Les lauréats de Réinventer Paris 2 (4/20): Laumière+ (XIXe arr.)

Le jury de Réinventer Paris 2 a sélectionné, sur le site centre de répartition Laumière (XIXe arr.), le projet "Laumière+" porté par le promoteur Sogeprom et conçu par les architectes de l'agence NP2F.

- © Sogeprom promoteur, NP2F architectes
photo n° 1/8
Zoom sur l'image Les lauréats de Réinventer Paris 2 (4/20): Laumière+ (XIXe arr.)

Articles Liés

Les lauréats de Réinventer Paris 2 (3/20): La fabrique des arts 3.0 (IIIe arr.)

Les lauréats de Réinventer Paris 2 (2/20): Aérog'art (VIIe arr.)

Ouvert à la concurrence dans le cadre de Réinventer Paris 2, le centre de répartition Laumière, propriété de la ville de Paris située en plein cœur du XIXe arrondissement, constitue un témoin précieux de l’architecture industrielle du XXe siècle dédiée aux équipements électriques. Le projet lauréat de l’appel à projets urbains innovants, «Laumière+», conçu par les architectes de l’agence NP2F et porté par le promoteur Sogeprom, propose de transformer ce site historique en hôtel thématisé, entièrement dédié au sport. Au moyen d'une surélévation ambitieuse, le programme de la réhabilitation rassemble en un même lieu une offre d’hébergement hybride à destination des sportifs et de leurs supporters, ainsi que des espaces d’entraînement ouverts à tous les publics.

Yoga, étirements et méditation

Le «studio» proposera des cours de renforcement musculaire, yoga, pilates, danse, etc. Ainsi que des séances de sports atypiques animés par les athlètes en séjour. L’entreprise APA de Géant s’assurera de leur traduction en version handisport. Le «spa sportif» sera dédié à la récupération des sportifs. Il proposera également des salles individuelles de massage, disponibles à la réservation pour des kinésithérapeutes ou des professionnels de santé spécialisés dans l’accompagnement du handisport. La «Place du Mental» comprendra des salles de préparation des épreuves avec les entraîneurs et des sophrologues. Des cabines de méditation individuelles seront en accès libre pour se préparer ou se recentrer. Enfin, «Laumière+» proposera trois types d’hébergement: 31 chambres doubles de 14 m2 ; 20 chambres familiales de 22 m2 ; 12 chambres collectives dédiées aux équipes, de 30 m2 en moyenne. Trois espaces de détente seront aménagés pour les usagers de l’hôtel: un patio et deux terrasses, au R+7 et au R+9.

Pierres, bois et bulles

La proposition architecturale de l’agence NP2F remanie et augmente le volume existant pour permettre un usage collectif et partagé. La façade en maçonnerie des premiers niveaux et le plancher du rez-de-chaussée sont conservés. La surélévation de 7 niveaux en ossature bois réinterprète les proportions d’origine. Sur rue, le bâtiment déclinera les modénatures, partant des plus massives avec la pierre existante, au plus léger des bulles gonflables imaginées en attique avec le spécialiste du genre Hans-Walter Müller, en passant par le bois et le verre. Le projet répond aux objectifs d’exemplarité énergétique de la ville de Paris: 60% des éléments construits sont en bois, 30% des éléments sont existants, 10% seulement sont en béton bas carbone.

  • Maître d’ouvrage : Sogeprom / Melt
  • AMO : L’effet urbain
  • Maître d’œuvre : NP2F Architectes (mandataires), EVP, VPEAS, Syntéo
  • Calendrier : lancement du concours, mai 2017 ; jury, décembre 2018 ; livraison prévue, 2021
  • Surface de plancher : 3300 m2
  • Labels : BBCA et BEPOS

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Serpentine Pavilion 2019, Junya Ishigami architecte

Cet été, Junya Ishigami enchantera la Serpentine […]

20/02/2019

C’est l’architecte japonais Junya Ishigami, dont les œuvres aériennes étaient exposées à l’été 2018 à la Fondation Cartier, à Paris, qui réalisera le Pavillon Serpentine 2019. Installation à […]

Junya Ishigami architecte, par Tasuko Amada

Junya Ishigami architecte - portrait

20/02/2019

Né en 1974, l'architecte japonais Junya Ishigami, formé à la National University of Fine Arts and Music de Tokyo, fonde son agence dans la capitale japonaise en 2004. Lauréat du Global Award for Sustainable Architecture en 2010, il réalisera le pavillon de […]

AMC n°44-février 1978, couverture

Dans les archives d'AMC: 1978, rencontre avec […]

20/02/2019

En novembre 1967 sortait le premier numéro d’AMC, conçu comme une revue d’idées et de débats, destinée à dépoussiérer un vieux «bulletin», celui de la Société des architectes diplômés par le […]

Transformation de 530 logements, Grand Parc Bordeaux, Lacaton & Vassal architectes; Frédéric Druot Architecture; Christophe Hutin Architecture

Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe […]

19/02/2019

Parmi les 7 réalisations françaises encore en lice pour obtenir le prix Mies van der Rohe 2019, seule l'opération Grand Parc, de transformation de 530 logements conçue à Bordeaux par Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe Hutin, reste […]

Transformation de 530 logements, Grand Parc Bordeaux, Lacaton & Vassal architectes; Frédéric Druot Architecture; Christophe Hutin Architecture

Jardins d'hiver et balcons en extension, la […]

19/02/2019

Seule réalisation française sélectionnée parmi les finalistes du prix Mies van der Rohe 2019, l'opération Grand Parc conçue à Bordeaux par Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe Hutin expérimente le béton […]

Immeuble de bureaux, Baumschlager Eberle Architekten Paris (architecte principal), SCAPE (architecte associé), ZAC des Batignolles, Paris XVIIe arr.

Forêt de bois sous peau d'alu, par Baumschlager […]

19/02/2019

L’immeuble de bureaux à énergie positive imaginé par les agences d'architecture Baumschlager Eberle et Scape déploie sa structure bois sur la dalle de recouvrement du faisceau ferroviaire de la gare Saint-Lazare, dans la ZAC Clichy-Batignolles (Paris, XVIIe […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus