« Madame Roselyne Bachelot, sauvons la Butte Rouge de la démolition »

Si la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a récemment déclaré devant la commission des affaires culturelles de l'Assemblée nationale que « la Butte Rouge est une Cité-jardin très remarquable » et qu’elle souhaitait un classement en site patrimonial remarquable (SPR) pour garantir le respect du site, rien ne la préserve encore de la démolition - aujourd’hui programmée à 85 % et faisant l’objet de spéculations immobilières indignes. Pour que cette décision importante de classement de la Cité-jardin de la Butte Rouge en SPR puisse garantir l’intégrité du bâti architectural, il doit être associée à un plan de gestion, à savoir un Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur (PSMV) élaboré par des personnes compétentes sous la maîtrise d’ouvrage de l’Etat. Une nécessité soulignée par de nombreuses associations : Association Châtenay Patrimoine Environnement, France Nature Environnement, Sites et Monuments et Docomomo, qui alertent sur le danger de la mise en place d’un Plan de valorisation de l’architecture et du patrimoine (PVAP) qui serait conduit par la commune. Cette dernière pourrait alors permettre de nombreuses démolitions comme le modificatif du PLU soumis à l’enquête publique actuellement.
 
AMC publie des extraits de la lettre adressée à la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, et déjà signée par de nombreux architectes, tels Paul Chemetov, Christian de Portzamparc, Jean Nouvel, Lacaton et Vassal, Dominique Perrault, Francis Soler, Jean-Marc Ibos et Myrto Vitart, Bernard Tschumi, Pierre-Louis Faloci, Frédéric Borel, tous Grand Prix national de l’architecture.
La cité-jardin de la Butte Rouge à Chatenay-Malabry - © B. Gutglas
photo n° 1/4
Zoom sur l'image « Madame Roselyne Bachelot, sauvons la Butte Rouge de la démolition »

Articles Liés

La cité du lignon La démesure novatrice d’un grand ensemble

La sauvegarde de la cité du lignon primée

Jean-Louis Cohen au secours de la cité-jardin de la Butte Rouge

Extraits de la lettre adressée à madame la ministre de la Culture Roselyne Bachelot :

 

« La Cité jardins de la Butte Rouge est un ensemble d’habitat social parmi les plus exceptionnels de France, un modèle au niveau international. Il ne peut être imaginable de la voir disparaître sous les pelleteuses de la spéculation immobilière, ignorantes de sa valeur inestimable. La perte de son intégrité ou de sa cohérence architecturale par la démolition de tout ou partie de son bâti ou de ses paysages serait irréparable et une honte pour la France.

85 % du bâti promis à la démolition

Depuis plus de trois ans, la ville de Chatenay-Malabry a annoncé l’intention de démolir des bâtiments de logements de la Cité jardins de la Butte Rouge prétextant leur inadéquation aux nouvelles normes constructives des logements. La modification du Plan Local d’Urbanisme (PLU) de la commune soumise à enquête publique actuellement fait état de la destruction de plus de 85% du bâti impliquant la disparition de l’ensemble du site et l’abattage inévitable de ses arbres remarquables. La Butte Rouge est un modèle du genre, la seule en France, voire en Europe qui allie avec autant d’intelligence urbanité, architecture, paysage, social et géographie, en révélant magnifiquement la topographie accidentée du sud du département de la Seine devenu département des Hauts- de-Seine, en résonance avec les grands domaines voisins qui forment son écrin proche ou lointain : le parc de Sceaux, la Vallée aux loups, la forêt de Verrières et l’ancienne avenue de Versailles devenue l’avenue de la division Leclerc.

Un exemple emblématique de l'urbanisme social de la première moitié du XXe siècle

La Cité jardins qui compose plus de 4000 logements et plusieurs centaines d’arbres sur un site de plus de 70 hectares avec une subtilité jamais égalée en France, est née de l’action de plusieurs personnalités de talents : celle d’Henri Sellier, un élu engagé et homme politique visionnaire ; celle d’une équipe d’architectes qui a réalisé sur près d’un siècle (1919-1994) les huit tranches de construction et de réhabilitation, Joseph Bassompierre, Paul de Rutté, André Arfvidson, et Paul Sirvin, puis Pierre Sirvin et Louis Sirvin ; celle, rare pour l’époque de l’entre-deux-guerre, du paysagiste André Riousse associé à l’équipe de maîtrise d’œuvre. De façon exceptionnelle, les Sirvin, une lignée d’architectes ont assuré l’héritage et la cohérence du continuum spatial et temporel. D’autres Cités jardins européennes ont fait de leur valeur exceptionnelle un classement au Patrimoine mondial de l’UNESCO et sont aujourd’hui devenues des architectures attractives incontestables, bien commun de l’humanité, comme c’est le cas à Berlin.

Réhabiliter avec intelligence

Plutôt que démolir, la Cité est à préserver dans son intégrité, à réhabiliter sérieusement avec soin et méthode, sur l’exemple de nos voisins suisses qui ont fait œuvre sur le Lignon à Genève, un bâtiment des années 60 bien plus délicat techniquement à réhabiliter que les immeubles de la Butte Rouge, sur le modèle aussi plus proche, des Cités jardins de Suresnes et de Stains qui font la fierté du territoire local et des habitants. La Butte Rouge de Châtenay-Malabry est un ensemble architectural, urbain et paysager unique au monde qui doit être classé comme tel, et considéré comme un bien commun de la nation, un héritage des générations futures. Une mobilisation importante contre ce projet a eu lieu (86% d’avis défavorables à l’enquête publique), les grands journaux nous défendent (Le Monde, Libération, La Croix, Le Parisien, Le Figaro, Tribune de l’Art etc.) il me semble important que les architectes réagissent aussi. »

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

  • MB

    Ce lieu ne doit pas etre détruit. Il y a des espaces verts. J'ai habitée 31 ans Chatenay Malabry. J'y retourne souvent. Je n'aurais jamais du en partir.

  • Thierry FLORENT

    Protégeons les valeurs humaines, sociales, architecturales - qui doivent résister aux visions matérialistes qui ne tiennent ni dans le temps ni dans l'esprit.

  • Vrb

    Sauvons ce lieu d'harmonie et de beauté qui est la fierté de Châtenay Malabry. C'est un calcul étroit de privilégier le rapport financier immédiat en cas de démolition.

Abonnés AMC

PHOTO - 26720_1577282_k3_k1_3640058.jpg

Penser la coprésence : un ensemble d'équipements […]

27/09/2021

300 A Neuvecelle, à côté d'Evian, une même parcelle accueille un ensemble d'équipements publics - gymnase, bibliothèque, écoles, maison de soins. Fruit de la collaboration de trois agences et d'un atelier de paysage, ces bâtiments offrent des parentés sans être similaires. Les superbes paysages […]

PHOTO - 26720_1577278_k2_k1_3640030.jpg

La Cosmic House de Charles Jencks s'ouvre au […]

27/09/2021

300 La mythique Cosmic House, maison familiale du critique d'architecture Charles Jencks s'ouvre aux visiteurs curieux de découvrir cette icône du postmodernisme. Située à Holland Park à Londres, la Cosmic House était la maison familiale de l'historien de l'architecture, critique, écrivain et designer […]

PHOTO - 26720_1577297_k2_k1_3640195.jpg

Dossier détails : grands vitrages

24/09/2021

300 Alors que les exigences environnementales pourraient conduire à la généralisation d'épaisses parois isolées, les façades vitrées de très grande taille se multiplient sous toutes les latitudes. Les plus récentes technologies ainsi que les aspirations architecturales ont favorisé la production et la […]

Abonnés AMC

Tribunes et vestiaires, Thibaudeau / Tocrault et Dupuy, Thouars (Deux-Sèvres)

Tribunes et vestiaires brutalistes pour un stade […]

23/09/2021

300 La démolition puis la reconstruction des tribunes du stade de Thouars (Deux-Sèvres), auxquelles s'adjoignent des vestiaires et des locaux de rangement, ne furent pas sans embûches pour les agences Thibaudeau et Tocrault & Dupuy: le programme a été revu avec les architectes pour, dans un calendrier […]

Portrait de Jasmine Kenniche-Le Nouëne - JKLN

JKLN - Portrait

22/09/2021

300 Diplômée de l'Ensa Paris-Belleville en 2009, Jasmine Kenniche-Le Nouëne fonde JKLN en 2014. Auparavant, elle a collaboré au sein des agences Babin+Renaud, RPBW ou Dusapin Leclercq. En 2019, l'agence est lauréate du prix 40Under40. La démarche de JKLN s'inscrit dans la volonté de produire une […]

LES RIM 2001

Faire l’architecture et l’urbanisme autrement : […]

23/09/2021

300 Le jeudi 23 et vendredi 24 septembre 2021, au domaine de Tizé, à l’Hôtel Pasteur et aux Champs Libres, à Rennes, aura lieu la troisième édition des RIM - Rencontres Inter-Mondiales des nouvelles manières de faire en architecture et en urbanisme. Ces deux journées professionnelles qui ont lieu tous […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital