Lille Capitale mondiale du Design #1: Sens Fiction ou le design prémonitoire

Lille Métropole, nommée « Capitale mondiale du design » en 2020 par la World Design Organization, a démontré son engagement à travers quantité de manifestations de très belle facture. L’opportunité, pour tous les publics, d’aborder la discipline. Et si le contexte sanitaire a entamé cette initiative du fait des fermetures, qu’à cela ne tienne, la communauté de villes unies autour de ce grand projet, de Roubaix à Tourcoing, n’en est qu’au lancement d’un plus vaste projet: intégrer le design à toutes les échelles de la ville, de l’entreprise, de la vie quotidienne des habitants. Le numérique prend déjà partiellement le relais de cette programmation didactique. Pour ne rien manquer, rendez-vous sur designiscapital.com.

Dans l’exposition Sens Fiction, par Ramy Fischler, le design d’anticipation des années 1920 à 1970 venu des Etats-Unis est présenté comme une promesse technologique. Cette vision collective d’un futur, à travers des dessins, films et événements, projetait des lendemains facilités, magiques.

SENS FICTION, salle dédiée à Hugo Gernsback, au TRIPOSTAL, Lille - © AnoukDesury
photo n° 1/13
Zoom sur l'image Lille Capitale mondiale du Design #1: Sens Fiction ou le design prémonitoire

Lille Capitale Mondiale du Design

Articles Liés

Lille Capitale mondiale du Design #2: Art urbain coloré à Wattrelos et à Roubaix

Lille Capitale mondiale du Design #3: Expositions didactiques à Lens et Tourcoing

Le récit d’anticipation est au cœur de l’exposition Sens Fiction (au Tripostal à Lille), conçue à partir d’un corpus colossal de recherches : production littéraire, cinématographique, documentaire, « made in America ». Dans une scénographie immersive, ces images de notre quotidien tous azimuts -habitat, transport, médecine, technologie- démontrent l’influence de l’imaginaire américain des années 1920 aux 1970 sur la vision commune de la société occidentale. Ce concept est signé du Bureau des usages (BU) chez RF Studio, laboratoire qui tente d’anticiper les modes de vies et dirigé par Scott Longfellow. Actif au sein de l’agence de Ramy Fischler, il est toujours en quête de l’avenir de l'homme et propose en fin de parcours de l'exposition d’imaginer de nouvelles pistes d'évolution. A découvrir désormais sur le site dédié à la visite virtuelle, sens-fiction.org.

 

 

L’industrie a forgé notre futur

 

L’industrie, qui a orienté notre société à grand renfort de mythes et croyances, a prôné « le merveilleux scientifique » jusqu’à  rivaliser avec la foi de l’homme dans le sacré ! Une « scientifiction », selon le terme d’Hugo Gernsback, inventeur aux 80 brevets et homme de presse, qui a été parmi les premiers à mêler vulgarisation scientifique et histoires d’anticipation dans ses revues. Une salle entière lui est consacrée. Les couvertures de revue affichées annoncent des inventions avant qu’elles ne soient  réalisables. Ces illustrations de rêve, financées par des fabricants afin de stimuler les acheteurs à la consommation, rendent compte d’idées prémonitoires et suscitent une inquiétante étrangeté. La téléchirurgie, par exemple, par voie radio, datée de 1925, ou la compréhension du langage des arbres, un songe de 1919 - aujourd’hui connu comme un échange de signaux moléculaires. Pour le quotidien, un moyen de communication audiovisuel à distance à la table d’un café (un avant gout de notre smartphone?) et l’écran géant projeté sur la place publique, tous deux de 1930, ou l’extraordinaire outil quelquefois actuellement souhaité en openspace, l'Isolator, casque isolant phonique et visuel relié à oxygène... de 1925! Les transports aussi entreraient dans une nouvelle ère en l’an 2000, pensait-on, avec le tunnel souterrain multimodal ou le dispositif de vol en solitaire (façon Franky Zapata en 2019), dès 1953.

Une salle nous plonge dans l'univers filmique. D'un côté, un extrait de Miracle kitchen, pour Whirlpool présente en 1959 à l’American National Exhibition à Moscou la cuisine robotique, tout équipée. Les salons nourrissent alors l'imaginaire. De l’autre côté, des extraits d’œuvres de science-fiction ont inspiré les majors de la tech. A l'instar de Star Trek (série des années 1960) et du téléphone portable à clapet StarTAC de Motorola (1996). De même, l’iPad n’a-t-il pas trouvé une source dans 2001: l’Odyssée de l’espace?

 

 

D’autres pistes pour demain

 

En 2020, pointe Ramy Fischler, la stagnation de la pensée peine à nous extraire de ces mythes pour une évolution vers un renouveau « désirable ». La limite est atteinte, où l’homme ne sait plus « trancher entre ce qui est une vision modélisée, d’un espace réel », souligne-t-il. Dans une dernière salle, son studio invite à faire la part des choses et à tenter d’envisager d’autres pistes, des commandes à des auteurs qui ont porté leurs réflexions jusqu’à des récits qui osent aborder l’incertitude. De l’anticipation émergent des métiers insoupçonnés, des états du vivant hybrides, un corps entre l’être humain et la nature (un transhumanisme), puisque tout reste à inventer. Et de suggérer un art de vivre en rupture avec la ligne de ce monde qui, à moins de changer de direction, précipitera sa fin.

 

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Un an d'école d'architecture confinée

Un an d'école d'architecture confinée: "où sont […]

12/04/2021

300 Voici plus d’un an que les étudiants français suivent la majorité de leurs cours à distance. Parmi eux, les élèves des vingt écoles d’architecture françaises. Enquête auprès d'eux, pour évoquer leur scolarité confinée, les difficultés à s'impliquer sur le long terme dans un enseignement par écrans […]

LE TOUR DE FRANCE DES MAISONS ÉCOLOGIQUES, Mathis Rager, Emmanuel Stern, Raphaël Wather

Construire Hors Standard - Livre

09/04/2021

300 Deux architectes et un anthropologue ont entrepris un tour de France de deux mois pour aller à la rencontre de ceux qui construisent des maisons individuelles écologiques s'éloignant des modèles vendus clés en mains. A travers la mise en perspective de trente réalisations, cette étude est une […]

La cité-jardin de la Butte Rouge à Chatenay-Malabry

A la cité-jardin de la Butte Rouge, d'abord on […]

06/04/2021

300 Le mauvais feuilleton de la cité-jardin de la Butte Rouge continue. Malgré les alertes patrimoniales engagées depuis plusieurs années et la prise de position récente de la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot visant à protéger ce modèle d'urbanisme social humaniste - construit entre 1931 et […]

Modélisation 3D des charpentes et couvertures du chœur de la charpente disparue de Notre-Dame de Paris.Réalisée par Kévin Jacquot, sous la direction de Livio de Luca, CNRS – UMR MAP 3295 (Modèles et Simulations pour l’Architecture et le Patrimoine), 2019

Pas de fac-similé pour la charpente de Notre-Dame […]

08/04/2021

300 Alors que le démontage de l’échafaudage titanesque de la cathédrale Notre-Dame de Paris est achevé et que les travaux de consolidation devraient être finis à l’été prochain, le projet de restauration de la charpente médiévale en chêne massif de la nef et du chœur vient d’être validé par la […]

Abonnés AMC

PHOTO - 24570_1456566_k5_k1_3361966.jpg

Au bord de la Moselle, StudioLada livre une agora […]

07/04/2021

300 Relevant de la typologie minimaliste de la halle médiévale -une couverture et une structure -, cet ouvrage conçu par le collectif StudioLada se distingue par sa spectaculaire charpente en bois. Telle une agora de village, il est pensé comme un nouveau modèle de salle polyvalente, économique et […]

PHOTO - 24570_1456546_k6_k5_3361853.jpg

StudioLada - Portrait

07/04/2021

300 Tous diplômés de l'Ensa Nancy, Christophe Aubertin, Xavier Géant, Agnès Hausermann, Aurélie Husson, Eléonore Nicolas et Benoît Sindt forment en 2008 le collectif StudioLada. Les fondateurs du collectif StudioLada ont pour objectif de pratiquer une architecture contextuelle, qui mobilise les […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital