Le mobilier de bureau ludique et confortable à Workspace expo, à Paris

En avril dernier, le salon Workspace Expo 2019 a animé la porte de Versailles à Paris. La rédaction d'AMC participait aux prix de l'innovation remis à cette occasion. Retour sur un rendez-vous qui donne envie de s’installer dans de nouveaux bureaux, qui favorisent la productivité, autant que la bonne humeur des usagers.

 

Prix Workspace catégorie Mobilier: Atelier, Fantoni avec Gensler design - © Fantoni
photo n° 1/11
Zoom sur l'image Le mobilier de bureau ludique et confortable à Workspace expo, à Paris

Depuis quelques années, le salon Workspace Expo ne cesse de prendre de l'ampleur, tout en offrant des stands à taille modérée, confortables pour le visiteur et propices aux échanges. L'édition 2019, qui s'est tenue en avril et fut marquée par une belle représentativité italienne, pourrait bien avoir profité de l'absence d'espace dédié au bureau lors du salon du meuble de Milan, qui suivait de peu la manifestation française. À Paris, les meubles et systèmes exposés affirmaient un positionnement très qualitatif dans l'aménagement du travail. La rédaction d'AMC était membre du jury des prix de l'innovation. Retour sur les gagnants et au-delà.

Des solutions plutôt que des objets

Le jury des prix Workspace 2019, présidé par le designer Patrick Norguet, a porté ses choix sur des solutions plutôt que des objets. La catégorie Mobilier a reconnu la souplesse et la rationalité de la solution Atelier de Fantoni, un modèle d’aménagement où, hors les étagères, tables, extensions et caissons sur roulettes favorisent le changement de disposition à loisir. La catégorie Technologie a récompensé Kandu, un outil de précision et un service pour le confort intérieur de l’usager. Cet appareil mesure un grand nombre de paramètres (qualité de l’air en CO2, hygrométrie, confort sonore, etc.), associé à une expertise d’analyse, de diagnostic et de recommandations d’intervention dans un aménagement. La catégorie Solutions d’aménagement a salué le configurateur en ligne de la gamme acoustique signée des designers Obersound, d’Ober Surfaces, qui offre une liberté fine au concepteur sur le dessin et les perforations qu’il souhaite. Le coup de cœur a été attribué au Paravan d’Arper, dessiné par Lievore Altherr, une famille de cloisonnements absorbants phoniques, autoportants, droits ou courbes, enrichie de nombreux accessoires (étagères, patères, pans d’accroche pour punaises, etc.).

Cabines confortables et bras articulé

Saluons également F65 d'Alea, dont les cabines de retrait sur mesure sont une démonstration d'esthétique, avec un soin accordé au détail et aux matières dans une ligne acoustique et ventilée. La Collaborative room d’Estel dispose également d’un modèle de pièce tout équipée, qui se décline selon les programmes et les modèles, du plus petit au salon central. Humanscale amène une touche d'ingénierie avec ses bras support-écran articulés, disposant d’un pivot à 360° avec une butée réglable. Faciles à monter, ils se placent en solution qui revisite l'existant, réalise l’ajustement nécessaire sans tout changer au poste de travail. Proposant une position assise ou debout selon le moment du jour, les bureaux Stand-up de Mikomax se confirment comme un nouvel acteur du marché, déjà remarqué à Orgatec. 

Jeu d'enfant et puzzle de sol

Et pour ne pas oublier de s’asseoir justement, la collection Haworth présente des assises souples et colorées, proches du sol, qui se prolongent avec des tapis Bandas de Gan, dans une famille signée Patricia Urquiola. La ligne Pixel de Bene se déploie, dans un souci de répondre à toujours plus de situations. Une série de blocs, des planches, des accroches et le tout s’installe à la manière d’un jeu d'enfant. Au sol, la série Link de Bolon poursuit sa quête de calepinages géométriques pour créer des surfaces dessinées. Ses découpes peaufinent le style et s’utilisent à la façon d’un puzzle. Plus d’excuse pour avoir encore en France des espaces de travail inadaptés, ingrats. Place à l’outil qui soutient la productivité, autant que l’humeur des usagers.

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Muoto, porte-drapeau à la Biennale de Venise 2023

30/11/2022

300 C'est le studio Muoto qui représentera la France à la 18e biennale d’architecture de Venise, du 20 mai au 26 novembre 2023. Le projet « Ball Theater / La fête n’est pas finie » porté par l’agence, associée à Georgi Stanishev et Clémence La Sagna pour la scénographie, Jos Auzende pour le […]

Vers une architecture bas carbone et du vivant / Énergie fossile

Un documentaire pour s'engager vers une […]

29/11/2022

300 Le mouvement Unisson(s) propose un court-métrage présentant des solutions en faveur d’une « architecture bas-carbone et du vivant », mêlant analyses de réalisations exemplaires et vulgarisation des règlementations européennes et françaises en vigueur. Des informations pas vraiment inédites, mais […]

AMC n°309-novembre 2022, couverture

Le numéro de novembre d'AMC est paru

28/11/2022

300 Au sommaire du numéro d'AMC qui vient de paraître (n°309-novembre 2022) et disponible en format numérique: une enquête sur le boulevard périphérique de Paris, un dossier sur la biodiversité urbaine, des détails "surélévations" et une matériauthèque "biodégradables". Mais aussi les réalisations du […]

PHOTO - 30893_1803606_k6_k1_4154796.jpg

Dans l'existant, des logements hors standard par […]

28/11/2022

300 Sur le canal Saint-Martin, la reconversion en logements d'un ancien bâtiment des douanes par l'architecte François Brugel (agence FBAA) démontre le potentiel d'une telle démarche : en mettant à profit la typologie mi-domestique mi-utilitaire des entrepôts, elle crée des espaces d'habitation […]

PHOTO - 30893_1803654_k21_k15_4155077.jpg

Détails : coupoles et dômes

25/11/2022

300 Constatant que la forme du dôme est plus rigide qu'une couverture plane, les bâtisseurs d'antan ont rapidement abrité l'espace habitable sous une coupole. L'igloo découle de cette idée et d'une extrême économie de moyens. En la matière, le Panthéon de Rome (125 ap. J.-C.) ou le Duomo de Florence […]

Médiathèque Charles-Nègre à Grasse (Alpes-Maritimes), Équerre d'argent 2022, catégorie Culture, jeunesse et sport, maîtrise d’ouvrage : Ville de Grasse ; architectes : Ivry Serres Architecture et Beaudouin Architectes

"Il se dégage de la médiathèque de Grasse une […]

24/11/2022

300 Lors de la cérémonie de remise de l'Équerre d'argent 2022, l'architecte Gilles Perraudin a rendu au nom de l'ensemble des membres du jury, un vibrant hommage à travail des architectes Ivry Serres, et Emmanuelle et Laurent Beaudouin, concepteurs de la médiathèque Charles-Nègre de Grasse […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital