Les franco-japonais Moreau Kusunoki remportent le concours du Guggenheim d'Helsinki

L'agence Moreau Kusunoki remporte le concours international pour la construction du musée Guggenheim d'Helsinki (Finlande). Le jury a sélectionné la proposition des architectes franco-japonais parmi les 1715 présentées dans le cadre d'un concours anonyme sans précédent.

Moreau Kusunoki architectes
photo n° 1/9
Zoom sur l'image Les franco-japonais Moreau Kusunoki remportent le concours du Guggenheim d'Helsinki

Articles Liés

Moreau Kusunoki architectes

CONCOURS : MAISON DES CULTURES DE GUYANE - CAYENNE

MOREAU KUSUNOKI - CARBETS ET CHEMIN DE RONDE

La compétition internationale pour le musée Guggenheim d'Helsinki, lancée en juin 2014 et qui a réuni le chiffre record de 1715 propositions en provenance de plus de 77 pays, est arrivée à son terme aujourd'hui avec l'annonce par la Solomon R. Guggenheim Foundation du projet lauréat conçu par l'agence parisienne Moreau Kusunoki. Le bâtiment se compose d'un ensemble de pavillons et d'esplanades organisés autour d'une rue intérieure. Vêtue de bois brûlé et de verre produits localement, la construction se déploie en neuf volumes bas et une tour-phare reliés au parc de l'observatoire tout proche par une nouvelle passerelle piétonnière et desservis par une promenade le long du port situé au sud d'Helsinki. La décision du jury international, constitué de 11 membres, a été annoncée par le président Mark Wigley, professeur de la Graduate School of Architecture, Planning and Preservation à l'Université Columbia. Selon le jury, le projet lauréat « respecte profondément le site et son cadre, en créant un campus non hiérarchisé, fragmenté de pavillons reliés entre eux où l'art et la société peuvent se rencontrer et se mêler ». Nicolas Moreau et Hiroko Kusunoki expliquent avoir voulu rendre le musée transparent. « Comment faire du musée un espace traversant afin que les visiteurs se sentent libres d'y entrer et d'en sortir, tout en profitant au mieux des alentours de l'institution? Ce sont des questions qui nous ont guidés tout au long de la conception du projet. La situation même du musée, en bord de mer, a également été déterminante. Il s'agissait d'éviter une structure en sous-sol, mais du coup toute la logistique du musée, ses "tripes" se devaient d'être au rez-de-chaussée. On a décidé d'en tirer parti, et de l'intégrer à l'expérience des visiteurs. Dernier élément crucial, après la relation à la mer et la fluidité de la circulation : la relation à la ville. Nous avons souhaité que le musée soit dans une continuité la plus complète possible avec le tissu urbain. La passerelle piétonne permet notamment de relier le toit du musée directement depuis le parc et la ville haute. » Les lauréats recevront une prime de 100000 euros (soit environ 109000 dollars américains). Une prime de 55000 euros (soit environ 60000 dollars américains) sera remise à chacune des cinq autres équipes finalistes : AGPS Architecture Ltd. (Zurich et Los Angeles ; GH-1128435973), dont le projet est arrivé en deuxième place ; Asif Khan Ltd. (Londres ; GH-121371443) ; Fake Industries Architectural Agonism (New York, Barcelone et Sydney ; GH-5059206475) ; Haas Cook Zemmrich STUDIO2050 (Stuttgart ; GH-76091181) ; et SMAR Architecture Studio (Madrid et Australie occidentale ; GH-5631681770). Les numéros d'immatriculation GH désignent les projets qui étaient jusqu'ici anonymes.

 

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Exposition « CONQUÊTES SPATIALES- Où vivrons-nous demain ? »  au CAUE de haute-Savoie.Ambiance privée urbaine Pascal Häusermann et Claude Costy, s.d.

Les visions anticipatrices de Chanéac, Häusermann […]

18/09/2020

300 Au CAUE de Haute-Savoie, à Annecy, l'exposition "Conquêtes spatiales" invite à redécouvrir les travaux des architectes Jean-Louis Chanéac, Pascal Häusermann et Claude Costy en les mettant en perspective avec l'ouvrage du critique d'art et d'architecture Michel Ragon, paru en 1963, "Où vivrons-nous […]

Perraudin architecture, WYSWYG architecture, maison à Montélimar

De pierre et de lumière, une maison dans la Drôme […]

17/09/2020

300 Pierre calcaire brute de sciage, bois local et composition moderne, la maison imaginée dans la Drôme par l'architecte Gilles Perraudin constitue un manifeste de son approche architecturale, attentive aux ressources matérielles disponibles autant qu'aux ambiances qu'elles peuvent générer. Cette […]

RENA DUMAS, Une architecture intérieure.

Rena Dumas de l’intérieur - Livre

17/09/2020

300 Dans cette monographie consacrée à Rena Dumas, grande papesse de l'aménagement intérieur, riche en témoignages et en illustrations, se dessine le portrait d’une femme à la personnalité exceptionnelle, et celui d'une œuvre à part entière que l’on redécouvre. «Rena ne s’est pas simplement occupée des […]

Bas Smets, payagiste

Entretien avec Bas Smets: "Ne pas imiter la […]

16/09/2020

300 Le Bruxellois Bas Smets s’impose parmi les paysagistes européens les plus présents dans l’urbanisme. En France, il livre cette année l’aménagement paysager de la Part-Dieu à Lyon, d’une partie de la dalle de La Défense, du quartier Chapelle international à Paris et, l’an prochain, le jardin de la […]

AMC N°288-289 septembre 2020, couverture

Le numéro de septembre d'AMC est paru

16/09/2020

300 Au sommaire du numéro d'AMC qui vient de paraître (n°288-289 septembre 2020) et disponible en format numérique: un entretien avec le paysagiste belge Bas Smets, une rencontre avec le sociologue Richard Sennett, un dossier sur les logements pavillonnaires, des détails "façades pliées" et une […]

Joly & Loiret, gymnase à Villepreux  (78)

Ni urbain, ni rural, un gymnase signé Joly &Loiret

15/09/2020

300 A Villepreux (Yvelines), l’agence Joly & Loiret tire parti d’une parcelle prise entre un espace rural et l’extension en cours de la ville pour concevoir un élégant gymnase de l’entre-deux. D’un côté, il se fond par sa matérialité et la simplicité de son volume dans un environnement terrien et […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital