Les folies du designer Piero Fornasetti au musée des Arts décoratifs – Exposition

Piero Fornasetti, porte-parapluie trompe-l'œil - © Musée des arts décoratifs
photo n° 1/10
Zoom sur l'image Les folies du designer Piero Fornasetti au musée des Arts décoratifs – Exposition

Présentée dans la grande nef des Arts décoratifs, l’exposition « Piero Fornasetti : la folie pratique » regroupe plus de 1000 pièces. Elle brosse un portrait détonant de ce créateur prolifique qui fut peintre autant que décorateur, imprimeur et éditeur, collectionneur et marchand. Dans l’univers décoratif théâtralisé de Fornasetti (1913-1988), les sujets empreints de poésie et de fantaisie jouent de trompe-l’œil, d’illusions, de paysages métaphysiques, de figures décalées de la Commedia dell’Arte et de visages énigmatiques et lunaires déclinés en de multiples variations. Il recouvre de ses motifs aussi bien les foulards que le mobilier, les murs que les paravents, les assiettes, les plateaux que les porte-parapluie. Il imagine notamment, en collaboration avec l’architecte Gio Ponti, des meubles et de nombreux aménagements intérieurs. C’est d’ailleurs en 1933, à l’exposition de ses foulards à la Triennale de Milan, que Gio Ponti repère son talent. Leur association débutera réellement en 1940, autour d’une série de luminaires. Ensemble, ils réaliseront les projets les plus fous : les couvertures des revues Domus et Stile, du mobilier tel que le cabinet Architettura de 1951, et de nombreux décors : les fresques du Palais Bo de Padou (1942), le réfectoire de la caserne de la place Sant’Ambrogio, le casino de Sanremo, la Casa Lucano (1951), ou encore les cabines et les salons du paquebot Andrea Doria (1952). Initialement présentée en 2013 au Triennale Design Museum de Milan, il s’agit de la première rétrospective jamais consacrée à Fornasetti en France. En montrant l’ensemble des facettes de la personnalité riche, singulière et atypique de Piero Fornasetti, cet événement s’inscrit au cœur d’une discussion critique et théorique sur l’ornement comme élément structurel du design.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Julien Quinet,

Étudiants confinés, dessins exposés, à la galerie […]

03/07/2020

300 Les dessins de logements, réalisés par les étudiants de "l'atelier confiné" piloté à distance par Guillaume Ramillien, enseignant à l'école d'architecture de Versailles, sont exposés à la galerie d'architecture à Paris jusqu'au 17 juillet 2020. Qui mieux que des étudiants en architecture pouvaient […]

Les choses de la ville, France Inter, David Abittan

L'architecture et la ville, de retour sur les […]

03/07/2020

300 La série consacrée à l'architecture, Les choses de la ville, diffusée sur France Inter les samedis et dimanches revient pour une nouvelle saison. Premier épisode, le 4 juillet 2020 à 7h24. On a quitté David Abittan fin août 2019, aux pieds des étoiles d'Ivry-sur-Seine de Jean Renaudie et Renée […]

Casa RR à Baza en Espagne, VIDA architecture + MATRIZ arquitectura

Rigueur géométrique pour une maison multi-usage en […]

02/07/2020

300 En Espagne, à Baza, la casa RR conçue par les agences Vida architecture et Matriz arquitectura, concilie budget modeste et simplicité de mise en œuvre. En réinterprétant la figure traditionnelle du patio central, elle fabrique un cadre de vie adapté aux modes de vies contemporains, flexibles et […]

Ana Vida

Ana Vida, architecte - Portrait

02/07/2020

300 VIDA architecture est une jeune agence crée en 2016 par Ana Vida, qui développe son activité entre la France et l’Espagne. Nourrie d'une expérience franco-espagnole, l’agence Vida architecture explore les modes d’habiter et de travailler de notre époque, convaincue que l’architecture doit être […]

HOMO URBANUS, Bêka & Lemoine réalisateurs, Bordeaux, Paris, Rome, extrait du film Homo Urbanus Tokyoitus, 2018

Filmer le genre urbain, Bêka & Lemoine à Arc en […]

01/07/2020

300 Arc en rêve, le centre d'architecture de Bordeaux, a rouvert ses portes. L'occasion de découvrir l'exposition «Stadium» consacrée au Stadium de Vitrolles, bâtiment emblématique de Rudy Ricciotti laissé à l'abandon depuis 1998. L'occasion également de visiter, à partir du 4 juillet 2020, celle […]

UN SIÈCLE DE BANLIEUE JAPONAISE, AU PAROXYSME DE LA SOCIÉTÉ DE CONSOMMATION, Cécile Asanuma-Brice

Décrypter l'habitat urbain japonais - Livre

01/07/2020

300 Dans cette brillante synthèse résultant d'une enquête de vingt ans, la chercheuse en sociologie urbaine Cécile Asanuma-Brice apporte une réflexion inédite sur les processus d'urbanisation de l'une des sociétés de consommation les plus avancées de la planète. De la fin du XIXe siècle à Fukushima, […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital