Lille Capitale mondiale du Design #3: Expositions didactiques à Lens et Tourcoing

Lille Métropole nommée « Capitale mondiale du design » en 2020 par la World Design Organization, a démontré son engagement à travers quantité de manifestations de très belle facture. L’opportunité pour tout public d’aborder une discipline. Et si l’actualité a entamé cette initiative par des clôtures sanitaires, qu’à cela ne tienne, la communauté de villes unies autour de ce grand projet, de Roubaix à Tourcoing, n’en sont qu’au lancement d’un plus vaste projet: intégrer le Design à toutes les échelles de la Ville, de l’entreprise, et de la vie quotidienne de ses habitants. Le media numérique prendra déjà partiellement le relais de ce calendrier didactique. Pour ne rien manquer, le programme et les ressources disponibles sont mises à jour sur www.designiscapital.com.

Le Louvre-Lens et à Tourcoing, le MUba et le Fresnoy-Studio national donnent des clés de réflexion sur la base d’objets. A plusieurs niveaux de lecture, selon que le un public est ou non, averti, elles portent le regard sur les éléments de notre ordinaire et se visitent in praesencia dès le 15 décembre, ou partiellement déjà ligne.

Louvre Design, scénographie au Louvre Lens, Samy Rio - © maxime dufour
photo n° 1/10
Zoom sur l'image Lille Capitale mondiale du Design #3: Expositions didactiques à Lens et Tourcoing

Articles Liés

Lille Capitale mondiale du Design #1: Sens Fiction ou le design prémonitoire

Lille Capitale mondiale du Design #2: Art urbain coloré à Wattrelos et à Roubaix

Pour célébrer le design sur le territoire de Lille Métropole 2020, les villes se sont attelées à des missions variées. Comment adopter un angle, faire connaître la discipline sans être répétitif ? Trois exemples montrent que la mission est accomplie, avec des points de vue créatifs. Le design se découvre ici en trois temps, il répond à des besoins, il se vit grâce aux sens et se fonde sur des savoir-faire particuliers.

 

Répondre aux besoins fondamentaux

Le Louvre-Lens accueille une exposition apprenante « Louvre-Design ! », issue d’une recherche dans les fonds de la réserve du Louvre. Ses commissaires Claire Fayolle et Samy Rio ont procédé à une mise en regard des besoins de l’homme de toujours, à travers des objets qui se font écho mais dans des temps différents. Les typologies de pièces ont des similitudes extraordinaires malgré les milliers d’années qui séparent leur façonnage. Sa scénographie sobre organise des parallèles entre une période couvrant de l’Antiquité à 1850 avec des créations modernes (postérieures à cette date jusqu’à nos jours). Des besoins fondamentaux se manifestent avec constance : l’écriture, depuis la table en pierre gravée à la toute récente liseuse numérique ; le jeu d’enfant, l’animal à traîner sur roulettes qu’il soit daté de -800 à -400 avant J.C. (Buffle en argile du sud de l’Italie) avec un exemple de 2014, cheval en hêtre peint Ortus. Un retour aux sources qui pourrait mettre en lumière des racines de la discipline, est à voir sur place jusqu’au 1er février 2021.

 

Servir des expériences mutisensorielles

Par ailleurs, le MUba Eugène Leroy à Tourcoing a mené « Design : Please do so » où l’ancien et le contemporain se confrontent, l’art et 76 œuvres de jeunes designers dialoguent. Un parcours digital est possible, pour ceux qui ne pourraient se déplacer avant le 10 janvier 2021. Les sens sont mis en éveil à l’occasion d’échanges joyeux entre l’homme et l’objet, ou la machine, objet, produit, industriel, espace, graphique, textile. Grâce à la présence de 85 designers et entreprises participants, un éclairage sur la compréhension d’une discipline en mouvement et aux champs multiples. Le spectateur est invité à tester un usage inédit, « Interaction Humaine Phygital » notamment, le prototype de Aude Gerlinger et Hicham El Maaroufi Elidrissi, «societal designer». Ou il se retrouve devant de drôles de raquettes, les Pin Pong Pang, de Edouard Danais et Gwendal Le Bihan qui poussent à jouer autrement.

 

S’inspirer de savoir-faire locaux

Enfin au Fresnoy Studio National se joue « Passé, présent, mémoire industrielle », jusqu’au 3 janvier 2021. Le site met en avant le terreau fertile des Haut-de-France, à travers son une histoire industrielle et des savoir-faire valorisés par les designers contemporains. Les duos ont été formés pour faire œuvre commune, par exemple la briqueterie Lamour et Jérôme de Alzua. Evolution de l'objet en brique qui faisait l’économie du chauffage la nuit dans les chaumières d’antan, la nouvelle version de la brique du mineur sort désormais des fours, ronde au toucher lisse. Tourcoing rend sa programmation automnale accessible en ligne, avec trois courts métrages du cinéaste Alain Fleischer. « Filmer la relation d’un designer à un matériau et à un outil de production, c’est montrer que le design – comme peut l’être aussi le cinéma – est à la fois une création artistique et une production industrielle. » Le curieux y voit l’objet en train de se faire face à son rendu final. La directrice de Lille-design Céline Savoye, soutient que « l’idée est de donner à voir ce que nous ne voyons pas une fois l’objet fini comme le process industriel ou le savoir-faire artisanal». Et finalement donner à apprécier le long labeur de la conception. Les visites physiques reprennent dès le 15 décembre.

 

 

 

 

  • Réouvertures le 15 décembre

    Please Do So, MUba, Tourcoing, prolongée jusqu’au 07/03/2021

    Passé, présent, mémoire industrielle, le Fresnoy - Studio national, Tourcoing, jusqu’au 24/01/2021

    Louvre Design, Claire Fayolle et  Samy Rio, scéno Louvre Lens, jusqu’au 01/02/2021

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

L'architecte suisse Luigi Snozzi

Disparition de Luigi Snozzi, architecte de l'école […]

25/01/2021

300 Les médias suisses ont annoncé début janvier le décès de l’architecte Luigi Snozzi à l’âge de 88 ans, des suites du Covid-19. Il était avec Ivano Gianola, Livio Vacchini et Mario Botta, l’un des représentants de l’école du Tessin, apparue dans les années 1970 sur les rives des lacs de la Suisse […]

Café-vélo à Paris La Défense par MAARU + Atelier Nuage + Bleus Paillettes + Cyclofix

Des containers reconvertis en café-vélo à Paris La […]

22/01/2021

300 Un local éphémère de réparation de vélos vient d’ouvrir à la Défense, au pied de la Grande Arche, face à Nanterre. Réalisé par l'agence MAARU à partir d’anciens containers, il se distingue par l’ingéniosité de son aménagement intérieur avec un mobilier reconfigurable à l’envi. Cet espace de 60m² est […]

Ruines. Photographies de Josef Koudelka.

Voir l'antiquité selon Josef Koudelka - Livre

22/01/2021

300 C'est peut-être le plus beau livre d'architecture de l'année. A travers près de 200 photographies, il retrace l'ensemble du travail de Josef Koudelka réalisé sur les sites antiques du pourtour méditerranéen pendant plus de vingt ans ; des pérégrinations qui l'ont conduit du Sud de l'Europe jusqu'au […]

Abonnés AMC

Le siège du groupe Le Monde, Snøhetta (architectes mandataires) et SRA (architectes associés), Paris 13

Le vaisseau pixélisé du Monde par Snohetta et SRA […]

21/01/2021

300 Figure de proue du quartier Austerlitz Sud à Paris, le siège social du Groupe Le Monde a accueilli ses salariés (Le Monde, Télérama, Courrier International, La Vie, ainsi que l’Obs et Rue 89) dans un immeuble-pont de sept étages signé Snohetta et SRA architectes. De forme concave et d’une superficie […]

Abonnés AMC

Lot E, Brenac & Gonzalez & Associés architecte mandataire, MOA Architecture architecte associé, Paris (XVIIIe)

125 logements par MOA Architecture pour le […]

20/01/2021

300 Inscrite dans le projet urbain conçu par l'AUC pour le quartier Chapelle International à Paris (XVIIIe), la tour de logement E2 conçu par MOA Architecture se dresse sur un socle actif qu'elle partage avec son homologue E1 conçu par Brenac&Gonzalez&Associés, avec lequel elle s'accorde sur le principe […]

Le campus de l'Institut indien de management d'Ahmedabad conçu par Louis Kahn, Balkrishna Vithaldas Doshi et Anant Raje en 1962.

À Ahmedabad, les dortoirs de Louis Kahn sauvés de […]

19/01/2021

300 Début décembre, une pétition a été lancée par The Architectural Review, après la décision de l’Institut indien de management d'Ahmedabad (IIAM) de démolir 14 des 18 dortoirs du campus conçu par Louis Kahn, Balkrishna Doshi et Anant Raje en 1962. En un mois, plus de 600 architectes et universitaires, […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital