Les Freaks démythifient les grands maîtres du modernisme - Exposition

Tout le monde peut y arriver. C’est en substance le message chargé d’optimisme délivré par Freaks (Guillaume Aubry, Cyril Gauthier et Yves Pasquet) qui a rassemblé les «Premières œuvres» de dix grands maîtres du Modernisme dont les maquettes de bois sculpté sont exposées à la galerie parisienne Christophe Gratadou jusqu'au 26 septembre 2020. S’ils sont aujourd’hui consacrés par les livres d’histoire de l’architecture grâce à leurs fameux «chefs d’œuvre», vocable d’un autre temps, ils ont pourtant commencé comme tout le monde, à savoir par le début: absence de références, manque d’expérience, savoir-faire technique insuffisant. La représentation de l’architecte et l’image qu’il renvoie sont au cœur des préoccupations de l’agence Freaks depuis sa création en 2010.

Exposition - © Freaks
photo n° 1/5
Zoom sur l'image Les Freaks démythifient les grands maîtres du modernisme - Exposition

Articles Liés

Freaks - Optimisation d’appartement - Genève

PREMIÈRE ŒUVRE 2010 / NOMINÉ – FREAKS FREEARCHITECTS – PAVILLON DE JARDIN

En réunissant ces «Premières œuvres», le trio de Freaks n’hésite pas «à tuer le grand-père», étape liminaire d’une émancipation nécessaire et vitale pour cette nouvelle génération. Demain le père, après-demain les petits-enfants? Cachées ou assumées, ces premières œuvres rappellent salutairement qu’il y a un début à tout et que même les meilleurs ne l’ont pas toujours été. Pour identifier ces édifices fondateurs, Freaks a parfois dû revêtir son costume de détective privé. Si Louis Kahn a commencé en construisant une synagogue à Philadelphie, Antonio Gaudi a inauguré sa carrière par la réalisation de toilettes dans une coopérative ouvrière à Mataró.

La sacrosainte première commande

Il est ainsi instructif d’interroger cette sacrosainte première commande, celle qui peut être couronnée d’un prix, celle qui peut être déterminante pour une carrière, mais qui peut aussi être anecdotique, n’augurant rien de la suite. Le génie est-il inné ou se construit-il avec le temps? Le style, autre notion obsolète, est-il présent dès le premier coup de crayon? Pour mettre en perspective ces premières œuvres, une seule échelle, le 1/100e, et un mode de représentation unique: le monolithe de bois sculpté. Freaks les ausculte à l’aune d’une nouvelle ère, celle qui en a terminé avec un modèle périmé: celui de l’architecte enfermé dans sa tour d’ivoire, tout entier livré à son talent. L’époque est enfin celle du collectif, en prise avec la réalité: moins d’ego, plus d’humilité. Le maître n’est plus. Démythifions!

  • Exposition "Premières œuvres, Freaks"
  • Jusqu'au 26 septembre 2020
  • Galerie Christophe Gratadou, 12 rue de Thorigny, 75003 Paris
  • galerie-intuiti.com

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Abonnés AMC

Richard Klein, architecte, professeur d'histoire de l'architecture à l'ENSAP Lille, président du Conseil national des enseignants chercheurs des écoles nationales supérieures d'architecture (CNECEA)

«Nous qualifions des candidats, sans postes de […]

16/04/2021

300 Trois ans après l'instauration du statut d'enseignant chercheur et la création du Conseil national des enseignants chercheurs des écoles nationales supérieures d'architecture (CNECEA), des inquiétudes se font jour sur la place des praticiens et du projet dans les Ensa. Rencontre avec Richard Klein, […]

Abonnés AMC

PHOTO - 24961_1477815_k6_k1_3420158.jpg

Enseignement de l'architecture: comment […]

15/04/2021

300 Trois ans après l'instauration du statut d'enseignant chercheur et la création du Conseil national des enseignants chercheurs des écoles nationales supérieures d'architecture (CNECEA), des inquiétudes se font jour sur la place des praticiens et du projet dans les Ensa, reflétant une profession en […]

PHOTO - 24961_1477803_k2_k1_3420134.jpg

David Chipperfield - Portrait

14/04/2021

300 Après ses études à l'université Kingston et à l'AA School, David Chipperfield crée son agence à Londres en 1985. David Chipperfield donne rapidement un développement international à son agence, construisant au Japon, aux Etats-Unis ou en Espagne. C'est à Berlin qu'il développe sa maîtrise des lieux […]

AMC n°295 - avril 2021, couverture

Le numéro d'avril d'AMC est paru

14/04/2021

300 Au sommaire du numéro d'AMC qui vient de paraître (n°295-avril 2021) et disponible en format numérique: un événement sur l'enseignement de l'architecture et les débats qui agitent les enseignants des Ensa, un dossier sur l'habitat pour séniors, des détails "cloisons mobiles" et une matériauthèque […]

Abonnés AMC

Place et commerce, Bauchet & de La Bouvrie, Antogny-le-Tillac

Refaire place : esplanade publique et petit […]

13/04/2021

300 A Antogny-le-Tillac, bourg de campagne situé entre Tours et Poitiers, la mairie a fait l'acquisition d'une ancienne ferme, voisine d'une vaste zone de stationnement bitumée. L'ensemble, idéalement placé sur la rue principale, est désigné pour devenir le nouvel espace public central. C'est la jeune […]

Un an d'école d'architecture confinée

Un an d'école d'architecture confinée: "où sont […]

12/04/2021

300 Voici plus d’un an que les étudiants français suivent la majorité de leurs cours à distance. Parmi eux, les élèves des vingt écoles d’architecture françaises. Enquête auprès d'eux, pour évoquer leur scolarité confinée, les difficultés à s'impliquer sur le long terme dans un enseignement par écrans […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital