Les espaces fantômes de Do Ho Suh - Exposition à Washington

C’est dans l’air du temps, l’architecture ­inspire de plus en plus d’artistes contemporains. Rares sont ceux toutefois qui dépassent une approche conceptuelle pour produire une œuvre convaincante où, davantage qu’un sujet, la spatialité devient une expérience, un sujet sensible. Le Sud-Coréen Do Ho Suh y parvient magistralement, comme en témoigne « Almost homes », au Smithsonian American Art Museum, à Washington.

Installation shot of Do Ho Suh: Almost Home, Smithsonian American Art Museum, 2018,courtesy of the Smithsonian American Art Museum - © Gene Young
photo n° 1/9
Zoom sur l'image Les espaces fantômes de Do Ho Suh - Exposition à Washington

S’inscrivant dans la continuité du travail de ce créateur qui, depuis vingt-cinq ans, imagine et conçoit d’étonnantes sculptures architecturées avec du tissu polyester, l’exposition présente des installations immersives révélant un univers à la fois profondément familier et étranger. A travers sa production, l’artiste explore la nature de l’identité contemporaine, la mémoire, la migration ou encore les idées que nous nous faisons de la maison. Ici, les installations à grande échelle, les Hubs, sont des reconstitutions cousues main des habitations où il a vécu de par le monde. Elles deviennent l’illustration de sa propre itinérance – mais aussi de la nôtre –, qu’il s’agisse de sa maison ­d’enfance, de son appartement berlinois ou de celui de New York, reproduit grandeur nature. Ces structures s’accompagnent d’une série de salles communes et de passages que l’on peut emprunter. Si Do Ho Suh joue avec les couleurs, les superpositions et les échelles, le soin apporté aux détails – poignées, interrupteurs, prises de courant, etc. – contraste de façon troublante avec la matière utilisée, a priori impropre à la construction. Par sa transparence et sa légèreté, le tissu évoque l’absence, acquiert une dimension spectrale qui s’intensifie quand les œuvres sont posées en suspension, paraissant flotter au-dessus du sol.

Envoûtement

Conçues avec des techniques coréennes traditionnelles de couture associées à la modélisation et la cartographie 3D, ses « maisons-valises », comme Do Ho Suh les surnomme, peuvent être transportées dans n’importe quel endroit. A travers elles, la familiarité d’un espace domestique devient celle d’un espace liminal où la notion de « chez-soi » combine concept idéalisé d’un monde global et réalité physique, passé et culture immigrante du présent. Diaphanes mais tangibles, ces sculptures-habitacles ont une force plastique singulière et, au-delà du plaisir des yeux, le pouvoir étrange ­d’envoûter le visiteur. 

 

  • Do Ho Suh : Almost Home 
    Au Smithsonian American Art Museum, Washington, jusqu’au 5 août 2018

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Paulo Mendas da Rocha. Fauteuil Paulistano, 1957, Objekto

Le mobilier d'architectes s'expose à la Cité de […]

19/07/2019

Si elle s’avère une pratique assez courante chez les architectes contemporains, la production de mobilier revêt une grande diversité de formes et de motivations. En témoigne l’exposition « Mobilier d’architectes, 1960-2020 », actuellement […]

Made in URSS : Design et graphisme, 1950-1989, Justin McGuirk

L’univers soviétique au quotidien

19/07/2019

En Occident, les études sur le design soviétique sont rares et, dans notre conscience collective, le mode de vie induit par la société communiste a conduit à sa chute tout autant que son système politique. Sans chercher à revisiter l’histoire […]

Laboratoire dermatologique à Brabois (54), Aurélie Husson architecte (Studiolada)

Des laboratoires hors standards par Studiolada

18/07/2019

Les laboratoires conçus par Aurélie Husson de Studiolada sont implantés sur l’une des dernières parcelles du technopole de Brabois, un parc d’activité typique des années 1980 de la banlieue de Nancy, qui s’étend au milieu d’une […]

Rendez-vous à suivre

Cinq rendez-vous d'architecture, du 18 au 24 […]

18/07/2019

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Merveilleuses maisons Jusqu’au 27 juillet, à la maison de l'architecture de Normandie, à Rouen Hommage aux maisons d’architectes, alors […]

14 logements sociaux à Saint-Etienne par Link architectes

A Saint-Etienne, une opération de 14 logements […]

17/07/2019

Pour que leur bâtiment fasse corps avec le déjà-là, les architectes l’ont conçu avec les qualités urbaines et esthétiques de son environnement. Dans un contexte bouché et minéral, où les perspectives sont rares, […]

Link architectes. Gérald Lafond, Jérôme Glairoux et Romain Chazalon

Link architectes - Portrait

17/07/2019

Basée à Lyon, l'agence Link architectes a été fondée en 2010 et regroupe les architectes Jérôme Glairoux, Romain Chazalon et Gérald Lafond. Jérôme Glairoux, Romain Chazalon et Gérald Lafond sont diplômés de […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus