Le projet du musée Yves Saint Laurent Marrakech (myslm) dévoilé

Dédié au couturier et à son œuvre, le musée Yves Saint Laurent Marrakech ouvrira ses portes au Maroc à l’automne 2017. La fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent dévoile le projet architectural dont la conception a été confiée au cabinet d’architectes français Studio KO.

Projet du musée Yves Saint Laurent Marrakech, Studio KO architectes - © 2016 Studio KO, Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent
photo n° 1/6
Zoom sur l'image Le projet du musée Yves Saint Laurent Marrakech (myslm) dévoilé

Le musée Yves Saint Laurent Marrakech abritera une partie de la collection de la fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent, qui comprend 5000 vêtements et 15000 accessoires haute couture, ainsi que des dizaines de milliers de dessins et objets divers, aujourd’hui conservés à Paris. La conception de ce projet a été confiée au cabinet d’architectes français Studio KO, fondé par Olivier Marty et Karl Fournier, qui a réalisé de nombreux projets résidentiels et publics tels que les Villas E ou K au Maroc, l’hôtel Chiltern Firehouse à Londres et la nouvelle boutique Balmain de New York.

Un musée de 4000 m²

Situé rue Yves-Saint-Laurent, à proximité du célèbre jardin Majorelle, ce nouveau bâtiment d’une surface totale de près de 4000 m² est plus qu’un simple musée. Il comprend un espace d’exposition permanente de 400 m², présentant l’œuvre d’Yves Saint Laurent dans une scénographie originale de Christophe Martin; une salle d’exposition temporaire de 150 m²; un auditorium de 130 places; une boutique-librairie, un café-restaurant avec terrasse et une bibliothèque de recherche de 5000 ouvrages.

Une dentelle de briques

C’est en parcourant les archives du couturier que Studio KO s’est intéressé à la dualité entre courbes et lignes droites, la succession des déliés et de coupes franches. De l’extérieur, le bâtiment se présente comme un assemblage de cubes, habillés de façon allégorique d’une dentelle de briques, motif qui rappelle la trame d’un tissu. L’intérieur, telle une doublure de vêtement, est radicalement différent: velouté, lisse et lumineux. Composé de terre cuite, béton, granito teinté de terre et de fragments de pierres du Maroc, le bâtiment s’inscrit harmonieusement dans son environnement. Les briques en terre cuite qui parent toute la façade extérieure sont constituées de terre du Maroc et ont été fabriquées par un fournisseur local. Le granito en façade et au sol est constitué d’un agrégat de pierre et marbre locaux. L’ouverture du bâtiment à Marrakech sera concomitante avec celle d’un musée Yves Saint Laurent à Paris. L’ancienne maison de couture et actuel siège de la fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent au 5 avenue Marceau accueillera le projet dont les travaux d’aménagement sont sur le point de commencer.

 

  • Lieu: Marrakech (Maroc)
  • Maîtrise d’ouvrage: Jardin Majorelle SCA
  • Maîtrise dœuvre: Studio KO, architectes de conception; Claire Patteet, architecte d’opération; Christophe Martin, scénographe exposition et boutique; Yves Taralon, scénographe café-restaurant; Theatre Projects Consultant, Consultant auditorium et acousticien; Jean-Michel Rousseau Architectes, architecte réserves et conservation; X-Art conservation préventive, consultant conservation; Madison Cox, paysagiste; I.C.O.N. Lighting, éclairagiste; Studio Apeloig, signalétique; Artelia, assistant maître d'ouvrage; Cabinet Pierre Zapata, assistant maître d'ouvrage sécurité-prévention; Gold Études, BET structure; Omnium Technologique, BET fluides; CB Économie, économiste; Socotec, bureau de contrôle
  • Programme: musée avec salles d’exposition permanente et temporaire, boutique, café-restaurant, auditorium, bibliothèque, réserves et administration. Établissement recevant du public (ERP) de 3ecatégorie
  • Surfaces: surface construite: 3908 m² (RDC: 1569 m², R+1: 555 m², ss: 1784 m²). Surface utile: 3086 m² (RDC: 1125 m², R+1: 415 m², ss: 1546 m²)
  • Calendrier: janvier 2014, commande; septembre 2015, début du chantier; février 2017, date prévisionnelle de livraison (17 mois)
  • Coût prévisionnel: 15 M€ hors taxes
  • Entreprise générale: Bymaro (filiale marocaine de Bouygues)

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Exposition «Pablo Valbuena. Si le temps est un lieu » au CENTQUATRE à Paris

Pablo Valbuena s’installe au CENTQUATRE, à Paris

15/02/2019

Sculptures éphémères et immersives, les œuvres de l’artiste espagnol Pablo Valbuena soulignent l'architecture du lieu qui les accueille tout en la prolongeant. Avec «Si le temps est un lieu», l’artiste espagnol signe sa première […]

MVRDV, Les archives ouvertes du Musée Boijmans van Beuningen à Rotterdam en construction

A Rotterdam, le Depot Boijmans, signé MVRDV, prend […]

15/02/2019

Ce sont des archives d’un nouveau genre que l’agence néerlandaise MVRDV est en train d’édifier à Rotterdam, à quelques encablures du Musée Boijmans van Beuningen dont elles abriteront les réserves ainsi que des œuvres de […]

Atelier Lavit - Écosite, à Sorgues

Double peau ajourée pour observatoires hôteliers, […]

14/02/2019

Après la réalisation des suites du domaine du château de Raray, l'architecte italien Marco Lavit a conçu un nouveau complexe hôtelier sur l'étang de la Lionne, dans le Vaucluse. A quelques kilomètres d’Avignon, cette réserve de […]

Rendez-vous à suivre

Huit rendez-vous d'architecture du 14 au 20 […]

14/02/2019

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. La crèche, des plans-types aux nouvelles pratiques éducatives Le 14 février, à 19h, au pavillon de l’Arsenal, à Paris L' […]

« Station Blocpark », projet lauréat de Réinventer Paris 2, site espace viaire sous viaduc métro ligne 6 (XIIIe arr.), The Wall-Arkose, porteur, Baehr & Landau architectes

Les lauréats de Réinventer Paris 2 (7/20): Station […]

13/02/2019

Le jury de Réinventer Paris 2 a sélectionné, sur le site espace viaire sous viaduc métro ligne 6 (XIIIe arr.), le projet "Station Blocpark" porté par The Wall-Arkose et conçu par Baehr & Landau architectes. Indispensables artères […]

AMC n°40-octobre 1976, couverture

Dans les archives d'AMC: 1976, l'atelier Ciriani […]

13/02/2019

En novembre 1967 sortait le premier numéro d’AMC, conçu comme une revue d’idées et de débats, destinée à dépoussiérer un vieux «bulletin», celui de la Société des architectes diplômés par le […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus