Le tigre, le béton et les dunes, par Titan architectes

Volume discret et monolithique en béton, le nouveau pavillon d'accueil de la maison de Georges Clemenceau de Saint-Vincent-sur-Jard joue pleinement son rôle de bâtiment de transition. S'il s'intègre harmonieusement à son contexte, il ouvre aussi la porte sur un monde plus intime.

Nommé à la Première Œuvre 2019, pavillon d’accueil de la maison Georges-Clemenceau à Saint-Vincent-sur-Jard (Vendée), Agence Titan (architecte), Centre des monuments nationaux (maître d’ouvrage) - © Julien Lanoo
photo n° 1/2
Zoom sur l'image Le tigre, le béton et les dunes, par Titan architectes

Articles Liés

Titan - portrait

Quels sont les lauréats du Prix AMO 2019 ?

Au bord de la dune, face à l’océan Atlantique, c’est un petit paradis terrestre devenu espace muséal que s’est façonné Georges ­Clemenceau. A priori simple, la commande consistait à remplacer le pavillon d’accueil détruit par la tempête Xynthia en 2010. S’il fallait ennoblir l’entrée pour asseoir le statut du site, l’enjeu était également de créer un bâtiment qui, au-delà de sa fonction de billetterie, se lise autant à une échelle paysagère qu’intime. La loi impliquant de reconstruire sur l’exacte emprise de l’ancien pavillon constitué de deux bâtiments juxtaposés, l’agence Titan a réinterrogé le volume et le plan; elle l’a surélevé et raccordé délicatement à l’espace public.

Monolithe vibrant

Au choix d’un discret monolithe en béton qui renvoie à l’archétype de la maison s’ajoute celui d’un espace intérieur optimisé: autour d’une grande nef centrale se connectent deux entités réservées aux locaux techniques et aux bureaux. Cet espace tout en profondeur, semblable à une nappe filante en béton gris, s’offre à la déambulation. Parquet en chêne massif, poêle, mobilier sur mesure, poignées de porcelaine, angles adoucis… on s’y sent chaleureusement enveloppé. Cette rusticité, à l’image de l’homme politique, est contrebalancée par la double coque en béton qui allie contemporanéité et sobriété formelle. Compact, le monolithe n’en est pas moins vibrant, jouant sur des jeux de texture, entre béton lisse et structuré. Il est découpé avec des formes et contre-formes qui se greffent sur la nef. Cette dernière est définie par son caractère uniformément lisse couleur dune, tandis que les autres volumes sont sablés et réalisés avec des strates différenciées coulées par passe. Sur site, les architectes ont collaboré avec les ouvriers pour faire des tests de sablage et ont travaillé la gradation de la coloration du béton qui, du plus foncé au plus clair, s’atténue vers le ciel en assumant accidents et affleurements. Ce côté manuel, sensible, fait la réussite de ce petit édifice, qui ­s’impose avant tout par ­l’atmosphère qu’il dégage et sa capacité à se fondre de façon quasi ­impressionniste dans un lumineux paysage.

 

  • Lieu : Saint-Vincent-sur-Jard (Vendée)
  • Maîtrise d’ouvrage : Centre des monuments nationaux, direction des monuments et des collections
  • Maîtrise d'œuvre : Titan, architectes paysagistes mandataires ; ECB, économiste ; Luc Moreau, BET CFO-CFA ; inddigo, BET fluides ; Arest, BET structure
  • Programme : reconstruction de pavillon d’accueil
  • Surface : 125?m2
  • Coût : 500 000?€, dont 80 000?€ d’aménagement paysager

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Un an d'école d'architecture confinée

Un an d'école d'architecture confinée: "où sont […]

12/04/2021

300 Voici plus d’un an que les étudiants français suivent la majorité de leurs cours à distance. Parmi eux, les élèves des vingt écoles d’architecture françaises. Enquête auprès d'eux, pour évoquer leur scolarité confinée, les difficultés à s'impliquer sur le long terme dans un enseignement par écrans […]

LE TOUR DE FRANCE DES MAISONS ÉCOLOGIQUES, Mathis Rager, Emmanuel Stern, Raphaël Wather

Construire Hors Standard - Livre

09/04/2021

300 Deux architectes et un anthropologue ont entrepris un tour de France de deux mois pour aller à la rencontre de ceux qui construisent des maisons individuelles écologiques s'éloignant des modèles vendus clés en mains. A travers la mise en perspective de trente réalisations, cette étude est une […]

La cité-jardin de la Butte Rouge à Chatenay-Malabry

A la cité-jardin de la Butte Rouge, d'abord on […]

06/04/2021

300 Le mauvais feuilleton de la cité-jardin de la Butte Rouge continue. Malgré les alertes patrimoniales engagées depuis plusieurs années et la prise de position récente de la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot visant à protéger ce modèle d'urbanisme social humaniste - construit entre 1931 et […]

Modélisation 3D des charpentes et couvertures du chœur de la charpente disparue de Notre-Dame de Paris.Réalisée par Kévin Jacquot, sous la direction de Livio de Luca, CNRS – UMR MAP 3295 (Modèles et Simulations pour l’Architecture et le Patrimoine), 2019

Pas de fac-similé pour la charpente de Notre-Dame […]

08/04/2021

300 Alors que le démontage de l’échafaudage titanesque de la cathédrale Notre-Dame de Paris est achevé et que les travaux de consolidation devraient être finis à l’été prochain, le projet de restauration de la charpente médiévale en chêne massif de la nef et du chœur vient d’être validé par la […]

Abonnés AMC

PHOTO - 24570_1456566_k5_k1_3361966.jpg

Au bord de la Moselle, StudioLada livre une agora […]

07/04/2021

300 Relevant de la typologie minimaliste de la halle médiévale -une couverture et une structure -, cet ouvrage conçu par le collectif StudioLada se distingue par sa spectaculaire charpente en bois. Telle une agora de village, il est pensé comme un nouveau modèle de salle polyvalente, économique et […]

PHOTO - 24570_1456546_k6_k5_3361853.jpg

StudioLada - Portrait

07/04/2021

300 Tous diplômés de l'Ensa Nancy, Christophe Aubertin, Xavier Géant, Agnès Hausermann, Aurélie Husson, Eléonore Nicolas et Benoît Sindt forment en 2008 le collectif StudioLada. Les fondateurs du collectif StudioLada ont pour objectif de pratiquer une architecture contextuelle, qui mobilise les […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital