Les espaces fantômes de Do Ho Suh - Exposition à Washington

C’est dans l’air du temps, l’architecture ­inspire de plus en plus d’artistes contemporains. Rares sont ceux toutefois qui dépassent une approche conceptuelle pour produire une œuvre convaincante où, davantage qu’un sujet, la spatialité devient une expérience, un sujet sensible. Le Sud-Coréen Do Ho Suh y parvient magistralement, comme en témoigne « Almost homes », au Smithsonian American Art Museum, à Washington.

Installation shot of Do Ho Suh: Almost Home, Smithsonian American Art Museum, 2018,courtesy of the Smithsonian American Art Museum - © Gene Young
photo n° 1/9
Zoom sur l'image Les espaces fantômes de Do Ho Suh - Exposition à Washington

S’inscrivant dans la continuité du travail de ce créateur qui, depuis vingt-cinq ans, imagine et conçoit d’étonnantes sculptures architecturées avec du tissu polyester, l’exposition présente des installations immersives révélant un univers à la fois profondément familier et étranger. A travers sa production, l’artiste explore la nature de l’identité contemporaine, la mémoire, la migration ou encore les idées que nous nous faisons de la maison. Ici, les installations à grande échelle, les Hubs, sont des reconstitutions cousues main des habitations où il a vécu de par le monde. Elles deviennent l’illustration de sa propre itinérance – mais aussi de la nôtre –, qu’il s’agisse de sa maison ­d’enfance, de son appartement berlinois ou de celui de New York, reproduit grandeur nature. Ces structures s’accompagnent d’une série de salles communes et de passages que l’on peut emprunter. Si Do Ho Suh joue avec les couleurs, les superpositions et les échelles, le soin apporté aux détails – poignées, interrupteurs, prises de courant, etc. – contraste de façon troublante avec la matière utilisée, a priori impropre à la construction. Par sa transparence et sa légèreté, le tissu évoque l’absence, acquiert une dimension spectrale qui s’intensifie quand les œuvres sont posées en suspension, paraissant flotter au-dessus du sol.

Envoûtement

Conçues avec des techniques coréennes traditionnelles de couture associées à la modélisation et la cartographie 3D, ses « maisons-valises », comme Do Ho Suh les surnomme, peuvent être transportées dans n’importe quel endroit. A travers elles, la familiarité d’un espace domestique devient celle d’un espace liminal où la notion de « chez-soi » combine concept idéalisé d’un monde global et réalité physique, passé et culture immigrante du présent. Diaphanes mais tangibles, ces sculptures-habitacles ont une force plastique singulière et, au-delà du plaisir des yeux, le pouvoir étrange ­d’envoûter le visiteur. 

 

  • Do Ho Suh : Almost Home 
    Au Smithsonian American Art Museum, Washington, jusqu’au 5 août 2018

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Restaurant Titi Palacio Bar, Atelier OLK

À Morland, un restaurant vert signé Olk

05/12/2022

300 À Sully-Morland, dans un quartier où la tranquillité régnait étonnamment pour Paris, la restructuration de l'ancienne préfecture de la Seine (IVe arr.) confiée à David Chipperfield et Calq apporte son lot d’activité. L’agence Olk, du nom de son dirigeant Olivier Lekien (depuis 2019), y a signé un […]

Au Pavillon de l’Arsenal à Paris, un catalogue de […]

02/12/2022

300 À Paris, 70% des autorisations d’urbanisme déposées ces deux dernières années concernent des opérations de transformation, et cette part ne cesse d’augmenter. Le meilleur moyen de baisser les émissions de ce secteur, un des plus carbonés, est de ne pas démolir pour reconstruire, mais de conserver […]

PHOTO - 31228_1825672_k4_k1_4216253.jpg

Initier une échelle de proximité: un groupe […]

16/11/2022

300 Premier équipement public de la ZAC Mellinet à Nantes, le groupe scolaire Alice-Guy conçu par l'agence Raum engage, par l'architecture, la vie collective dans son quartier. Sa capacité d'intégration et d'appropriation passe par la rigueur de sa composition et la richesse des situations spatiales […]

PHOTO - 31228_1825678_k3_k1_4216271.jpg

Prendre soin de la biodiversité : le nouveau siège […]

18/11/2022

300 À Paris (XIIe arr.), la silhouette élancée du nouveau siège de l'AP-HP dessiné par Chartier-Dalix, bénéficie de la concavité de ses trois façades. Avec son assise triangulaire, l'édifice s'écarte de la trame en damier de l'hôpital Saint-Antoine pour développer un cœur d'îlot vert. En 2018, Martin […]

PHOTO - 29036_1700643_k6_k1_3912804.jpg

La minéralité soignée de 100 logements et une […]

25/04/2022

300 Au pied des tours Duo, sur la face nord du quartier Bruneseau, les agences Nicolas Reymond (NRAU) et Michel Guthmann (MGAU) viennent de livrer un programme mixte associant 100 logements, une école, des commerces, des bureaux et un parc de stationnement. Le tout dans deux plots de verre et de métal […]

Jardin sportif Suzanne-Lenglen à Bordeaux (Gironde), nommé à l'Équerre d'argent 2022 catégorie Espaces publics et paysagers, maîtrise d’ouvrage : EPA Bordeaux Euratlantique, maîtrise d’œuvre : TVK, Pascal Cribier et Patrick Ecoutin

A Bordeaux, TVK décloisonne la pratique du sport […]

15/11/2022

300 A Bordeaux, en rive droite de la Garonne et face à la cité historique, le jardin sportif Suzanne-Lenglen imaginé par TVK forme un maillon essentiel du réseau d’espaces publics structurant la ZAC Garonne Eiffel. TVK qui en a été l’architecte urbaniste mandataire, associé à Patrick Ecoutin pour la […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital