Les structures hybrides de James Casebere à la Galerie Templon - exposition

Connu pour son travail photographique à partir de maquettes d’architecture, James Casebere s'affirme, une fois de plus, comme un maître de la mise en scène. Présentée jusqu'au 7 mars 2020 à la galerie Templon à Paris, son exposition "On the Water's Edge" est une série de structures hybrides, mêlant espaces publics et sanctuaires privés des régions côtières. Un regard à la fois critique et optimiste sur les désastres actuels liés à la montée du niveau des eaux. 

- © Courtesy Templon, Paris & Brussels
photo n° 1/7
Zoom sur l'image Les structures hybrides de James Casebere à la Galerie Templon - exposition

Articles Liés

Regard de photographe: les voyages en utopie de Cyrus Cornut

Regard de photographe: Gaëla Blandy sur la corde sensible

Regard de photographe : le temps suspendu de Laurent Kronental

Pour l’exposition "On the Water's Edge" présentée jusqu'au 7 mars 2020 à la galerie Templon à Paris (IIIe arr.), l'artiste James Casebere* a choisi de créer de nouveaux ensembles composites ex-nihilo dont l'allure inachevée en font des sanctuaires de paix dans lesquelles chacun peut y trouver refuge. Chaque photographie résulte d’un minutieux travail d’atelier, qui démarre avec la construction de maquettes aux inspirations architecturales multiples et s’achève avec de complexes études de mises en lumière et couleur.

Jardin d'Eden

Si ces structures tendent vers l'abstrait, elles proposent pourtant, dans la lignée des demeures Floridiennes de Paul Rudolf et du mouvement Arts et Crafts des années 1900, une interprétation moderne d'un idéal de mode de vie en harmonie avec la nature. L'instauration d'un jardin d'Eden dans un monde au bord de l'effondrement est un élément récurrent dans l'œuvre de l'artiste. A travers ces demeures et pavillons solidement implantés au sein de paysages inondés, James Casebere se joue d'une surprenante dichotomie humaine, vulnérable face à la nature et remarquable pour en affronter ses défis.

 

* Né en 1953 dans le Michigan, James Casebere vit et travaille à New York. S’appuyant sur son goût pour l’architecture, nourri aux sources cinématographiques, son travail l’a établi il y a vingt-cinq ans à l’avant-garde des artistes de la «staged photography», la photographie de mise en scène dont Jeff Wall ou Gregory Crewdson sont d’autres protagonistes célèbres. Son œuvre est représentée dans de nombreuses institutions, notamment au Museum of Modern Art, au Solomon R. Guggenheim Museum et au Metropolitan Museum à New-York, au Victoria and Albert Museum et à la Tate Modern (Londres).

 

 

 

 

  • James Casebere, exposition «On the Water’s Edge»
  • Jusqu'au 7 mars 2020
  • Galerie Templon à Paris (IIIe arr.)
  • www.templon.com

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Vue de la salle à manger de la Villa Majorelle

A Nancy, la Villa Majorelle rouvre ses portes

28/02/2020

Maison-manifeste de l’Art nouveau, la Villa Majorelle a rouvert ses portes au public après plusieurs mois de travaux. Réalisée par l’architecte Henri Sauvage en 1901-1902 pour l’artiste Louis Majorelle, elle témoigne, tant dans son architecture […]

« Je ne suis pas une femme architecte, je suis architecte ». Jane Hall.

Hommage au féminin - Livre

28/02/2020

"Je ne suis pas une femme architecte, je suis architecte." Le titre de cet ouvrage qui rend hommage aux professionnelles de la discipline parle pour lui-même.  « Diriez-vous de moi que je suis une diva, si j'étais un homme? », avait lancé Zaha […]

Les écoles d'architecture en colère, écrivent au Premier ministre

24/02/2020

"Un étudiant en architecture a-t'il moins de valeur qu’un jeune artiste, qu’un jeune musicien ou qu’un circassien?". La mobilisation des écoles nationales supérieures d'architecture de France (Ensa) se poursuit. Dans une lettre ouverte adressée au Premier ministre Edouard Philippe, les présidents des conseils […]

Manifeste clinique, projet mentionné Europan 15 sur le site de Marseille, table des orientations

Europan 15: Manifeste clinique, projet mentionné à […]

27/02/2020

Concours d’idées biennal ouvert aux architectes, paysagistes et urbanistes européens âgés de moins de 40 ans, Europan a dévoilé sa 15e cuvée, lancée sur le thème “La ville productive”. C'est la seconde édition […]

Architectures brutalistes, paris et environs, 100 bâtiments remarquables, Simon Texier. Photographies de Samuel Picas

Un brutalisme francilien - Livre

27/02/2020

Plus que tendance, le brutalisme fait débat, par-delà les divergences qui ont, en leur temps, opposé le légendaire couple d'architectes britanniques Alison et Peter Smithson et le critique Reyner Banham qui théorisera ce mouvement. Apparu dans les années […]

Urbanisme agricole, projet lauréat d'Europan 15 sur le site Pays de Dreux

Europan 15: Urbanisme agricole, projet lauréat au […]

26/02/2020

Concours d’idées biennal ouvert aux architectes, paysagistes et urbanistes européens âgés de moins de 40 ans, Europan a dévoilé sa 15e cuvée, lancée sur le thème “La ville […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus