Le tigre, le béton et les dunes, par Titan architectes

Volume discret et monolithique en béton, le nouveau pavillon d'accueil de la maison de Georges Clemenceau de Saint-Vincent-sur-Jard joue pleinement son rôle de bâtiment de transition. S'il s'intègre harmonieusement à son contexte, il ouvre aussi la porte sur un monde plus intime.

Nommé à la Première Œuvre 2019, pavillon d’accueil de la maison Georges-Clemenceau à Saint-Vincent-sur-Jard (Vendée), Agence Titan (architecte), Centre des monuments nationaux (maître d’ouvrage) - © Julien Lanoo
photo n° 1/2
Zoom sur l'image Le tigre, le béton et les dunes, par Titan architectes

Articles Liés

Titan - portrait

Quels sont les lauréats du Prix AMO 2019 ?

Au bord de la dune, face à l’océan Atlantique, c’est un petit paradis terrestre devenu espace muséal que s’est façonné Georges ­Clemenceau. A priori simple, la commande consistait à remplacer le pavillon d’accueil détruit par la tempête Xynthia en 2010. S’il fallait ennoblir l’entrée pour asseoir le statut du site, l’enjeu était également de créer un bâtiment qui, au-delà de sa fonction de billetterie, se lise autant à une échelle paysagère qu’intime. La loi impliquant de reconstruire sur l’exacte emprise de l’ancien pavillon constitué de deux bâtiments juxtaposés, l’agence Titan a réinterrogé le volume et le plan; elle l’a surélevé et raccordé délicatement à l’espace public.

Monolithe vibrant

Au choix d’un discret monolithe en béton qui renvoie à l’archétype de la maison s’ajoute celui d’un espace intérieur optimisé: autour d’une grande nef centrale se connectent deux entités réservées aux locaux techniques et aux bureaux. Cet espace tout en profondeur, semblable à une nappe filante en béton gris, s’offre à la déambulation. Parquet en chêne massif, poêle, mobilier sur mesure, poignées de porcelaine, angles adoucis… on s’y sent chaleureusement enveloppé. Cette rusticité, à l’image de l’homme politique, est contrebalancée par la double coque en béton qui allie contemporanéité et sobriété formelle. Compact, le monolithe n’en est pas moins vibrant, jouant sur des jeux de texture, entre béton lisse et structuré. Il est découpé avec des formes et contre-formes qui se greffent sur la nef. Cette dernière est définie par son caractère uniformément lisse couleur dune, tandis que les autres volumes sont sablés et réalisés avec des strates différenciées coulées par passe. Sur site, les architectes ont collaboré avec les ouvriers pour faire des tests de sablage et ont travaillé la gradation de la coloration du béton qui, du plus foncé au plus clair, s’atténue vers le ciel en assumant accidents et affleurements. Ce côté manuel, sensible, fait la réussite de ce petit édifice, qui ­s’impose avant tout par ­l’atmosphère qu’il dégage et sa capacité à se fondre de façon quasi ­impressionniste dans un lumineux paysage.

 

  • Lieu : Saint-Vincent-sur-Jard (Vendée)
  • Maîtrise d’ouvrage : Centre des monuments nationaux, direction des monuments et des collections
  • Maîtrise d'œuvre : Titan, architectes paysagistes mandataires ; ECB, économiste ; Luc Moreau, BET CFO-CFA ; inddigo, BET fluides ; Arest, BET structure
  • Programme : reconstruction de pavillon d’accueil
  • Surface : 125?m2
  • Coût : 500 000?€, dont 80 000?€ d’aménagement paysager

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Labo Rabo, projet lauréat d’Europan 16 sur le site de Grenoble

Europan 16 : Labo Rabo, projet lauréat à Grenoble

20/01/2022

300 Concours d’idées d’architecture et d’urbanisme biennal, Europan propose aux jeunes professionnels de la conception urbaine, paysagère et architecturale de travailler autour d’une thématique spécifique et sur des sites réels. Pour sa 16ème édition intitulée « Villes vivantes, des projets-processus […]

Ricardo Bofill, architecte

Ricardo Bofill (1939-2022)

17/01/2022

300 Dans les environs de Barcelone, sous les tentures de la mythique « Fabrique », cimenterie devenue agence d'architecture luxuriante, il a conçu des projets titanesques livrés aux quatre coins du monde. En France, de Noisy-le-Grand à Montpellier, en passant par Paris, l'architecte Ricardo Bofill, […]

Le pari du vivant-(se) repenser ensemble, projet lauréat d’Europan 16 sur le site de Douaisis Agglo

Europan 16 : Le pari du vivant, projet lauréat […]

19/01/2022

300 Concours d’idées d’architecture et d’urbanisme biennal, Europan propose aux jeunes professionnels de la conception urbaine, paysagère et architecturale de travailler autour d’une thématique spécifique et sur des sites réels. Pour sa 16ème édition intitulée « Villes vivantes, des projets-processus […]

PHOTO - 28011_1644965_k2_k1_3792722.jpg

Redécouvrir l'atypique Edmond Lay - Livre

19/01/2022

300 Le parcours de l'architecte Edmond Lay est remarquable et fascinant. Pourtant, l'œuvre de celui qui a été récompensé par le grand prix national de l'Architecture en 1984 demeure mal connue (lire Référence dans AMC n°296). Profondément marqué par l'architecture organique de Frank Lloyd Wright, Edmond […]

La Muralla Roja, 1973, Calpe, Alicante (Espagne), Ricardo Bofill - Taller de Arquitectura

Visite en images des principales réalisations de […]

18/01/2022

300 Monumentales et monochromes, répétitives et étourdissantes, toujours hautement photogéniques… Les réalisations de Ricardo Bofill et de son agence basée à Barcelone, le Taller de Arquitectura, incarnent une version hautement narrative de l'architecture postmoderne qui marqua le XXe siècle. Symétrie, […]

Plan du projet des Halles à Paris (Ricardo Bofill, 1974).

Flashback : Bofill, le "nouveau philosophe"

17/01/2022

300 Octobre 1974 : Ricardo Bofill, ou les aventures d'un "nouveau philosophe" en architecture. Il aura fallu attendre 1979 pour que Ricardo Bofill et son associé Manolo Nuñez puissent officiellement exercer en France, décision prise par arrêté ministériel en octobre de cette année-là. Antigone, le grand […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital