Maison des solidarités – Atelier Novembre – Palaiseau

L'atelier Novembre vient d'achever la construction d'une plateforme sociale de 3400 m² regroupant plusieurs services sociaux sur un même site.

Maison des solidarités, atelier Novembre, Palaiseau - © © 11h45
photo n° 1/9
Zoom sur l'image Maison des solidarités – Atelier Novembre – Palaiseau

Articles Liés

ATELIER NOVEMBRE - MÉMORIAL DU CAMP DES MILLES

Permettre aux travailleurs sociaux de différents services de travailler dans un cadre mutualisé et agréable, en donnant la possibilité d’accueillir sereinement un public aux attentes sociales fortes, constituait le principal enjeu de cet équipement. Deux éléments ont profondément influencé le parti architectural du projet : la conservation de l’ancienne gendarmerie, d’une emprise au sol de 160 m², dont la présence ne devait pas fausser la perception de cette plateforme ; puis la préservation d'un massif végétal d’une grande qualité, situé à l’autre extrémité du terrain, au bas de la pente de la parcelle.

La convivialité d’une maison

Une ligne est ainsi dessinée entre ces deux points d’ancrage, pour égaliser les niveaux, dans une dynamique renforcée par la déclivité du site. L’horizontalité de ce socle donne à la vision d’ensemble du bâtiment une sérénité tranquille, indispensable à l’accueil social d'un public en difficulté. Ce décollement affirme par ailleurs la présence de la plateforme sociale depuis les rues adjacentes. Le hall, espace d’accueil privilégié, est un volume largement ouvert et de simple hauteur. Il est dans sa perception plus proche de la convivialité d’une maison que de l’austérité d’un immeuble administratif.

Patio central

La clarté de la composition, la pénétration de la lumière naturelle obtenue par le soulèvement du toit et les multiples transparences permettant d’entrevoir le patio central : tout participe à la création d’une atmosphère favorable à l’écoute et au dialogue, des qualités essentielles pour la réussite de ces missions à caractère social. En retrait et d’une hauteur modeste face aux pavillons qui lui font face, l’immeuble prend de la hauteur le long des mitoyens, s’effaçant d’abord derrière l’ancienne gendarmerie pour rivaliser ensuite avec la canopée des arbres de haute tige, au sud du site. Cette simple composition en U autour du volume du hall, en exprime la vocation de convergence. La séparation en hauteur, entre le volume "bas" du hall accessible au public et les volumes "hauts" des bureaux non accessibles au public, confirme cette lecture.

Immatérialité

Une résille en aluminium habille les parties émergentes du projet. Sa blancheur et ses reflets lui donnent une belle immatérialité en créant des profondeurs par superposition des volumes vitrés. Cette Maison des solidarités (MDS) regroupe les services sociaux départementaux (protection de l’enfance, assistantes sociales et maternelles), le centre communal d’action sociale (CCAS) et la Mission locale Vitacité. Inscrit dans une démarche de Haute Qualité Environnementale, ce bâtiment est équipé d’un labyrinthe thermique : un système de traitement de l’air neuf, innovant et écologique.

 

  • Lieu : Palaiseau
  • Maîtrise d’ouvrage : Conseil départemental de l'Essonne
  • Maîtrise d'oeuvre : atelier Novembre, architecte mandataire; Grontmij Séchaud Bossuyt, BET TCE, OPC, SSI, HQE; L'épicerie, graphisme, signalétiquen couleurs; J.P. Lamoureux, acoustique; IDA Concept, programme AMO HQE
  • Programme : accueil social, bureaux administratifs, parkings, bâtiment HQE
  • Surface : 3400m2 (dont 300 m2 en réhabilitation)
  • Calendrier : 2009, lauréat du concours; 2013, démarrage du chantier; juin 2015, livraison
  • Coût : 7,3 millions d'euros HT
  • Entreprises : DV Construction, gros oeuvre et second oeuvre; Schneider, CVC et plomberie; Satelec, CFO/CFA; Euro Ascenseurs, ascenseurs
  • Matériaux : béton, verre, métal déployé

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Bâtiment neuf et réhabilitation, LIN Architects Urbanists, Logements sociaux et étudiants, Caserne de Reuilly, Paris, 2019

Coup d'œil sur la caserne de Reuilly #4 : LIN, […]

22/10/2019

La caserne de Reuilly, dans le 12e arrondissement de Paris, est une importante opération de transformation, qui mobilise sept équipes d’architectes. Aux cinq bâtiments conservés et réhabilités viennent s'ajouter six immeubles, […]

Martin Belou, Demain les chiens, 2019. Tente, aimants, fleur d’agaves, lampes, mitres de cheminées, bancs, tissus, drisse, bois, laiton, terre cuite, acier

Futur, ancien, fugitif, la nouvelle exposition du […]

22/10/2019

Jusqu'au 5 janvier 2020, le Palais de Tokyo accueille l'exposition «Futur, ancien, fugitif. Une scène française», qui rassemble des artistes ou collectifs basés en France ou à l'étranger mais liés au pays, de manière provisoire […]

Dia a Dia, un quotidien pour la 12e Biennale d'Architecture de São Paulo

Dia a Dia, un journal pour la Biennale de São […]

22/10/2019

Projet éditorial performatif, le quotidien Dia a Dia sera produit, édité et imprimé in situ à la XIIe Biennale d’Architecture de São Paulo 2019 par le collectif 614. Composé d'architectes, d'artistes et de graphistes français, le […]

338 logements, Petitdidierprioux, Paris 19e, janvier 2019

Petitdidierprioux livre deux projets de logements […]

21/10/2019

En janvier 2019, l'agence Petitdidierprioux livre 156 logements étudiants et 182 logements collectifs en accession, rue Curial dans le 19e arrondissement de Paris. Un projet qui suit de peu la résidence sociale de 71 logements boulevard du fort de Vaux (17e arr.), livrée en […]

Concours PRIMA de micro-architecture

Concours Prima de microarchitectures en pierre, […]

21/10/2019

En collaboration avec l'atelier 37.2, le groupe CB lance Prima, un concours destiné aux écoles d'architecture et de design européennes. Les étudiants sont invités à concevoir une microarchitecture en pierre, béton ou acier. Date limite de […]

« Memphis, Plastic Field », exposition au MADD de Bordeaux

MEMPHIS sur le devant de la scène à Bordeaux – […]

18/10/2019

Le musée des arts décoratifs et du design de Bordeaux ne pouvait pas mieux choisir que la figure tutélaire d'Ettore Sottsass, fondateur du groupe Memphis, pour illustrer la liberté, thème de la saison culturelle de la ville cette année. […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus