Le musée du Bauhaus de Dessau par Addenda Architects vient d’ouvrir

Le 9 septembre 2019, le musée du Bauhaus de Dessau a ouvert ses portes en Allemagne. Il fait suite au musée minimaliste en béton de Weimar conçu par l’architecte Heike Hanada et inauguré en avril dernier.

Musée du Bauhaus la nuit, Addenda Architects, Dessau, Allemagne, 2019 - © Stiftung Bauhaus Dessau / Photo : Thomas Meyer / OSTKREUZ, 2019
photo n° 1/10
Zoom sur l'image Le musée du Bauhaus de Dessau par Addenda Architects vient d’ouvrir

Articles Liés

Le nouveau musée du Bauhaus à Weimar par Heike Hanada

Conférence sur deux anciens étudiants du Bauhaus à la maison de l’architecture en[...]

Le 100e anniversaire du Bauhaus en 2019 est l’occasion pour le pays de se doter de lieux d’exposition valorisant les collections d’objets de ce courant artistique. Et pas n’importe où puisque si Weimar est la ville qui a vu la création de l’école de Walter Gropius en 1919, c’est Dessau qui l’a ensuite accueillie en 1925 après la dissolution de la première par les conservateurs d’extrême-droite au pouvoir. C’est ainsi qu’après un premier musée Bauhaus construit à Weimar par l’architecte Heike Hanada, un second voit le jour à Dessau, cette fois-ci conçu par la jeune agence barcelonaise Addenda Architects – Roberto González, Anne Hinz, Cecilia Rodríguez, Arnau Sastre, José Zabala. En effet, son esquisse s’est fait remarquer parmi les 830 propositions internationales au concours en 2015 avec un immense bloc de béton enveloppé de verre.

Un bâtiment peut en cacher un autre

A l’extérieur, les façades jouent la transparence pour laisser passer le regard ou s’opacifient en reflétant les environs en fonction de la luminosité. A l’intérieur, le cœur du musée est un cube fermé en béton qui abrite de la lumière naturelle les pièces fragiles parmi les presque 50 000 présentées dans les 1 500 mètres carrés d’espaces d’exposition au premier étage. Etendue sur 100 mètres de long par 18 mètre de large, cette boîte repose sur des échasses à cinq mètres du sol : à l’instar d’un pont, elle ne repose que sur deux cages d’escaliers espacés de 50 mètres et sans soutien intermédiaire. Au rez-de-chaussée, les bureaux et espaces de livraison des œuvres d’art se concentrent au nord afin de libérer de grands volumes vides au sud pour accueillir le hall, la billetterie, la boutique, le café ainsi que des événements (danse, théâtre, musique, performances, conférences, films, etc) et activités éducatives. Pour l’architecte Roberto González de l’agence Addenda Architects, le musée Bauhaus de Dessau devait être « un grand espace modulable pour que les expositions et les ateliers puissent se dérouler sans aucune contrainte de la part de l’architecture ».

L’héritage du Bauhaus

La structure du bâtiment suit une trame de 2,10 mètres visible dès la façade. Un choix délibéré de « répétition pour structurer la conception tout en garantissant une flexibilité maximale » selon les concepteurs de ce musée de 105 mètres de long, 25 mètres de large et 12 mètres de haut au total. Ils n’auraient d’ailleurs pas pu se passer de l’inspiration du Bauhaus : « Notre bâtiment est axé sur les proportions, le positionnement et l’espace. Notre musée montre que, avec la bonne combinaison de matériaux, d’espaces et de couleurs, vous pouvez obtenir un résultat exceptionnel avec des ressources limitées. C’est très Bauhaus de tirer le meilleur parti d’un investissement minimal. […] Il existe également des parallèles plus immédiats avec le bâtiment Bauhaus à Dessau ; la boîte repose sur l’escalier comme un pont à l’image de l’école. Les deux bâtiments ont également deux portes sur les côtés opposés qui permettent d’entrer d’un côté et de sortir de l’autre. Pour nous, ces décisions ont toutes trait à la flexibilité et au fonctionnement » raconte Roberto González.

 

  • Lieu : Dessau, Allemagne
  • Maîtrise d’ouvrage : Fondation Bauhaus Dessau
  • Maîtrise d'oeuvre : Addenda Architects
  • Programme : musée du Bauhaus de Dessau
  • Surface : 5 500 mètres carrés de surfaces intérieures totales
  • Calendrier : construction entre mai 2017 et décembre 2018, ouverture au public le 9 septembre 2019
  • Coût : 28 M€

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Le Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière, Aldo Rossi et Xavier Fabre arch. (1989-1991).

Des expérimentations rurales chez Aldo Rossi

23/10/2019

Le Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière (Limousin), seule œuvre en France signée Aldo Rossi – conçue avec Xavier Fabre entre 1988 et 1991 – organise, depuis 2018, des résidences d’architectes et de […]

Christophe Hutin

Biennale de Venise 2020 : Christophe Hutin, […]

23/10/2019

Lors de la 17e Biennale d’architecture de Venise, en 2020, le pavillon de la France sera réalisé par Christophe Hutin. Son projet « les communautés à l’œuvre » présentera une vision optimiste de communautés habitantes […]

Bâtiment neuf et réhabilitation, LIN Architects Urbanists, Logements sociaux et étudiants, Caserne de Reuilly, Paris, 2019

Coup d'œil sur la caserne de Reuilly #4 : LIN, […]

22/10/2019

La caserne de Reuilly, dans le 12e arrondissement de Paris, est une importante opération de transformation, qui mobilise sept équipes d’architectes. Aux cinq bâtiments conservés et réhabilités viennent s'ajouter six immeubles, […]

Martin Belou, Demain les chiens, 2019. Tente, aimants, fleur d’agaves, lampes, mitres de cheminées, bancs, tissus, drisse, bois, laiton, terre cuite, acier

Futur, ancien, fugitif, la nouvelle exposition du […]

22/10/2019

Jusqu'au 5 janvier 2020, le Palais de Tokyo accueille l'exposition «Futur, ancien, fugitif. Une scène française», qui rassemble des artistes ou collectifs basés en France ou à l'étranger mais liés au pays, de manière provisoire […]

Dia a Dia, un quotidien pour la 12e Biennale d'Architecture de São Paulo

Dia a Dia, un journal pour la Biennale de São […]

22/10/2019

Projet éditorial performatif, le quotidien Dia a Dia sera produit, édité et imprimé in situ à la XIIe Biennale d’Architecture de São Paulo 2019 par le collectif 614. Composé d'architectes, d'artistes et de graphistes français, le […]

338 logements, Petitdidierprioux, Paris 19e, janvier 2019

Petitdidierprioux livre deux projets de logements […]

21/10/2019

En janvier 2019, l'agence Petitdidierprioux livre 156 logements étudiants et 182 logements collectifs en accession, rue Curial dans le 19e arrondissement de Paris. Un projet qui suit de peu la résidence sociale de 71 logements boulevard du fort de Vaux (17e arr.), livrée en […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus