Le mobilier de bureau ludique et confortable à Workspace expo, à Paris

En avril dernier, le salon Workspace Expo 2019 a animé la porte de Versailles à Paris. La rédaction d'AMC participait aux prix de l'innovation remis à cette occasion. Retour sur un rendez-vous qui donne envie de s’installer dans de nouveaux bureaux, qui favorisent la productivité, autant que la bonne humeur des usagers.

 

Prix Workspace catégorie Mobilier: Atelier, Fantoni avec Gensler design - © Fantoni
photo n° 1/11
Zoom sur l'image Le mobilier de bureau ludique et confortable à Workspace expo, à Paris

Depuis quelques années, le salon Workspace Expo ne cesse de prendre de l'ampleur, tout en offrant des stands à taille modérée, confortables pour le visiteur et propices aux échanges. L'édition 2019, qui s'est tenue en avril et fut marquée par une belle représentativité italienne, pourrait bien avoir profité de l'absence d'espace dédié au bureau lors du salon du meuble de Milan, qui suivait de peu la manifestation française. À Paris, les meubles et systèmes exposés affirmaient un positionnement très qualitatif dans l'aménagement du travail. La rédaction d'AMC était membre du jury des prix de l'innovation. Retour sur les gagnants et au-delà.

Des solutions plutôt que des objets

Le jury des prix Workspace 2019, présidé par le designer Patrick Norguet, a porté ses choix sur des solutions plutôt que des objets. La catégorie Mobilier a reconnu la souplesse et la rationalité de la solution Atelier de Fantoni, un modèle d’aménagement où, hors les étagères, tables, extensions et caissons sur roulettes favorisent le changement de disposition à loisir. La catégorie Technologie a récompensé Kandu, un outil de précision et un service pour le confort intérieur de l’usager. Cet appareil mesure un grand nombre de paramètres (qualité de l’air en CO2, hygrométrie, confort sonore, etc.), associé à une expertise d’analyse, de diagnostic et de recommandations d’intervention dans un aménagement. La catégorie Solutions d’aménagement a salué le configurateur en ligne de la gamme acoustique signée des designers Obersound, d’Ober Surfaces, qui offre une liberté fine au concepteur sur le dessin et les perforations qu’il souhaite. Le coup de cœur a été attribué au Paravan d’Arper, dessiné par Lievore Altherr, une famille de cloisonnements absorbants phoniques, autoportants, droits ou courbes, enrichie de nombreux accessoires (étagères, patères, pans d’accroche pour punaises, etc.).

Cabines confortables et bras articulé

Saluons également F65 d'Alea, dont les cabines de retrait sur mesure sont une démonstration d'esthétique, avec un soin accordé au détail et aux matières dans une ligne acoustique et ventilée. La Collaborative room d’Estel dispose également d’un modèle de pièce tout équipée, qui se décline selon les programmes et les modèles, du plus petit au salon central. Humanscale amène une touche d'ingénierie avec ses bras support-écran articulés, disposant d’un pivot à 360° avec une butée réglable. Faciles à monter, ils se placent en solution qui revisite l'existant, réalise l’ajustement nécessaire sans tout changer au poste de travail. Proposant une position assise ou debout selon le moment du jour, les bureaux Stand-up de Mikomax se confirment comme un nouvel acteur du marché, déjà remarqué à Orgatec. 

Jeu d'enfant et puzzle de sol

Et pour ne pas oublier de s’asseoir justement, la collection Haworth présente des assises souples et colorées, proches du sol, qui se prolongent avec des tapis Bandas de Gan, dans une famille signée Patricia Urquiola. La ligne Pixel de Bene se déploie, dans un souci de répondre à toujours plus de situations. Une série de blocs, des planches, des accroches et le tout s’installe à la manière d’un jeu d'enfant. Au sol, la série Link de Bolon poursuit sa quête de calepinages géométriques pour créer des surfaces dessinées. Ses découpes peaufinent le style et s’utilisent à la façon d’un puzzle. Plus d’excuse pour avoir encore en France des espaces de travail inadaptés, ingrats. Place à l’outil qui soutient la productivité, autant que l’humeur des usagers.

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Exposition

Fernand Pouillon en son royaume de Belcastel

30/10/2020

300 Dans l’Aveyron, au château de Belcastel, qui fut la dernière demeure de Fernand Pouillon, deux expositions célébraient en octobre 2020, l’architecte visionnaire disparu en 1986 et longtemps décrié de son vivant. Avec « Architecture vivante », le photographe et cinéaste Stéphane Couturier s'est […]

Pascal Chombart de Lauwe et Etienne Chevreul-Demas, architectes. agence Tectone

Tectone - Portrait

30/10/2020

300 L’architecte urbaniste Pascal Chombart de Lauwe fonde Tectone en 1986 avec Jean Lamude (décédé en 1996). Etienne Chevreul-Demas devient associé en 2017. Bien que les normes complexifient la production des logements, l’agence Tectone, forte d’une expérience de trente ans dans le domaine, défend qu’il […]

Abonnés AMC

PHOTO - 22932_1370558_k3_k1_3176913.jpg

Référence: Maurice Blanc, moderne Grenoblois

29/10/2020

300 Le Grenoblois Maurice Blanc (1924-1988) consacre sa vie à l'architecture et à l'urbanisme avec une contribution originale qui se déploie entre 1950 et 1980. Maître d'œuvre engagé, il est l'un des initiateurs locaux de la formation permanente des architectes et un acteur politique municipal. Pour cet […]

Rendez-vous à suivre

5 rendez-vous d'architecture, à ne pas manquer ce […]

29/10/2020

300 Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. 1. Conquêtes spatiales, à Annecy Au tournant des années 1960, Jean-Louis Chanéac, Claude Costy et Pascal Häusermann imaginent un nouveau langage architectural aux formes organiques, exprimant une vision […]

Abonnés AMC

Projet pour l'Arena Porte de la Chapelle, Paris, SCAU et NP2F architectes

JO Paris 2024 : Grands équipements, petit souffle

28/10/2020

300 Les grands équipements qui seront bâtis à l'occasion des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, le centre aquatique à Saint-Denis et l'Arena porte de la Chapelle, offrent des traductions sans ostentation aux injonctions légitimes à la modération environnementale. Au risque de manquer le […]

« Nos jours heureux, Architecture et bien-être à l’ère du capitalisme émotionnel »,

Déconstruire la mythologie du bonheur - Livre

28/10/2020

300 Publié par le prestigieux Centre canadien d’architecture à l’occasion de l’exposition du même nom organisée dans ses murs l’an dernier, « Nos jours heureux, Architecture et bien-être à l’ère du capitalisme émotionnel » est un collage réflexif, richement illustré et nourri d’une belle variété de […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital