Les folies architecturales de la maya-mania envahissent le Quai Branly

Au musée du Quai Branly, l’installation Aztec Hotel. Le style néo-maya en Amérique met à l'honneur l'engouement américain pour ces bâtiments graphiques, esseulés en pleine jungle. Leur qualité et leur beauté nourrissent encore aujourd'hui l'imaginaire des architectes et se complait, à travers des œuvres évocatrices, d'une histoire précolombienne. Spécialiste de la culture Tiki, Sven Kirsten revisite la reviviscence de la culture et de l’iconographie «Maya» dans la Californie de la fin du XIXe et du XXe siècle.

Maya Chapel: exterior - © ALA Art, Design & Architecture Museum; University of California, Santa Barbara.
photo n° 1/5
Zoom sur l'image Les folies architecturales de la maya-mania envahissent le Quai Branly

L’installation Aztec Hotel. Le style néo-maya en Amérique évoque la puissance inspiratrice de l’archéologie et la fascination pour les cultures englouties. En quête des origines de son existence, l’homme contemple avec émerveillement la grandeur et la décadence des civilisations, et puise dans son imagination pour recréer en pensée la splendeur des palais et des temples. Ainsi, dans les débuts de l’archéologie méso-américaine, la découverte de villes mystérieuses enfouies sous les lianes et la végétation tropicale a nourri l’imagination de l’Occident.

De Robert Stacy-Judd à Frank Lloyd Wright

Les Américains ont longtemps souffert d’un manque d’identité historique et envié l’Ancien Monde pour ses grandes civilisations, en particulier les empires romain et grec. Avec leurs prouesses architecturales et artistiques, les civilisations mayas et aztèques semblaient pouvoir rivaliser avec celles de ces prédécesseurs européens. L’Amérique du Nord pouvait enfin se vanter d’avoir trouvé ses racines. Cette philosophie resta très présente jusque dans les années 1920. Au moment même où l’archéologie maya bénéficiait dans les médias d’une popularité sans précédent, l’architecte Robert Stacy-Judd annonçait avec la construction de son Aztec Hotel à Monrovia (Californie) le premier exemple d’une architecture 100% américaine. L’usage impropre du terme « aztèque », appliqué à un bâtiment qui arbore principalement des éléments de style maya, est symptomatique de l’interprétation tous azimuts des sources artistiques méso-américaines qui avait cours à l’époque. Durant cette courte période qui va du milieu des années 1920 à la fin des années 1930, l’architecture et l’esthétique mayas deviennent incontournables aux Êtats-Unis. Cette exposition présente un échantillon de ce phénomène unique dans la culture pop, qui se décline depuis des interprétations accomplies comme celles de Frank Lloyd Wright jusqu’à des expressions plus populaires dans le milieu du XXe siècle.

 

  • Installation Aztec Hotel. Le style néo-maya en Amérique

  • Du 20 juin au 8 octobre 2017

  • Musée du quai Branly – Jacques Chirac, 75007 Paris

  • www.quaibranly.fr

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Abonnés AMC

PHOTO - 24209_1437171_k4_k1_3316178.jpg

La délicatesse de l'hospitalité, 30 habitation de […]

02/03/2021

300 Démontable, cette opération de 30 habitations destinées à des familles en grande précarité réinterroge la notion d'hospitalité liée à l'urgence. A la typologie innovante des espaces s'ajoute la volonté de créer un dispositif capable qui résonne à l'échelle individuelle, collective et paysagère. On […]

CANAL ARCHITECTURE

CANAL ARCHITECTURE - Portrait

02/03/2021

300 Les frères Daniel et Patrick Rubin fondent l'atelier Canal en 1982 et l'installent dans un immeuble industriel qu'ils ont réhabilité rue du faubourg Saint-Antoine à Paris. Ils investissent ensuite une maison du XVIIe siècle rue Elzévir, qui devient un lieu de rencontres entre architectes, […]

Prix Mies van der Rohe 2022, pour l'architecture contemporaine

Prix Mies van der Rohe 2022: 29 réalisations […]

01/03/2021

300 La Commission européenne et la Fundació Mies van der Rohe ont retenu 29 réalisations françaises parmi les 449 candidats au prix Mies van der Rohe 2022 pour l'architecture contemporaine. Découverte des nommés hexagonaux en images. Des réalisations françaises seront-elles sacrées par le prix Mies van […]

Abonnés AMC

Renée Gailhoustet, architecte

Rétrospective : Renée Gailhoustet en ses terrasses

01/03/2021

300 A l'occasion de la journée internationale des droits de la femme le 8 mars prochain, AMC met en lumière l'apport des femmes architectes dans une profession qui peinent encore à le reconnaître à sa juste mesure. Aujourd'hui, retour sur les travaux de l'architecte Renée Gailhoustet, protagoniste […]

Université populaire 2021

Avec "Soigner", l'université populaire du pavillon […]

26/02/2021

300 L’université populaire animée par l’architecte, professeur et philosophe Richard Scoffier poursuit son troisième cycle des «actes fondamentaux», avec la master classe «Soigner», samedi 27 février 2021 à 11h, en direct sur la page Facebook et le site internet du pavillon de l’Arsenal. Les actes […]

LA LIGNE ET L'OMBRE, DESSINS D'ARCHITECTES, XVIE -XIXE SIÈCLE. Pauline Chougnet, Jean- Philippe Garric.

De l'œuvre dessinée au document - Livre

26/02/2021

300 Signés des architectes dessinateurs les plus brillants de Jacques Androuet du Cerceau à Etienne-Louis Boullée, de Gilles-Marie Oppenord à Jean-Jacques Lequeu, de Charles Percier à Henri Labrouste, d'Eugène Viollet-le-Duc à Charles Garnier , les 150 dessins présentés dans cet ouvrage retracent une […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital