Les folies architecturales de la maya-mania envahissent le Quai Branly

Au musée du Quai Branly, l’installation Aztec Hotel. Le style néo-maya en Amérique met à l'honneur l'engouement américain pour ces bâtiments graphiques, esseulés en pleine jungle. Leur qualité et leur beauté nourrissent encore aujourd'hui l'imaginaire des architectes et se complait, à travers des œuvres évocatrices, d'une histoire précolombienne. Spécialiste de la culture Tiki, Sven Kirsten revisite la reviviscence de la culture et de l’iconographie «Maya» dans la Californie de la fin du XIXe et du XXe siècle.

Maya Chapel: exterior - © ALA Art, Design & Architecture Museum; University of California, Santa Barbara.
photo n° 1/5
Zoom sur l'image Les folies architecturales de la maya-mania envahissent le Quai Branly

L’installation Aztec Hotel. Le style néo-maya en Amérique évoque la puissance inspiratrice de l’archéologie et la fascination pour les cultures englouties. En quête des origines de son existence, l’homme contemple avec émerveillement la grandeur et la décadence des civilisations, et puise dans son imagination pour recréer en pensée la splendeur des palais et des temples. Ainsi, dans les débuts de l’archéologie méso-américaine, la découverte de villes mystérieuses enfouies sous les lianes et la végétation tropicale a nourri l’imagination de l’Occident.

De Robert Stacy-Judd à Frank Lloyd Wright

Les Américains ont longtemps souffert d’un manque d’identité historique et envié l’Ancien Monde pour ses grandes civilisations, en particulier les empires romain et grec. Avec leurs prouesses architecturales et artistiques, les civilisations mayas et aztèques semblaient pouvoir rivaliser avec celles de ces prédécesseurs européens. L’Amérique du Nord pouvait enfin se vanter d’avoir trouvé ses racines. Cette philosophie resta très présente jusque dans les années 1920. Au moment même où l’archéologie maya bénéficiait dans les médias d’une popularité sans précédent, l’architecte Robert Stacy-Judd annonçait avec la construction de son Aztec Hotel à Monrovia (Californie) le premier exemple d’une architecture 100% américaine. L’usage impropre du terme « aztèque », appliqué à un bâtiment qui arbore principalement des éléments de style maya, est symptomatique de l’interprétation tous azimuts des sources artistiques méso-américaines qui avait cours à l’époque. Durant cette courte période qui va du milieu des années 1920 à la fin des années 1930, l’architecture et l’esthétique mayas deviennent incontournables aux Êtats-Unis. Cette exposition présente un échantillon de ce phénomène unique dans la culture pop, qui se décline depuis des interprétations accomplies comme celles de Frank Lloyd Wright jusqu’à des expressions plus populaires dans le milieu du XXe siècle.

 

  • Installation Aztec Hotel. Le style néo-maya en Amérique

  • Du 20 juin au 8 octobre 2017

  • Musée du quai Branly – Jacques Chirac, 75007 Paris

  • www.quaibranly.fr

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Structures praticables sur le campus de Belval, Université des Sciences, Esch-sur-Alzette, Luxembourg, Inessa Hansch architecte

Praticables métalliques pour hauts-fourneaux, par […]

17/01/2019

L’architecte Inessa Hansch a imaginé huit structures habitables pour animer les espaces publics du campus de l’université des sciences du Luxembourg, installé dans une ancienne fonderie. D’étonnants praticables opalins ont poussé sur le campus de […]

Réinventer Paris 2: moins de salade, plus de […]

16/01/2019

Les résultats de la deuxième édition de l'appel à projets urbains innovants «Réinventer Paris» ont été dévoilés au pavillon de l'Arsenal, devant un parterre hétéroclite de candidats mêlant […]

OHLAB - Boutique, à Miami (Etats-Unis)

Logo habité, par OHLAB architects

16/01/2019

Influencés par le pop art, les clients du concept store In-Sight trouveront désormais les dernières tendances en matière de mode, d’art et d’art de vivre, dans un décor signé OHLAB. Pour affirmer l’identité de ce concept store […]

AMC n°20-février 1971, couverture

Dans les archives d'AMC: 1971, l'enseignement […]

16/01/2019

En novembre 1967 sortait le premier numéro d’AMC, conçu comme une revue d’idées et de débats, destinée à dépoussiérer un vieux «bulletin», celui de la Société des architectes diplômés par le […]

Galaxia, œuvre d’art paramétrique de Mamou Mani au Burningman 2018, Nevada

Structure paramétrique flambée, au Burning Man

15/01/2019

Burning Man, le festival hors normes qui se tient depuis 1986 dans le désert de Burning Rock (Nevada), transporte dans un ailleurs phénoménal. En déployant une extraordinaire structure tridimensionnelle en bois, l’architecte français Mamou Mani a […]

La bibliothèque Alexis-de-Tocqueville à Caen, OMA, Rem Koolhaas: lectures croisées

Histoire d’un projet: la bibliothèque d’OMA à Caen […]

15/01/2019

Consacré à la bibliothèque Alexis-de-Tocqueville de Caen, réalisée en  2017 par OMA, cet ouvrage collectif revient sur la genèse d’un projet déjà considéré comme un archétype architectural du XXIe siècle. […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus