Les structures hybrides de James Casebere à la Galerie Templon - exposition

Connu pour son travail photographique à partir de maquettes d’architecture, James Casebere s'affirme, une fois de plus, comme un maître de la mise en scène. Présentée jusqu'au 7 mars 2020 à la galerie Templon à Paris, son exposition "On the Water's Edge" est une série de structures hybrides, mêlant espaces publics et sanctuaires privés des régions côtières. Un regard à la fois critique et optimiste sur les désastres actuels liés à la montée du niveau des eaux. 

- © Courtesy Templon, Paris & Brussels
photo n° 1/7
Zoom sur l'image Les structures hybrides de James Casebere à la Galerie Templon - exposition

Articles Liés

Regard de photographe: les voyages en utopie de Cyrus Cornut

Regard de photographe: Gaëla Blandy sur la corde sensible

Regard de photographe : le temps suspendu de Laurent Kronental

Pour l’exposition "On the Water's Edge" présentée jusqu'au 7 mars 2020 à la galerie Templon à Paris (IIIe arr.), l'artiste James Casebere* a choisi de créer de nouveaux ensembles composites ex-nihilo dont l'allure inachevée en font des sanctuaires de paix dans lesquelles chacun peut y trouver refuge. Chaque photographie résulte d’un minutieux travail d’atelier, qui démarre avec la construction de maquettes aux inspirations architecturales multiples et s’achève avec de complexes études de mises en lumière et couleur.

Jardin d'Eden

Si ces structures tendent vers l'abstrait, elles proposent pourtant, dans la lignée des demeures Floridiennes de Paul Rudolf et du mouvement Arts et Crafts des années 1900, une interprétation moderne d'un idéal de mode de vie en harmonie avec la nature. L'instauration d'un jardin d'Eden dans un monde au bord de l'effondrement est un élément récurrent dans l'œuvre de l'artiste. A travers ces demeures et pavillons solidement implantés au sein de paysages inondés, James Casebere se joue d'une surprenante dichotomie humaine, vulnérable face à la nature et remarquable pour en affronter ses défis.

 

* Né en 1953 dans le Michigan, James Casebere vit et travaille à New York. S’appuyant sur son goût pour l’architecture, nourri aux sources cinématographiques, son travail l’a établi il y a vingt-cinq ans à l’avant-garde des artistes de la «staged photography», la photographie de mise en scène dont Jeff Wall ou Gregory Crewdson sont d’autres protagonistes célèbres. Son œuvre est représentée dans de nombreuses institutions, notamment au Museum of Modern Art, au Solomon R. Guggenheim Museum et au Metropolitan Museum à New-York, au Victoria and Albert Museum et à la Tate Modern (Londres).

 

 

 

 

  • James Casebere, exposition «On the Water’s Edge»
  • Jusqu'au 7 mars 2020
  • Galerie Templon à Paris (IIIe arr.)
  • www.templon.com

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Abonnés AMC

PHOTO - 010_Image67296.jpg

Dans les archives d'AMC: Raj Rewal, en quête d'une […]

14/05/2021

300 En novembre 2013, Sandrine Gill et Patrick Henry rencontrent Raj Rewal, dans son agence à Delhi. Né en 1934, l'architecte appartient à cette génération post-coloniale d'intellectuels indiens qui ont voyagé et étudié hors de leur pays. S'il reconnaît l'apport de Le Corbusier et Louis Kahn, il ne […]

PHOTO - 24961_1478094_k2_k1_3420683.jpg

Raj Rewal en conversation - Livre

14/05/2021

300 Bien que Raj Rewal, figure du modernisme indien, soit considéré comme l'un des acteurs majeurs de la scène architecturale de l'Asie du Sud-Est, son œuvre demeure largement méconnue tant elle est abondante et protéiforme. A l'heure où la tendance de « la plus grande démocratie du monde » est […]

Palmarès de l'Equerre d'argent 2021, les candidatures sont ouvertes

Équerre d'argent 2021: les candidatures sont […]

12/05/2021

300 Les candidatures pour participer à la 39e édition du palmarès de l'Equerre d'argent sont ouvertes ! Proposez vos réalisations avant le 10 septembre 2021. Décernée depuis 1983, le prix organisé par les rédaction du Moniteur et d'AMC a pour objectif de faire connaître le meilleur de la production […]

Abonnés AMC

Extension d'équipement scolaire, Ateliers O-S, Lugrin (Haute-Savoie)

Pureté des formes et humanité de la matière, une […]

11/05/2021

300 A Lugrin, commune du pays d'Evian offrant un panorama époustouflant sur le lac Léman, la silhouette étirée en Corten du nouveau réfectoire de l'école signée Ateliers O-S émerge du site étagé en terrasses. Avec sa forme archétypale de la grange à deux pans, il joue de la pureté de son volume pour […]

Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la maire de Paris, en charge de l’urbanisme, l’architecture, du Grand Paris, de la transformation des politiques publiques et des relations avec les arrondissements.

PLU bioclimatique, esthétique parisienne et […]

11/05/2021

300 Révision du plan local d'urbanisme, élaboration d'un "Manifeste de l’esthétique parisienne", débat sur la construction de nouvelles tours, etc. Dans un long entretien avec les journalistes du Moniteur, Marie-Douce Albert et Nathalie Moutarde, Emmanuel Grégoire, le premier adjoint à la maire de […]

Abonnés AMC

PHOTO - 24961_1477829_k2_k1_3420175.jpg

L'impossible héritage berlinois, entre mythes et […]

10/05/2021

300 A Berlin, dans le quartier populaire de Neukölln en passe d'être gentrifié, le projet de destruction-reconstruction de l'iconique grand magasin Kartast fait polémique. Un projet confié à David Chipperfield par Signa Holding, qui révèle le rapport ambigu qu'entretient la ville avec les fantômes […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital