Le tigre, le béton et les dunes, par Titan architectes

Volume discret et monolithique en béton, le nouveau pavillon d'accueil de la maison de Georges Clemenceau de Saint-Vincent-sur-Jard joue pleinement son rôle de bâtiment de transition. S'il s'intègre harmonieusement à son contexte, il ouvre aussi la porte sur un monde plus intime.

Nommé à la Première Œuvre 2019, pavillon d’accueil de la maison Georges-Clemenceau à Saint-Vincent-sur-Jard (Vendée), Agence Titan (architecte), Centre des monuments nationaux (maître d’ouvrage) - © Julien Lanoo
photo n° 1/2
Zoom sur l'image Le tigre, le béton et les dunes, par Titan architectes

Articles Liés

Titan - portrait

Quels sont les lauréats du Prix AMO 2019 ?

Au bord de la dune, face à l’océan Atlantique, c’est un petit paradis terrestre devenu espace muséal que s’est façonné Georges ­Clemenceau. A priori simple, la commande consistait à remplacer le pavillon d’accueil détruit par la tempête Xynthia en 2010. S’il fallait ennoblir l’entrée pour asseoir le statut du site, l’enjeu était également de créer un bâtiment qui, au-delà de sa fonction de billetterie, se lise autant à une échelle paysagère qu’intime. La loi impliquant de reconstruire sur l’exacte emprise de l’ancien pavillon constitué de deux bâtiments juxtaposés, l’agence Titan a réinterrogé le volume et le plan; elle l’a surélevé et raccordé délicatement à l’espace public.

Monolithe vibrant

Au choix d’un discret monolithe en béton qui renvoie à l’archétype de la maison s’ajoute celui d’un espace intérieur optimisé: autour d’une grande nef centrale se connectent deux entités réservées aux locaux techniques et aux bureaux. Cet espace tout en profondeur, semblable à une nappe filante en béton gris, s’offre à la déambulation. Parquet en chêne massif, poêle, mobilier sur mesure, poignées de porcelaine, angles adoucis… on s’y sent chaleureusement enveloppé. Cette rusticité, à l’image de l’homme politique, est contrebalancée par la double coque en béton qui allie contemporanéité et sobriété formelle. Compact, le monolithe n’en est pas moins vibrant, jouant sur des jeux de texture, entre béton lisse et structuré. Il est découpé avec des formes et contre-formes qui se greffent sur la nef. Cette dernière est définie par son caractère uniformément lisse couleur dune, tandis que les autres volumes sont sablés et réalisés avec des strates différenciées coulées par passe. Sur site, les architectes ont collaboré avec les ouvriers pour faire des tests de sablage et ont travaillé la gradation de la coloration du béton qui, du plus foncé au plus clair, s’atténue vers le ciel en assumant accidents et affleurements. Ce côté manuel, sensible, fait la réussite de ce petit édifice, qui ­s’impose avant tout par ­l’atmosphère qu’il dégage et sa capacité à se fondre de façon quasi ­impressionniste dans un lumineux paysage.

 

  • Lieu : Saint-Vincent-sur-Jard (Vendée)
  • Maîtrise d’ouvrage : Centre des monuments nationaux, direction des monuments et des collections
  • Maîtrise d'œuvre : Titan, architectes paysagistes mandataires ; ECB, économiste ; Luc Moreau, BET CFO-CFA ; inddigo, BET fluides ; Arest, BET structure
  • Programme : reconstruction de pavillon d’accueil
  • Surface : 125?m2
  • Coût : 500 000?€, dont 80 000?€ d’aménagement paysager

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Vue de la salle à manger de la Villa Majorelle

A Nancy, la Villa Majorelle rouvre ses portes

28/02/2020

Maison-manifeste de l’Art nouveau, la Villa Majorelle a rouvert ses portes au public après plusieurs mois de travaux. Réalisée par l’architecte Henri Sauvage en 1901-1902 pour l’artiste Louis Majorelle, elle témoigne, tant dans son architecture […]

« Je ne suis pas une femme architecte, je suis architecte ». Jane Hall.

Hommage au féminin - Livre

28/02/2020

"Je ne suis pas une femme architecte, je suis architecte." Le titre de cet ouvrage qui rend hommage aux professionnelles de la discipline parle pour lui-même.  « Diriez-vous de moi que je suis une diva, si j'étais un homme? », avait lancé Zaha […]

Les écoles d'architecture en colère, écrivent au Premier ministre

24/02/2020

"Un étudiant en architecture a-t'il moins de valeur qu’un jeune artiste, qu’un jeune musicien ou qu’un circassien?". La mobilisation des écoles nationales supérieures d'architecture de France (Ensa) se poursuit. Dans une lettre ouverte adressée au Premier ministre Edouard Philippe, les présidents des conseils […]

Manifeste clinique, projet mentionné Europan 15 sur le site de Marseille, table des orientations

Europan 15: Manifeste clinique, projet mentionné à […]

27/02/2020

Concours d’idées biennal ouvert aux architectes, paysagistes et urbanistes européens âgés de moins de 40 ans, Europan a dévoilé sa 15e cuvée, lancée sur le thème “La ville productive”. C'est la seconde édition […]

Architectures brutalistes, paris et environs, 100 bâtiments remarquables, Simon Texier. Photographies de Samuel Picas

Un brutalisme francilien - Livre

27/02/2020

Plus que tendance, le brutalisme fait débat, par-delà les divergences qui ont, en leur temps, opposé le légendaire couple d'architectes britanniques Alison et Peter Smithson et le critique Reyner Banham qui théorisera ce mouvement. Apparu dans les années […]

Urbanisme agricole, projet lauréat d'Europan 15 sur le site Pays de Dreux

Europan 15: Urbanisme agricole, projet lauréat au […]

26/02/2020

Concours d’idées biennal ouvert aux architectes, paysagistes et urbanistes européens âgés de moins de 40 ans, Europan a dévoilé sa 15e cuvée, lancée sur le thème “La ville […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus