Le village de la COP22 par Oualalou+Choi, à Marrakech

Après la COP21 de Paris, c’est à Marrakech que s'est tenueen novembre 2016, la dernière Conférence annuelle des parties au protocole de Kyoto. Le comité de pilotage a fait appel à l’agence d’architecture Oualalou+Choi pour aménager le village de la COP22. A l’occasion de cet événement international, les architectes ont mis en œuvre un urbanisme temporaire et expérimental de grande échelle. Découverte en images.

Le village de la COP22 par Oualalou+Choi, à Marrakech - © Luc Boegly
photo n° 1/7
Zoom sur l'image Le village de la COP22 par Oualalou+Choi, à Marrakech

Marrakech a reçu en novembre 2016 plusieurs représentants des 195 pays inscrits à la COP 22. Pour cette occasion, un complexe temporaire et expérimental a été aménagé par l’agence franco-marocaine Oualalou+Choi. A travers cette réalisation, les architectes ont questionné le rôle de l'architecture dans la création de l'urbanisme éphémère.

 

Exigence environnementale

Conçu avec une volonté d’exemplarité environnementale, le village a rempli ses objectifs, avec 95% d’éléments réutilisables ainsi qu’une empreinte carbone minime compte tenu de l’ampleur de l’événement. Pour Tarik Oualalou et Linna Choi, construction éphémère ne signifiait pas construction jetable, c’est pourquoi l’étude du cycle de vie des différents composants du projet a été au cœur de la conception. De plus, la réalisation se distingue par son aménagement territorial paysager, très en lien avec la culture marocaine tout en respectant le paysage environnant. Fondée sur les conclusions de la COP21, elle témoigne d’actions concrètes telles que la dématérialisation des documents, l’utilisation d’énergies renouvelables et la mise en place d’un incubateur d’entreprises liées au climat.

 

La canopée comme figure universelle

La construction a pris forme sur un terrain nu d’une trentaine d’hectares, au sud de Marrakech (Maroc). Situé en lisière de ville, le site fait face aux murailles millénaires et aux montagnes de l'Atlas. Les structures couvertes ont été installées de part et d’autre d’un grand axe joignant les deux boulevards principaux de la ville. Cette colonne vertébrale de 18 mètres de large par 680 mètres de long distribuait l’ensemble des éléments du programme, tout en constituant l’espace public principal. Une canopée couverte par une toile tendue y a été installée. A la fois primitive et primordiale, la toile tendue fait référence à la tente, forme architecturale certes marocaine mais profondément universelle. Couvrant près de 12000 m2, cette grande structure tendue avait pour ambition d’abriter subtilement une traversée paysagère. La membrane précontrainte était fortement ajourée afin d’assurer un effet de transparence tout en demeurant étanche.

 

  • Lieu: Marrakech, Maroc
  • Maîtrise d’ouvrage: comité de pilotage de la COP22
  • Maîtrise d'œuvre: Oualalou+Choi, architectes
  • Programme: village de la COP 22
  • Surface: 29,55 ha (site); 93000 m2 (surface construite); 12400 m2 (canopée)
  • Calendrier: livraison en novembre 2016
  • Coût: 43 M €

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital