Le musée du Bauhaus de Dessau par Addenda Architects vient d’ouvrir

Le 9 septembre 2019, le musée du Bauhaus de Dessau a ouvert ses portes en Allemagne. Il fait suite au musée minimaliste en béton de Weimar conçu par l’architecte Heike Hanada et inauguré en avril dernier.

Musée du Bauhaus la nuit, Addenda Architects, Dessau, Allemagne, 2019 - © Stiftung Bauhaus Dessau / Photo : Thomas Meyer / OSTKREUZ, 2019
photo n° 1/10
Zoom sur l'image Le musée du Bauhaus de Dessau par Addenda Architects vient d’ouvrir

Articles Liés

Le nouveau musée du Bauhaus à Weimar par Heike Hanada

Conférence sur deux anciens étudiants du Bauhaus à la maison de l’architecture en[...]

Le 100e anniversaire du Bauhaus en 2019 est l’occasion pour le pays de se doter de lieux d’exposition valorisant les collections d’objets de ce courant artistique. Et pas n’importe où puisque si Weimar est la ville qui a vu la création de l’école de Walter Gropius en 1919, c’est Dessau qui l’a ensuite accueillie en 1925 après la dissolution de la première par les conservateurs d’extrême-droite au pouvoir. C’est ainsi qu’après un premier musée Bauhaus construit à Weimar par l’architecte Heike Hanada, un second voit le jour à Dessau, cette fois-ci conçu par la jeune agence barcelonaise Addenda Architects – Roberto González, Anne Hinz, Cecilia Rodríguez, Arnau Sastre, José Zabala. En effet, son esquisse s’est fait remarquer parmi les 830 propositions internationales au concours en 2015 avec un immense bloc de béton enveloppé de verre.

Un bâtiment peut en cacher un autre

A l’extérieur, les façades jouent la transparence pour laisser passer le regard ou s’opacifient en reflétant les environs en fonction de la luminosité. A l’intérieur, le cœur du musée est un cube fermé en béton qui abrite de la lumière naturelle les pièces fragiles parmi les presque 50 000 présentées dans les 1 500 mètres carrés d’espaces d’exposition au premier étage. Etendue sur 100 mètres de long par 18 mètre de large, cette boîte repose sur des échasses à cinq mètres du sol : à l’instar d’un pont, elle ne repose que sur deux cages d’escaliers espacés de 50 mètres et sans soutien intermédiaire. Au rez-de-chaussée, les bureaux et espaces de livraison des œuvres d’art se concentrent au nord afin de libérer de grands volumes vides au sud pour accueillir le hall, la billetterie, la boutique, le café ainsi que des événements (danse, théâtre, musique, performances, conférences, films, etc) et activités éducatives. Pour l’architecte Roberto González de l’agence Addenda Architects, le musée Bauhaus de Dessau devait être « un grand espace modulable pour que les expositions et les ateliers puissent se dérouler sans aucune contrainte de la part de l’architecture ».

L’héritage du Bauhaus

La structure du bâtiment suit une trame de 2,10 mètres visible dès la façade. Un choix délibéré de « répétition pour structurer la conception tout en garantissant une flexibilité maximale » selon les concepteurs de ce musée de 105 mètres de long, 25 mètres de large et 12 mètres de haut au total. Ils n’auraient d’ailleurs pas pu se passer de l’inspiration du Bauhaus : « Notre bâtiment est axé sur les proportions, le positionnement et l’espace. Notre musée montre que, avec la bonne combinaison de matériaux, d’espaces et de couleurs, vous pouvez obtenir un résultat exceptionnel avec des ressources limitées. C’est très Bauhaus de tirer le meilleur parti d’un investissement minimal. […] Il existe également des parallèles plus immédiats avec le bâtiment Bauhaus à Dessau ; la boîte repose sur l’escalier comme un pont à l’image de l’école. Les deux bâtiments ont également deux portes sur les côtés opposés qui permettent d’entrer d’un côté et de sortir de l’autre. Pour nous, ces décisions ont toutes trait à la flexibilité et au fonctionnement » raconte Roberto González.

 

  • Lieu : Dessau, Allemagne
  • Maîtrise d’ouvrage : Fondation Bauhaus Dessau
  • Maîtrise d'oeuvre : Addenda Architects
  • Programme : musée du Bauhaus de Dessau
  • Surface : 5 500 mètres carrés de surfaces intérieures totales
  • Calendrier : construction entre mai 2017 et décembre 2018, ouverture au public le 9 septembre 2019
  • Coût : 28 M€

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Tour Opale, Lacaton & Vassal, Chêne-Bourg (Suisse)

La Tour Opale à Genève, dernier projet livré par […]

07/05/2021

300 Appartements traversants ou à double orientation, baies vitrées coulissantes du sol au plafond, prolongement des logements par des jardins d'hiver et des balcons, rideaux thermiques : à Chêne-Bourg, dans la banlieue de Genève, les lauréats du Pritzker 2021, Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal ont […]

Cour Bareuzai, Chapman Taylor, Dijon (Côte d'Or)

Un passage commerçant pour valoriser le patrimoine […]

07/05/2021

300 À Dijon près du Palais des Ducs de Bourgogne, l’agence parisienne Chapman Taylor a réalisé la reconversion-extension de deux hôtels particuliers en surfaces commerciales. Le projet, en reliant deux rues du centre-ville, permet au public d’accéder à un site patrimonial méconnu mais néanmoins […]

Abonnés AMC

Palais de Justice à Lisieux par Leonard & Weissmann

À Lisieux, le Palais de Justice s'installe dans […]

06/05/2021

300 Pour l'implantation du palais de justice de Lisieux dans l'ancienne usine Wonder, l'enjeu pour les architectes de Leonard & Weissmann est sans aucun doute de conserver la singularité de l'édifice tout en exploitant les qualités de son enveloppe architecturale. De larges dimensions investies par de […]

Appel à candidatures pour les Trophées Eiffel 2021

Architectes, proposez vos réalisations aux […]

06/05/2021

300 ConstruirAcier, association de promotion de la filière Acier française, organise chaque année depuis 2015 les Trophées Eiffel, récompensant des projets utilisant ce matériau pour tout ou partie. Pour participer à l’édition 2021 dont le jury sera présidé par Marc Mimram, les dossiers sont à envoyer […]

Abonnés AMC

PHOTO - 24961_1478011_k3_k1_3420452.jpg

L'épaisseur de la vie communale, un pôle municipal […]

05/05/2021

300 Tirant parti de sa mixité programmatique - une mairie, une médiathèque, un bureau de police, une salle des mariages et une antenne sociale -, ce projet d'extension-réhabilitation mené par l'agence Oh!Som à Saint-Savournin (Bouches-du-Rhône) dynamise le déjà-là pour créer un lieu de vie communal […]

Industries en héritage, Auvergne-Rhône-alpes.Service Patrimoine et inventaire, région Auvergne- Rhône-Alpes, Nadine Halitim-Dubois.

Généalogie du bâti industriel - Livre

05/05/2021

300 Depuis la fin du XVIIIe siècle, les industries métallurgiques et textiles ont laissé des traces profondes dans le paysage bâti de la région Auvergne-Rhône-Alpes. En témoignent les sites présentés dans cet ouvrage, en activité, en attente de réaffectation ou reconvertis, qui illustrent la richesse […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital