Les cylindres de Mansilla + Tunon et Gravier Martin Camara, concours pour le carreau des Halles (7/10)

Mise en chantier en 2012, la Canopée des Halles (Paris, Ier arr.) a été inaugurée en avril 2016. L'occasion de redécouvrir le dossier spécial publié en septembre 2007, dans le numéro 172 d'AMC, et consacré aux propositions des dix candidats à la réalisation du "carreau" imaginé par SEURA/David Mangin dans le cadre de son projet de réaménagement du quartier des Halles. Voici la proposition de Mansilla + Tunon et Gravier Martin Camara.

Mansilla + Tunon Arquitectos, Gravier Martin Camara Architectes, concours pour le carreau des Halles, 2007 - © Mansilla + Tunon Arquitectos, Gravier Martin Camara Architectes
photo n° 1/8
Zoom sur l'image Les cylindres de Mansilla + Tunon et Gravier Martin Camara, concours pour le carreau des Halles (7/10)

Articles Liés

Les métamorphoses de Jacques Ferrier, concours pour le carreau des Halles (4/10)

Le fluide urbain de Massimiliano Fuksas, concours pour le carreau des Halles (5/10)

Les voiles de Toyo Ito et Extra Muros, concours pour le carreau des Halles (6/10)

Le projet choisit l’espace public, en plein air, comme protagoniste de l’intervention, privilégiant ainsi l’apparition d’un espace citadin, d’un lieu de vie collective et de rencontre. Il s’agit d’une proposition optimiste pour revaloriser un espace vital en plein cœur de Paris. La proposition choisit la forme cylindrique comme outil formel et l’étend à l’ensemble de l’opération. Dans le même temps, elle offre la possibilité de diversifier et d’individualiser chaque cylindre. La forme cylindrique s’étend aux éléments constructifs: ascenseurs, escaliers, façades, dalles. La volonté de limiter le nombre de mètres cubes construits permet une nouvelle conception des différents usages pour lesquels le partage des espaces est poussé à l’extrême, le but étant d’optimiser l’espace, en dotant les activités de densité, en profitant des différents horaires et en réduisant les coûts de construction et de maintenance. La construction des bâtiments se systématise jusqu’à établir une géométrie unique de façade, une peau de cylindres en verre abritant un seul détail constructif.

  • Équipe: Mansilla + Tunon Arquitectos ; Gravier Martin Camara Architectes; Estudi Acustic Higini Arau, BET acoustique; Batiserf, BET Structure; Louis Choulet, BET Fluides; Agence Sophie Brindel-Beth, BET HQE; Bureau Michel Forgue, économiste.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Sommaire

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus