Meka et Ciel - école primaire à Montgeron, nommée au prix de la Première Œuvre 2017

L'école primaire conçue à Montgeron (Essonne) par les agences d'architecture Meka et Ciel fait partie des cinq réalisations nommées au prix de la Première Œuvre 2017.

Nommé à l'Equerre d'argent 2017, catégorie Première Œuvre, Ecole primaire à Montgeron (Essonne), Meka et Ciel (architectes), Ogec Sainte-Thérèse (maître d'ouvrage) - © Stéphane Chalmeau
photo n° 1/6
Zoom sur l'image Meka et Ciel - école primaire à Montgeron, nommée au prix de la Première Œuvre 2017

Articles Liés

NZI - 26 logements participatifs à Montreuil, nommés au prix de la Première Œuvre 2017

La Soda - Centre sportif et culturel à Dieppe, nommé au prix de la Première Œuvre 2017

Hiru - Groupe scolaire à Moumour, nommé au prix de la Première Œuvre 2017

Chargées de la rénovation des classes primaires de l’institution Sainte-Thérèse, les agences Meka et Ciel ont proposé de voir plus grand en conjuguant, sur le long terme, l’évolution de l’établissement à celle de son site, un domaine de 4,5 ha où quelques religieuses vivent encore. Reconstruite, la section primaire est la première livraison du plan directeur censé reconstruire une atmosphère apaisée dans cette bulle de verdure où cohabitent des personnes de tout âge, de 3 à 103 ans. Le terrain a en effet été malmené par des années d’aménagements sans cohérence. A l’arrivée des architectes, les cours de récréation des petits et des collégiens s’y déploient tant bien que mal entre les bâtiments. La nouvelle école illustre les orientations données pour l’avenir. Elle dégage le cœur du domaine où, à terme, seront regroupées les cours. Par révérence, un sas vitré gère la mitoyenneté avec le couvent. Alignée à l’égout et au faîtage de ce dernier, la toiture mansardée du nouveau bâtiment est couverte de zinc anthracite rappelant les ardoises locales. Comme la justesse du plan d’ensemble, l’écriture architecturale exprime le souci des concepteurs d’incarner le renouveau des lieux sans les marquer d’un geste surexpressif. Rien d’anachronique n’émane de l’usage du béton, mis en œuvre avec délicatesse. Puisés en Ile-de-France, ses agrégats se conjuguent parfaitement aux pierres du centre historique et, côté rue, sa finition bouchardée prolonge le soubassement du couvent. Le choix du GBE (double mur en béton coulé en place, avec isolation intégrée) garantit la qualité des finitions. Habilement associée au bois en charpente et placage, la minéralité des parois ne refroidit pas l’ambiance intérieure. Au contraire, avec les percements aléatoires -seule inclinaison à un effet de mode mais qui cadre de réjouissantes vues sur les arbres et le quartier-, cela dote les circulations et les salles de classe d’une chaleur domestique. La façade sur rue, parfaitement réglée, assure la présence aussi discrète qu’affirmée de l’opération dans son contexte patrimonial. Dans les couloirs, les vues sur les bâtisses voisines entretiennent même une proximité conviviale, propre aux centres des petites villes.

 

  • Maîtrise d’ouvrage: Ogec Sainte-Thérèse
  • Maîtrise d’œuvre: Meka architectes mandataires; Ciel architectes associés; Brizot Masse Ingenierie, BET structure; Coretude, BET fluides et VRD; Cabinet Loison, économie; Séquences Paysage, paysagiste
  • Programme: reconstruction d’école primaire, 6 salles de classe, une salle polyvalente
  • Surface: 806 m2 SP
  • Coût: 1,9 M€ HT, démolition, construction, VRD

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

The Beit Project à Paris - novembre 2018

The Beit Project est actuellement à Paris

19/11/2018

Après Barcelone, Berlin, Rome, Lodz, Nice, Marseille, Tanger, Sant Boi, Athènes, Ixelles, Bruxelles, Sofia, Skopje, Paris accueille actuellement, dans les murs de la Gare de l'Est, The Beit Project, lancé par l'architecte David Stoleru. Après avoir […]

Dancing Forest de Kengo Kuma, Rennes

Kengo Kuma parle aux oiseaux à Rennes, dans le […]

19/11/2018

En cette fin d'année 2018, l'architecte japonais Kengo Kuma est le premier - des huit concepteurs invités - à livrer un nichoir à oiseaux inédit à Rennes. Dans l’attende de l’inauguration d’un complexe hôtelier dans […]

A quoi sert l’histoire de l’architecture aujourd’hui ?

De l’utilité de l’histoire

16/11/2018

Voici un ouvrage modeste par son volume mais ambitieux par les ouvertures qu’il propose. Le projet éditorial dirigé par l’architecte, historien et professeur Richard Klein fait suite au livre intitulé A quoi sert l’histoire aujourd’hui ? d’Emmanuel […]

Vue de scenographie de Normal Studio, au MAD Paris-Credit Laure Carsalade

La folle histoire du design, selon Normal Studio […]

16/11/2018

Le MAD Paris s’est doté d’un nouvel accrochage pour faire la part belle à sa collection contemporaine permanente. Intitulé « La folle histoire du Design », il a été inauguré le 19 octobre, sur une scénographie de Normal Studio. […]

Equerre d'argent

ÉQUERRE D'ARGENT 2018 : LE JURY ET LES 25 […]

15/11/2018

Vingt-cinq opérations ont été sélectionnées pour l’Equerre d’argent et le prix de la Première œuvre 2018. Le jury (voir liste des membres ci-dessous) sera présidé par Bernard Plattner, architecte, directeur de RPBW (Renzo […]

Rendez-vous à suivre

Cinq rendez-vous d'architecture du 16 au 22 […]

15/11/2018

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Franchir la berge. Les Alpes, les lacs, des architectures Jusqu’au 16? novembre, à l’îlot S, à Annecy L’exposition […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus