Les lauréats du prix W 2020 en images

Consacré depuis 14 ans au travail sur l'existant et à la "greffe architecturale", le prix W organisé par la Fondation Wilmotte tient une place de choix parmi la kyrielle de concours d'idées censés stimuler l'inventivité des étudiants en architecture et des jeunes diplômés. L'édition 2020 de la compétition invitait à redonner vie au château de La Tour-d'Aigues, dans le Luberon, à travers un programme dédié au vin et à la gastronomie. Découverte des projets lauréats en images.

 

Lauréat ex-aequo du prix W 2020, Julien Picard et Julien Desbat, École nationale supérieure d'architecture de Nantes, France, avec le projet - © Julien Picard et Julien Desbat
photo n° 1/10
Zoom sur l'image Les lauréats du prix W 2020 en images

Articles Liés

Concours Acier 2020, un palmarès sous «Turbulences»

Trophée béton Écoles: les lauréats de la huitième édition en vidéo

Depuis 14 ans, la Fondation Wilmotte favorise la rencontre du patrimoine et de la création contemporaine à travers l’organisation du Prix W. Pour sa neuvième édition, les étudiants en architecture et les jeunes diplômés d'Europe, de Suisse et de Russie étaient invités à redonner vie au château de La Tour-d’Aigues, dans le Lubéron, à travers la création d'un lieu dédié aux vins et à la gastronomie. Bâti sur les fondations d’un édifice médiéval, le monument constitue un précieux témoignage de l’architecture privée de la Renaissance. Marché, école culinaire, vinothèque, espaces de dégustation et de restauration, espaces de co-working, musée, jardins pédagogiques, potagers, etc. Autant de nouveaux usages possibles pour les candidats, qui devaient également anticiper l'accueil de festivals et de manifestations éphémères. L'objectif étant de révéler le patrimoine matériel et immatériel du lieu. Les abords paysagers et les accès au site devaient également être intégrés à la réflexion, tandis que la greffe architecturale, de toute nature et de toutes échelles, devait mettre en valeur les pièces architecturales originelles. Sélectionnés par un jury composé d'architectes français et internationaux, de spécialistes du patrimoine, d'ingénieurs et de journalistes, et présidé par Jean-François Lovisolo, le maire de La Tour-d’Aigues, trois projets ont été désignés lauréats ex-aequo -il se partageront la dotation du pix, pour un total de 17000 euros- et neuf autres ont reçu une mention. Au total, 139 projets avaient été soumis. Les lauréats ainsi que les projets mentionnés seront exposés à Venise à la galerie de la Fondation Wilmotte, lors de la prochaine biennale internationale d'architecture.

Les trois lauréats ex-aequo du prix W 2020

Julien Picard et Julien Desbat, École nationale supérieure d'architecture de Nantes, France, avec le projet "Grammaire d’une nouvelle Cité"

Lambert Gabillet, École nationale supérieure d'architecture de Montpellier, France, avec le projet "Cultures des Sols, Sols des Cultures"

Alvaro Olivares et Esther Sanchis, Escuela Tecnica Superior de Arquitectura de Valencia, Espagne, avec le projet "Horizon"

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Abonnés AMC

Richard Klein, architecte, professeur d'histoire de l'architecture à l'ENSAP Lille, président du Conseil national des enseignants chercheurs des écoles nationales supérieures d'architecture (CNECEA)

«Nous qualifions des candidats, sans postes de […]

16/04/2021

300 Trois ans après l'instauration du statut d'enseignant chercheur et la création du Conseil national des enseignants chercheurs des écoles nationales supérieures d'architecture (CNECEA), des inquiétudes se font jour sur la place des praticiens et du projet dans les Ensa. Rencontre avec Richard Klein, […]

Abonnés AMC

PHOTO - 24961_1477815_k6_k1_3420158.jpg

Enseignement de l'architecture: comment […]

15/04/2021

300 Trois ans après l'instauration du statut d'enseignant chercheur et la création du Conseil national des enseignants chercheurs des écoles nationales supérieures d'architecture (CNECEA), des inquiétudes se font jour sur la place des praticiens et du projet dans les Ensa, reflétant une profession en […]

PHOTO - 24961_1477803_k2_k1_3420134.jpg

David Chipperfield - Portrait

14/04/2021

300 Après ses études à l'université Kingston et à l'AA School, David Chipperfield crée son agence à Londres en 1985. David Chipperfield donne rapidement un développement international à son agence, construisant au Japon, aux Etats-Unis ou en Espagne. C'est à Berlin qu'il développe sa maîtrise des lieux […]

AMC n°295 - avril 2021, couverture

Le numéro d'avril d'AMC est paru

14/04/2021

300 Au sommaire du numéro d'AMC qui vient de paraître (n°295-avril 2021) et disponible en format numérique: un événement sur l'enseignement de l'architecture et les débats qui agitent les enseignants des Ensa, un dossier sur l'habitat pour séniors, des détails "cloisons mobiles" et une matériauthèque […]

Abonnés AMC

Place et commerce, Bauchet & de La Bouvrie, Antogny-le-Tillac

Refaire place : esplanade publique et petit […]

13/04/2021

300 A Antogny-le-Tillac, bourg de campagne situé entre Tours et Poitiers, la mairie a fait l'acquisition d'une ancienne ferme, voisine d'une vaste zone de stationnement bitumée. L'ensemble, idéalement placé sur la rue principale, est désigné pour devenir le nouvel espace public central. C'est la jeune […]

Un an d'école d'architecture confinée

Un an d'école d'architecture confinée: "où sont […]

12/04/2021

300 Voici plus d’un an que les étudiants français suivent la majorité de leurs cours à distance. Parmi eux, les élèves des vingt écoles d’architecture françaises. Enquête auprès d'eux, pour évoquer leur scolarité confinée, les difficultés à s'impliquer sur le long terme dans un enseignement par écrans […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital