Manuelle Gautrand – Restructuration et extension d’un théâtre – Béthune

Il est rare pour un architecte de restructurer un bâtiment qu’il a lui-même conçu. Lauréate en 2009 d’un concours pour l’extension de la Comédie de Béthune, qu’elle a livrée dix ans plus tôt, Manuelle Gautrand en a profité pour la doter d’une salle de répétitions et ainsi achever son premier projet.

Restructuration et extension d'un théâtre, Manuelle Gautrand Architecture, Béthune - © Luc Boegly
photo n° 1/14
Zoom sur l'image Manuelle Gautrand – Restructuration et extension d’un théâtre – Béthune

Lieu de référence et d’excellence artistique, La Comédie de Béthune est l’équipement culturel le plus emblématique de la ville. En 1994, l’architecte Manuelle Gautrand gagne le concours pour l’installer à l’emplacement d’un cinéma des années 1930, Le Palace, dont ne subsiste que la façade. Dès le début, le projet anticipe ce qui est aujourd’hui devenu une extension: il se présentait sous la forme de deux tranches fonctionnelles, l’une comportant la plus grande partie du programme et qui fut alors réalisée, et la seconde, d’emblée irréalisable car elle prenait place sur l’angle de la parcelle en impliquant la démolition d’une maison. La maison d’angle finalement démolie en 2009, l’extension de la Comédie de Béthune a pu être réalisée en même temps que la restructuration de l’existant. L’agence Manuelle Gautrand Architecture, lauréate d’un nouveau concours d’architecture, en a en effet profité pour améliorer le fonctionnement du théâtre et le doter d’une salle de répétition. Le bâtiment livré en 1999 comportait la majeure partie des fonctions. Cette première tranche s’était installée autour de la maison conservée adoptant une forme de « S » complexe mais compacte. La grande partie de la parcelle était dédiée à la salle et ses annexes (loges, arrière-scène, régie); la partie la plus étroite, au reste des fonctions, avec le hall d’accueil, le foyer, l’administration, et les locaux d’accompagnement (sanitaires, locaux techniques…). Le programme était décomposé en deux parties: celle destinée aux artistes, s’ouvrant sur le boulevard Victor-Hugo, et celle destinée au public sur la rue du 11-novembre. Cette dernière était constituée d’un bâtiment à part entière, un volume légèrement cintré en béton vernis de couleur pourpre recouvert d’un motif au pochoir représentant des briques vernissées noires. La maison d’angle enfin démolie, l’extension a pu être réalisée après seize mois de travaux, en partie en site occupé. Le volume de l’extension s’est installé dans cet angle libéré et a permis de «détendre» toutes les liaisons: là où la maison d’angle coinçait les flux, réduisait les espaces communs et étouffait le café, cette libération a permis au hall d’entrée de devenir visible à l’angle des deux rues, au café de s’ouvrir sur le hall, à l’administration de respirer enfin, et aux artistes d’avoir un vrai lieu de répétition. L’agence souhaitant assumer les deux époques de conception, c’est en noir que l’extension est habillée. Pour créer un lien délicat avec le volume initial, ce noir est mis en œuvre sous la forme d’un tissage de panneaux métalliques formant de grands losanges. Un des derniers choix a été de commencer à gommer la présence de l’ancienne façade du cinéma, comme si une génération finissait par chasser la précédente. La façade conservée et réhabilitée dans le projet précédant, avec ses enduits pastels et un peu désuets, est désormais entièrement revêtue par la laque pourpre comme si la coque arrondie l’avait avalée.

 

  • Lieu : Béthune, Pas-de-Calais
  • Maîtrise d’ouvrage: Communauté d’agglomération de Béthune (Artois Comm); la Comédie de Béthune, utilisateur
  • Maîtrise d’œuvre: Manuelle Gautrand architecture, architecte mandataire; Bati-scene, scénographie; Khephren, ingénierie structure; Jean-Paul Lamoureux, acoustique; Hexa ingénierie, ingénierie fluides et économie; HD project, OPC
  • Programme: restructuration et extension de la « Comédie de Béthune », Centre dramatique national
  • Calendrier: bâtiment initial livré en 1999; extension-restructuration, concours 2009, études 2010-2013, chantier 2013-2014, ouverture du nouveau théâtre avec sa salle de répétition septembre 2014
  • Surface: 2 820 m2 SP totale, dont 720 m2 d’extension
  • Coût travaux extension et restructuration: environ 3,6 M€ TTC

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

« Moderne Maharajah, un mécène des années 1930 ». Man Ray, le maharajah et sa femme vers 1927

Une fascinante modernité indienne exposée au Musée […]

06/12/2019

A Paris, le Musée des Arts décoratifs met à l’honneur l’extraordinaire figure du maharajah d’Indore qui donna libre cours son goût pour les avant-gardes artistiques et décoratives en créant, en Inde, un univers moderne unique. […]

Elizabeth de Portzamparc, architecte

Elizabeth de Portzamparc - Portrait

06/12/2019

Architecte et urbaniste, Elizabeth de Portzamparc conçoit ses bâtiments comme des symboles porteurs de nouvelles valeurs, des repères urbains forts qui structurent les lieux où ils s’installent. Née à Rio de Janeiro, Elizabeth de Portzamparc […]

Pavillon 6 du Parc des expositions de la Porte de Versailles avec l'auvent de Jean Nouvel

Jean Nouvel illumine le Parc des expositions de […]

05/12/2019

A Paris, le hall 6 du Parc des Expositions de la Porte de Versailles vient tout juste d’être inauguré. Réalisé par Valode & Pistre qui ont aussi en charge le schéma directeur du site, il est agrémenté d'un auvent signé Jean Nouvel. […]

Roland Schweitzer - un parcours d'architecte

Roland Schweitzer, l'œuvre complète - Livre

05/12/2019

Véritable ouvrage-testament que l’architecte Roland Schweitzer coordonna quelques années avant sa disparition, en 2018, cette monographie brille par la diversité de ses programmes. Surtout, elle dresse le parcours d'un bâtisseur engagé qui, bien avant que […]

23 logements sociaux, Clément Vergély architecte, Lyon

L'épaisseur du confort, par Clément Vergély à Lyon

04/12/2019

Derrière une modénature sans ambage, reprenant le vocabulaire des constructions du vieux Lyon, l'immeuble de logements conçu par Clément Vergély dissimule une façade épaisse, offrant des jardins d'hiver facilement appropriables. Au sud de la […]

Bernard Desmoulin et Marc Barani, élus à l'Académie des beaux-arts, en interview dans Le Moniteur, le 16 octobre 2019

Rencontre avec Marc Barani et Bernard Desmoulin, […]

04/12/2019

Marc Barani et Bernard Desmoulin seront installés courant 2020 à l'Académie des Beaux-Arts de l'Institut de France. Avec la volonté de la décloisonner. Interview croisée avec les journalistes Milena Chessa et Jacques-Franck Degioanni, à […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus