Les maquettes blanches de Sou Fujimoto, l'inspiration chez RBC Paris

Nature, People, Architecture est le titre de l’exposition autour de l’œuvre de Sou Fujimoto accueillie chez RBC à Paris jusqu’au 4 octobre. Inscrite dans la Paris Design Week, elle éveille dans le parcours l’attention du public sur l’architecture.

L’architecte Sou Fujimoto, exposition Nature, People, Architecture, chez RBC - © L. CARSALADE
photo n° 1/7
Zoom sur l'image Les maquettes blanches de Sou Fujimoto, l'inspiration chez RBC Paris

Au centre, sous la verrière du showroom RBC, un mobile aérien et poétique fait de blanc et de transparence – conçu spécialement pour l’occasion – reflète la mise en scène d’un paysage dédié au bonheur des hommes, figurés par des miniatures qui évoluent dans l’œuvre. Il y exprime sa vision, nous confie-t-il, « la conception d’une architecture qui disparaît », une situation qui crée la place pour le vivant. Autour, sont disposées des pièces choisies où le blanc règne, et le vert ponctue.

Maquettes grand angle et zoom

L’ensemble des projets présentés – réalisés ou en cours – rayonne d’abord d’une abstraction caractéristique de sa signature. Mais chacun existe à deux niveaux étant formalisé par deux maquettes : l’une en vue large qui donne une idée du volume général et l’autre en plan rapproché, ramenant le focus à une échelle humaine. Car l’usage est l’essentiel et l'étude est poussée pour chaque nouveau concept. La Compagnie de Phalsbourg, porteur de plusieurs des projets, précise que Sou Fujimoto est arrivé avec une proposition de plus de 20 formes de bâtiments avant que le choix ne s’affine sur l’un d’entre eux pour le concours « 1000 arbres ». Un programme urbain qui ose percher des maisons individuelles sur un toit, à 37 mètres de hauteur aux portes de Paris. L’architecte reconnaît que le concept est fort, voire fondamental et l’envisage « comme une vision de la vie dans le futur ». Mixité des fonctions, autonomie d’une île dans une périphérie urbaine dense qui ouvre un dialogue avec ses entours, une intégration de la vie qui s’annonce précurseur d'une autre façon de voir le bâtiment.

Un Japonais à Paris

A la question du choix des projets exposés, le Village vertical (Rosny-sous-Bois) et L’Arbre blanc (Montpellier) notamment, il répond qu’il a souhaité mettre en valeur la France ou jouer la proximité (voir l’article sur L’Arbre blanc, Réalisation, AMC n°280). Depuis qu’il a ouvert son agence parisienne, il navigue entre Paris et Tokyo chaque mois, regrettant que pour l’heure, ses deux équipes ne travaillent pas de concert. Au sujet de leurs différences, il évoque la réalisation des modèles, entièrement à la main au Japon à partir de sandwich mousse et papier, quand les processus en France utilisent les techniques de la découpe laser de bois ou de la 3D. Ici, la commande est une production tridimensionnelle pure. Un trait fort de l’architecture à Paris réside selon lui dans l’accent porté sur le contexte, un équilibre particulier entre la préservation et l’apport du nouveau. Au final, glisse avec respect ce fin observateur, même le laid et le beau confrontés sont générateurs d’un environnement. Hommage est rendu à Sou Fujimoto qui croit à la capacité des idées à changer la vie, à l’influence même d’une idée basique. Un détour mérité sur l'itinéraire de la Paris Design Week.

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Le Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière, Aldo Rossi et Xavier Fabre arch. (1989-1991).

Des expérimentations rurales chez Aldo Rossi

23/10/2019

Le Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière (Limousin), seule œuvre en France signée Aldo Rossi – conçue avec Xavier Fabre entre 1988 et 1991 – organise, depuis 2018, des résidences d’architectes et de […]

Christophe Hutin

Biennale de Venise 2020 : Christophe Hutin, […]

23/10/2019

Lors de la 17e Biennale d’architecture de Venise, en 2020, le pavillon de la France sera réalisé par Christophe Hutin. Son projet « les communautés à l’œuvre » présentera une vision optimiste de communautés habitantes […]

Bâtiment neuf et réhabilitation, LIN Architects Urbanists, Logements sociaux et étudiants, Caserne de Reuilly, Paris, 2019

Coup d'œil sur la caserne de Reuilly #4 : LIN, […]

22/10/2019

La caserne de Reuilly, dans le 12e arrondissement de Paris, est une importante opération de transformation, qui mobilise sept équipes d’architectes. Aux cinq bâtiments conservés et réhabilités viennent s'ajouter six immeubles, […]

Martin Belou, Demain les chiens, 2019. Tente, aimants, fleur d’agaves, lampes, mitres de cheminées, bancs, tissus, drisse, bois, laiton, terre cuite, acier

Futur, ancien, fugitif, la nouvelle exposition du […]

22/10/2019

Jusqu'au 5 janvier 2020, le Palais de Tokyo accueille l'exposition «Futur, ancien, fugitif. Une scène française», qui rassemble des artistes ou collectifs basés en France ou à l'étranger mais liés au pays, de manière provisoire […]

Dia a Dia, un quotidien pour la 12e Biennale d'Architecture de São Paulo

Dia a Dia, un journal pour la Biennale de São […]

22/10/2019

Projet éditorial performatif, le quotidien Dia a Dia sera produit, édité et imprimé in situ à la XIIe Biennale d’Architecture de São Paulo 2019 par le collectif 614. Composé d'architectes, d'artistes et de graphistes français, le […]

338 logements, Petitdidierprioux, Paris 19e, janvier 2019

Petitdidierprioux livre deux projets de logements […]

21/10/2019

En janvier 2019, l'agence Petitdidierprioux livre 156 logements étudiants et 182 logements collectifs en accession, rue Curial dans le 19e arrondissement de Paris. Un projet qui suit de peu la résidence sociale de 71 logements boulevard du fort de Vaux (17e arr.), livrée en […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus