Lille Capitale mondiale du Design #1: Sens Fiction ou le design prémonitoire

Lille Métropole, nommée « Capitale mondiale du design » en 2020 par la World Design Organization, a démontré son engagement à travers quantité de manifestations de très belle facture. L’opportunité, pour tous les publics, d’aborder la discipline. Et si le contexte sanitaire a entamé cette initiative du fait des fermetures, qu’à cela ne tienne, la communauté de villes unies autour de ce grand projet, de Roubaix à Tourcoing, n’en est qu’au lancement d’un plus vaste projet: intégrer le design à toutes les échelles de la ville, de l’entreprise, de la vie quotidienne des habitants. Le numérique prend déjà partiellement le relais de cette programmation didactique. Pour ne rien manquer, rendez-vous sur designiscapital.com.

Dans l’exposition Sens Fiction, par Ramy Fischler, le design d’anticipation des années 1920 à 1970 venu des Etats-Unis est présenté comme une promesse technologique. Cette vision collective d’un futur, à travers des dessins, films et événements, projetait des lendemains facilités, magiques.

SENS FICTION, salle dédiée à Hugo Gernsback, au TRIPOSTAL, Lille - © AnoukDesury
photo n° 1/13
Zoom sur l'image Lille Capitale mondiale du Design #1: Sens Fiction ou le design prémonitoire

Lille Capitale Mondiale du Design

Articles Liés

Lille Capitale mondiale du Design #2: Art urbain coloré à Wattrelos et à Roubaix

Lille Capitale mondiale du Design #3: Expositions didactiques à Lens et Tourcoing

Le récit d’anticipation est au cœur de l’exposition Sens Fiction (au Tripostal à Lille), conçue à partir d’un corpus colossal de recherches : production littéraire, cinématographique, documentaire, « made in America ». Dans une scénographie immersive, ces images de notre quotidien tous azimuts -habitat, transport, médecine, technologie- démontrent l’influence de l’imaginaire américain des années 1920 aux 1970 sur la vision commune de la société occidentale. Ce concept est signé du Bureau des usages (BU) chez RF Studio, laboratoire qui tente d’anticiper les modes de vies et dirigé par Scott Longfellow. Actif au sein de l’agence de Ramy Fischler, il est toujours en quête de l’avenir de l'homme et propose en fin de parcours de l'exposition d’imaginer de nouvelles pistes d'évolution. A découvrir désormais sur le site dédié à la visite virtuelle, sens-fiction.org.

 

 

L’industrie a forgé notre futur

 

L’industrie, qui a orienté notre société à grand renfort de mythes et croyances, a prôné « le merveilleux scientifique » jusqu’à  rivaliser avec la foi de l’homme dans le sacré ! Une « scientifiction », selon le terme d’Hugo Gernsback, inventeur aux 80 brevets et homme de presse, qui a été parmi les premiers à mêler vulgarisation scientifique et histoires d’anticipation dans ses revues. Une salle entière lui est consacrée. Les couvertures de revue affichées annoncent des inventions avant qu’elles ne soient  réalisables. Ces illustrations de rêve, financées par des fabricants afin de stimuler les acheteurs à la consommation, rendent compte d’idées prémonitoires et suscitent une inquiétante étrangeté. La téléchirurgie, par exemple, par voie radio, datée de 1925, ou la compréhension du langage des arbres, un songe de 1919 - aujourd’hui connu comme un échange de signaux moléculaires. Pour le quotidien, un moyen de communication audiovisuel à distance à la table d’un café (un avant gout de notre smartphone?) et l’écran géant projeté sur la place publique, tous deux de 1930, ou l’extraordinaire outil quelquefois actuellement souhaité en openspace, l'Isolator, casque isolant phonique et visuel relié à oxygène... de 1925! Les transports aussi entreraient dans une nouvelle ère en l’an 2000, pensait-on, avec le tunnel souterrain multimodal ou le dispositif de vol en solitaire (façon Franky Zapata en 2019), dès 1953.

Une salle nous plonge dans l'univers filmique. D'un côté, un extrait de Miracle kitchen, pour Whirlpool présente en 1959 à l’American National Exhibition à Moscou la cuisine robotique, tout équipée. Les salons nourrissent alors l'imaginaire. De l’autre côté, des extraits d’œuvres de science-fiction ont inspiré les majors de la tech. A l'instar de Star Trek (série des années 1960) et du téléphone portable à clapet StarTAC de Motorola (1996). De même, l’iPad n’a-t-il pas trouvé une source dans 2001: l’Odyssée de l’espace?

 

 

D’autres pistes pour demain

 

En 2020, pointe Ramy Fischler, la stagnation de la pensée peine à nous extraire de ces mythes pour une évolution vers un renouveau « désirable ». La limite est atteinte, où l’homme ne sait plus « trancher entre ce qui est une vision modélisée, d’un espace réel », souligne-t-il. Dans une dernière salle, son studio invite à faire la part des choses et à tenter d’envisager d’autres pistes, des commandes à des auteurs qui ont porté leurs réflexions jusqu’à des récits qui osent aborder l’incertitude. De l’anticipation émergent des métiers insoupçonnés, des états du vivant hybrides, un corps entre l’être humain et la nature (un transhumanisme), puisque tout reste à inventer. Et de suggérer un art de vivre en rupture avec la ligne de ce monde qui, à moins de changer de direction, précipitera sa fin.

 

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Aménagement balnéaire, La Plage architecture et paysage, Saint-Quay-Portrieux (22)

Bon été !

30/07/2021

300 La rédaction d’AMC vous souhaite un bel été et vous donne rendez-vous en septembre pour de nouvelles actualités. D’ici là, inscrivez-vous pour recevoir des newsletters thématisées pendant tout le mois d’août (Biennale de Venise, expositions estivales, livres, etc.). Et découvrez la base de données […]

Pavillon de l'Allemagne - 2038 The New Serenity - 17ème biennale d'architecture de Venise

Venise 2021 : Les dix pavillons à ne pas manquer

30/07/2021

300 En 2021, pour visiter la biennale de Venise, mieux vaut être en forme. Est-ce dû au thème général du vivre ensemble? Aux nombreux reports? À la crise sanitaire mondiale? Au réchauffement climatique? Les préoccupations des exposants sont sombres, les installations évoquent la fin du monde et le […]

Abonnés AMC

Pavillon du Danemark - Connectedness - 17ème biennale d'architecture de Venise

Venise 2021, le top 10 de la rédac #1 : Le […]

29/07/2021

300 Et sur la première place du podium Venise 2021 de la rédaction d’AMC, roulement de tambour… le Danemark ! Avec « Connectedness » une installation spatiale autour du phénomène naturel du cycle de l’eau, qui s’empare du pavillon dans son ensemble pour offrir au visiteur une expérience […]

Abonnés AMC

Génération HMO

Génération HMO, vers un renouveau de la profession […]

28/07/2021

300 L'habilitation à la maîtrise d'œuvre en son nom propre (HMONP) a bientôt 15 ans, l'heure du premier bilan. Une large enquête sociologique, menée sur les travaux des étudiants HMO de toutes les Ensa en 2018-2019, dresse un état des lieux de la formation et esquisse des pistes pour son évolution. Elle […]

Abonnés AMC

Restaurant scolaire, LT2A, Marly (Nord)

Un restaurant scolaire à Marly par LT2A

28/07/2021

300 Implanté à Marly (Nord) sur un terrain en pente, calé entre les deux ailes d'un groupe scolaire datant des années 1960, le restaurant conçu par LT2A absorbe la déclivité du sol et préserve un bosquet d'arbres préexistant. Le plan rectangulaire de ce restaurant scolaire réalisé par l'agence LT2A, […]

Abonnés AMC

PHOTO - 25877_1528012_k3_k1_3530912.jpg

L'art total de Jean Tschumi

27/07/2021

300 Sobrement intitulée « Jean Tschumi architecte », l'exposition de la Cité de l'architecture et du patrimoine jusqu'au 19 septembre 2021 est la première rétrospective hexagonale consacrée au créateur suisse, dont l'œuvre est peu connue du public français. Bénéficiant du don exceptionnel de plus de 300 […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital