Les lauréats de Réinventer Paris 2 (1/20): la Cité universelle (XIXe arr.)

Le jury de Réinventer Paris 2 a sélectionné, sur le site Marseillaise, porte de Pantin (XIXe arr.), le projet "Cité universelle", porté par le promoteur GA smart building et conçu par les architectes Baumschlager Eberle et Inedit.

- © GA smart building promoteur, Baumschlager Eberle Architekten, INEDIT Architecture
photo n° 1/8
Zoom sur l'image Les lauréats de Réinventer Paris 2 (1/20): la Cité universelle (XIXe arr.)

Articles Liés

Réinventer Paris 2: moins de salade, plus de profondeur

Réinventer Paris: un nouveau modèle pour fabriquer la ville?

Portée par le promoteur GA Smart Building, la «Cité universelle» est un projet manifeste, symbole de l’accessibilité pour tous. Conçu par les architectes Baumschlager Eberle Architekten et Inedit, cet ensemble immobilier de près de 30000 m2 déploie une promenade extérieure ascendante desservant l’ensemble des programmes. Impliquée dans la conception, Handigo, agence d’architecture spécialisée dans l'accessibilité, a ménagé des conditions égalitaires d’accès et de confort pour tous les publics et tous les handicaps -moteur, sensoriel, psychique ou cognitif.

Pôle sportif accessible et adaptable

Elément majeur du projet, le pôle sportif est conçu pour accompagner le développement et la professionnalisation du sport handicap. Dimensionné pour accueillir des disciplines paralympiques, il a aussi vocation à recevoir des compétitions nationales et internationales, notamment dans le cadre de la préparation de Jeux olympiques et paralympiques 2024. Sa capacité de 1000 places, dont 20% accessibles aux personnes en fauteuil -bien plus que les 2% réglementaires-, en fera un équipement unique en Europe.

 

En lien avec la pratique sportive, la Cité universelle propose un pôle santé et bien-être destiné aux besoins de ses usagers quotidiens, ainsi qu’à ceux du quartier. Au programme également: un espace de coworking de 16000 m2; une résidence hôtelière de 109 chambres toutes visitables en fauteuil, dont 55 studios habitables en fauteuils et quelques chambres médicalisées; une toiture plantée de 1000 m2 dont la production agricole alimentera le restaurant «Les Turbulentes»; une épicerie de proximité en rez-de-chaussée. La préfourrière existante sur le site retrouvera sa place dans les sous-sols du bâtiment.

Structure mixte bois-béton

La Cité universelle sera le premier bâtiment neuf certifié AAA du "Label d’accessibilité LA", délivré par Certivea. Avec sa structure mixte bois-béton, le projet vise également des labels de qualité environnementale. La démarche constructive hors site, développée par GA Smart Building et sa filiale Ossabois, permettant de réduire les nuisances du chantier et de livrer le projet avant les JO 2024.

  • Promoteur-constructeur : GA Smart Building (mandataire)
  • Investisseur : AEW
  • Conseil : JLL
  • Architectes : Baumschlager Eberle Architekten et INEDIT
  • Programmiste : Alphaville, « 10h11 »
  • Paysagistes : Wagon Landscaping accompagné du collectif de jardiniers urbains Merci Raymond
  • Exploitants Partenaires : Louvre Hotels Group, Startway, CAPSAAA, IPSO Santé et l’association CoActis Santé, DB Régie, Les Turbulentes, Merci Oscar, Handi Tech et ANRH
  • Conseils/Bureaux d’études : HANDIGO, expert accessibilité ; Khephren Ingénierie ; Bénefficience et Elithis Ingénierie ; CassioP ; Tisseyre et associés ; BureauVeritas ; DAL

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Serpentine Pavilion 2019, Junya Ishigami architecte

Cet été, Junya Ishigami enchantera la Serpentine […]

20/02/2019

C’est l’architecte japonais Junya Ishigami, dont les œuvres aériennes étaient exposées à l’été 2018 à la Fondation Cartier, à Paris, qui réalisera le Pavillon Serpentine 2019. Installation à […]

Junya Ishigami architecte, par Tasuko Amada

Junya Ishigami architecte - portrait

20/02/2019

Né en 1974, l'architecte japonais Junya Ishigami, formé à la National University of Fine Arts and Music de Tokyo, fonde son agence dans la capitale japonaise en 2004. Lauréat du Global Award for Sustainable Architecture en 2010, il réalisera le pavillon de […]

AMC n°44-février 1978, couverture

Dans les archives d'AMC: 1978, rencontre avec […]

20/02/2019

En novembre 1967 sortait le premier numéro d’AMC, conçu comme une revue d’idées et de débats, destinée à dépoussiérer un vieux «bulletin», celui de la Société des architectes diplômés par le […]

Transformation de 530 logements, Grand Parc Bordeaux, Lacaton & Vassal architectes; Frédéric Druot Architecture; Christophe Hutin Architecture

Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe […]

19/02/2019

Parmi les 7 réalisations françaises encore en lice pour obtenir le prix Mies van der Rohe 2019, seule l'opération Grand Parc, de transformation de 530 logements conçue à Bordeaux par Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe Hutin, reste […]

Transformation de 530 logements, Grand Parc Bordeaux, Lacaton & Vassal architectes; Frédéric Druot Architecture; Christophe Hutin Architecture

Jardins d'hiver et balcons en extension, la […]

19/02/2019

Seule réalisation française sélectionnée parmi les finalistes du prix Mies van der Rohe 2019, l'opération Grand Parc conçue à Bordeaux par Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe Hutin expérimente le béton […]

Immeuble de bureaux, Baumschlager Eberle Architekten Paris (architecte principal), SCAPE (architecte associé), ZAC des Batignolles, Paris XVIIe arr.

Forêt de bois sous peau d'alu, par Baumschlager […]

19/02/2019

L’immeuble de bureaux à énergie positive imaginé par les agences d'architecture Baumschlager Eberle et Scape déploie sa structure bois sur la dalle de recouvrement du faisceau ferroviaire de la gare Saint-Lazare, dans la ZAC Clichy-Batignolles (Paris, XVIIe […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus