture d’Aires Mateus – un lexique d’espaces») Leurs bâtiments ne se conçoivent pas tant par leur image extérieure que par le vide, l’espace en négatif défini par les limites de la construction, celui au sein duquel la vie trouvera sa place. Privilégiant les surfaces continues et l’homogénéité de leurs matériaux de recouvrement, l’architecture d’Aires Mateus se développe également autour de volumes sculpturaux et distinctement interprétables, qui lui confèrent un caractère de permanence. Participant à ce «lexique d’espaces» à caractère monographique, le projet pour le CCCOD de Tours occupe toutefois une place à part : présenté à différentes échelles, il nous amène à faire bien plus physiquement l’expérience de ses espaces, de ses volumes et de son matériau : la pierre de Tercet.

 

  • "Aires Mateus", Centre de création contemporaine Olivier-Debré
  • Jusqu'au 30 août 2015
  • 55, rue Marcel-Tribut, 37 000 Tours
  • http://www.ccc-art.com

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

National Pulse memorial & museum, Orlando (USA), Coldefy, RDAI, HHCP Architects, Xavier Veilhan, dUCKS scéno, Agence TER, Prof. Laila Farah

Coldefy et RDAI signeront le National Pulse […]

10/12/2019

Les agences d’architecture françaises Coldefy et RDAI, associées à l’artiste Xavier Veilhan et aux paysagistes de l’Agence TER, remportent la consultation internationale pour la construction du mémorial aux victimes de l’attentat contre la […]

Heidegger et la question de l’habiter.  Une philosophie de l’architecture,  Céline Bonicco-Donato

Heidegger expliqué aux architectes - Livre

10/12/2019

Comme de coutume, ce sont les Anglais qui avaient tiré les premiers, avec la publication, en 2007, d’un Heidegger for Architects par Adam Sharr (un Gallois, en réalité). Ce dernier constatait déjà que Heidegger était le philosophe le plus cité […]

Transformation du Musée des Beaux-Arts de Dunkerque en bibliothèque, D'Houndt et Bajart architectes

Du musée de la reconstruction à la […]

09/12/2019

Commandée par la ville de Dunkerque, la médiathèque conçue par l’agence d'architecture D'Houndt+Bajart investit l’ancien musée des Beaux-Arts sous la forme d’un équipement d'envergure comprenant café, bibliothèque, […]

AMC n°6-décembre 1984, couverture

Dans les archives d'AMC: 1984, Koolhaas, mental et […]

09/12/2019

En novembre 1967 sortait le premier numéro d’AMC, conçu comme une revue d’idées et de débats, destinée à dépoussiérer un vieux «bulletin», celui de la Société des architectes diplômés par le […]

« Moderne Maharajah, un mécène des années 1930 ». Man Ray, le maharajah et sa femme vers 1927

Une fascinante modernité indienne exposée au Musée […]

06/12/2019

A Paris, le Musée des Arts décoratifs met à l’honneur l’extraordinaire figure du maharajah d’Indore qui donna libre cours son goût pour les avant-gardes artistiques et décoratives en créant, en Inde, un univers moderne unique. […]

Elizabeth de Portzamparc, architecte

Elizabeth de Portzamparc - Portrait

06/12/2019

Architecte et urbaniste, Elizabeth de Portzamparc conçoit ses bâtiments comme des symboles porteurs de nouvelles valeurs, des repères urbains forts qui structurent les lieux où ils s’installent. Née à Rio de Janeiro, Elizabeth de Portzamparc […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus