Les hypothèses en mouvement de l'agence MBL - Portrait

« Impasse des Lilas », l'exposition que le centre Arc-en-Rêve à Bordeaux consacre à l'agence MBL, est l'occasion d'une rencontre avec ses deux cofondateurs, Sébastien Martinez-Barat et Benjamin Lafore. Nourris d'art contemporain autant que de culture pop, de littérature que de théorie, ils abordent l'architecture comme une méthode, s'emparant de la conception d'espaces et d'objets, de publications et d'expositions, pour interroger le monde.

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement AMC - édition Abonné
Benjamin Lafore et Sebastien Martinez-Barat, architectes - © Nicolas Wagner
photo n° 1/11
Zoom sur l'image Les hypothèses en mouvement de l'agence MBL - Portrait

Articles Liés

Une autofiction générationnelle signée MBL, à Arc en Rêve - Exposition

Rencontre avec Fabrizio Gallanti, nouveau directeur d'Arc en reve

"Le rapport au politique a été notre obsession pendant 40 ans", rencontre avec les[...]

A Bordeaux, un petit canard en plastique jaune dédicacé par un certain Robert trône au milieu d'une collection d'objets en tout genre. A Paris, la maquette d'un immeuble surmonté d'un panneau suspendu à des cure-dents, « I am a monument », est en équilibre instable sur une étagère de l'agence. A Toulouse, un numéro de  Plan libre,  le journal de la maison de l'architecture en Occitanie-Pyrénées, à laquelle ils contribuent, est consacré à « l'enquête ». Les indices concordent : les architectes Sébastien Martinez-Barat et Benjamin Lafore sont préoccupés par le sens des formes, leurs processus d'émergence, leur rapport au réel. Et le culte que l'un et l'autre vouent à « l'enseignement de Las Vegas », l'expérience pédagogique menée […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital