Les formes architecturées de Cristina Iglesias – exposition à Grenoble

Considérée comme l’une des artistes espagnoles les plus marquantes de ces vingt-cinq dernières années dans le domaine de la sculpture, reconnue au plan international, notamment grâce à plusieurs commandes monumentales, Cristina Iglesias reste peu connue du public français. L’exposition du musée de Grenoble constitue une belle opportunité de découvrir cette œuvre contemporaine et profondément ancrée dans la culture ibérique.

Cristina IGLESIAS, Sans titre (Passage II), 2002 - © © Philippe Migeat © ADAGP, Paris 2016
photo n° 1/7
Zoom sur l'image Les formes architecturées de Cristina Iglesias – exposition à Grenoble

Née en 1956 à Saint-Sébastien, en Espagne, Cristina Iglesias s’est fait connaître sur la scène artistique européenne au milieu des années 1980. Son travail s’appuie depuis ses débuts sur des formes fortement architecturées qui se présentent comme autant d’invitations à des expériences sensorielles particulières. Il est avant tout question d’espace dans ses œuvres.

Des constructions hybrides

Des espaces auxquels on se confronte, que l’on côtoie, que l’on pénètre. Ils peuvent évoquer tant la nature que l’architecture, les deux se confondant souvent dans des constructions hybrides, réalisées avec les matériaux les plus divers, du bronze à l’albâtre, en passant par le béton et le verre. Œuvre ambiguë, où le paradoxe se mêle au faux-semblant, elle constitue une exploration vertigineuse d’un univers parallèle, onirique, où le réel ne se départ jamais du fantasme, où la vérité est double, claire et obscure, douce et cruelle. Pour le musée de Grenoble, Cristina Iglesias a conçu un parcours à partir d’un ensemble de travaux réalisés ces quinze dernières années, qui devrait permettre de saisir les enjeux de son œuvre, tout en se familiarisant avec la singulière poésie qui en émane. On pourra ainsi découvrir à la fois des sculptures monumentales qui se déploient dans l’espace telles de véritables constructions architecturales, œuvres à vivre autant qu’à voir, des travaux sur le thème de l’eau, avec notamment ces étranges fontaines d’intérieur que sont les Puits, et des panneaux muraux sérigraphiés sur soie, sur cuivre et sur acier, réalisés à partir de photographies retravaillées, et qui constituent autant une relecture qu’une mise en abyme de ses propres créations.

  • Musée de Grenoble, Cristina Iglesias, jusqu'au 31 juillet 2016
  • 5, place Lavalette, 38000 Grenoble
  • www.museedegrenoble.fr

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Abonnés AMC

PHOTO - 23365_1393956_k2_k1_3222792.jpg

Nieto Sobejano met en scène la Cité du théâtre, à […]

27/11/2020

300 Porte de Clichy, dans le XVIIe arrondissement de Paris, la Cité du théâtre sera réalisée par les architectes espagnols Nieto Sobejano Arquitectos, associés aux Français Périphériques Marin + Trottin, désignés lauréats de ce projet lancé en 2016 sous la présidence de François Hollande. Sur le site […]

PHOTO - 22932_1370636_k2_k1_3177179.jpg

Tirer parti des centres anciens - Livre

27/11/2020

300 Le charme des vieilles pierres et des ruelles étroites ne suffit pas à endiguer l’appauvrissement qui gagne les villes, petites et moyennes. Les centres se vident de leurs commerces et de leurs habitants, les services ferment, les emplois disparaissent. Comment revitaliser ces villes, en particulier […]

Abonnés AMC

PHOTO - 23365_1393973_k3_k1_3222900.jpg

Matière et savoir-faire, un centre de gestion des […]

26/11/2020

300 Sur un haut plateau du Vercors, à quelques encablures de Grenoble, un équipement technique de gestion de déchets prend place en lisière de forêt, à plus de 1 000 m d'altitude. Il est conçu à partir des essences de bois, de l'outillage et des savoir-faire disponibles sur place. Avec quelque 4 000 […]

PHOTO - 23365_1393952_k6_k5_3222739.jpg

Studio1984 - Portrait

26/11/2020

300 Composé de quatre associés - Jean Rehault, Jordi Pimas, Marina Ramirez, Romain Gie -, Studio1984 est lauréat des Ajap en 2014. Sa production interroge les mutations territoriales, l'évolution des modes de vie et des cultures constructives. Studio1984 revendique la continuité des échelles auxquelles […]

Toulouse School of Economics à Toulouse (Haute-Garonne), nommée à l'Equerre d'argent 2020, catégorie Culture, jeunesse et sport, Maîtrise d’ouvrage : Université Toulouse 1 Capitole, Architecte : Grafton Architects/ Vigneu & Zilio Architectes

Retour en images sur les réalisations phare de […]

05/03/2020

300 Les architectes de la Toulouse school of economics, lauréate de l'Équerre d'argent 2020, Yvonne Farrell et Shelley McNamara, fondatrices de l'agence Grafton et prix Pritzker 2020, développent une architecture imprégnée de ce brutalisme propre aux Anglo-saxons et par lequel l'architecture s'affirme […]

PHOTO - 20756_1264097_k2_k1_2948979.jpg

Grafton - Portrait

09/03/2020

300 Basée à Dublin, l'agence Grafton a été fondée par les architectes Shelley McNamara et Yvonne Farell en 1978. Diplômées du University College de Dublin en 1974, où elles enseigneront pendant plus de vingt ans, Shelley McNamara et Yvonne Farell fondent en 1978 leur agence, Grafton, du nom d'une rue de […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital