Meka et Ciel - école primaire à Montgeron, nommée au prix de la Première Œuvre 2017

L'école primaire conçue à Montgeron (Essonne) par les agences d'architecture Meka et Ciel fait partie des cinq réalisations nommées au prix de la Première Œuvre 2017.

Nommé à l'Equerre d'argent 2017, catégorie Première Œuvre, Ecole primaire à Montgeron (Essonne), Meka et Ciel (architectes), Ogec Sainte-Thérèse (maître d'ouvrage) - © Stéphane Chalmeau
photo n° 1/6
Zoom sur l'image Meka et Ciel - école primaire à Montgeron, nommée au prix de la Première Œuvre 2017

Articles Liés

NZI - 26 logements participatifs à Montreuil, nommés au prix de la Première Œuvre 2017

La Soda - Centre sportif et culturel à Dieppe, nommé au prix de la Première Œuvre 2017

Hiru - Groupe scolaire à Moumour, nommé au prix de la Première Œuvre 2017

Chargées de la rénovation des classes primaires de l’institution Sainte-Thérèse, les agences Meka et Ciel ont proposé de voir plus grand en conjuguant, sur le long terme, l’évolution de l’établissement à celle de son site, un domaine de 4,5 ha où quelques religieuses vivent encore. Reconstruite, la section primaire est la première livraison du plan directeur censé reconstruire une atmosphère apaisée dans cette bulle de verdure où cohabitent des personnes de tout âge, de 3 à 103 ans. Le terrain a en effet été malmené par des années d’aménagements sans cohérence. A l’arrivée des architectes, les cours de récréation des petits et des collégiens s’y déploient tant bien que mal entre les bâtiments. La nouvelle école illustre les orientations données pour l’avenir. Elle dégage le cœur du domaine où, à terme, seront regroupées les cours. Par révérence, un sas vitré gère la mitoyenneté avec le couvent. Alignée à l’égout et au faîtage de ce dernier, la toiture mansardée du nouveau bâtiment est couverte de zinc anthracite rappelant les ardoises locales. Comme la justesse du plan d’ensemble, l’écriture architecturale exprime le souci des concepteurs d’incarner le renouveau des lieux sans les marquer d’un geste surexpressif. Rien d’anachronique n’émane de l’usage du béton, mis en œuvre avec délicatesse. Puisés en Ile-de-France, ses agrégats se conjuguent parfaitement aux pierres du centre historique et, côté rue, sa finition bouchardée prolonge le soubassement du couvent. Le choix du GBE (double mur en béton coulé en place, avec isolation intégrée) garantit la qualité des finitions. Habilement associée au bois en charpente et placage, la minéralité des parois ne refroidit pas l’ambiance intérieure. Au contraire, avec les percements aléatoires -seule inclinaison à un effet de mode mais qui cadre de réjouissantes vues sur les arbres et le quartier-, cela dote les circulations et les salles de classe d’une chaleur domestique. La façade sur rue, parfaitement réglée, assure la présence aussi discrète qu’affirmée de l’opération dans son contexte patrimonial. Dans les couloirs, les vues sur les bâtisses voisines entretiennent même une proximité conviviale, propre aux centres des petites villes.

 

  • Maîtrise d’ouvrage: Ogec Sainte-Thérèse
  • Maîtrise d’œuvre: Meka architectes mandataires; Ciel architectes associés; Brizot Masse Ingenierie, BET structure; Coretude, BET fluides et VRD; Cabinet Loison, économie; Séquences Paysage, paysagiste
  • Programme: reconstruction d’école primaire, 6 salles de classe, une salle polyvalente
  • Surface: 806 m2 SP
  • Coût: 1,9 M€ HT, démolition, construction, VRD

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Chai à barriques, Château de Camensac, Saint-Laurent-Médoc, Fabre de Marien, 2018

Chai du Château de Camensac de Fabre de Marien

19/09/2019

Après avoir réalisé le pôle agricole en 2016 sur le domaine du château de Camensac, à Saint-Laurent-Médoc, au nord de Bordeaux, l’agence Fabre de Marien revient sur place pour réhabiliter le chai et le cuvier existant – cellier […]

Immeuble de bureaux Anis, Dimitri Roussel et Nicolas Laisné, Nice, 2018

Des terrasses de travail imaginées par Nicolas […]

18/09/2019

Pour concevoir un immeuble de bureaux au sein de la ZAC Méridia à Nice, conçue et pilotée par l’agence Devillers et Associés, les architectes Nicolas Laisné et Dimitri Roussel se sont demandé ce qu’est un lieu de travail aujourd’hui. […]

Notre nid par Maxence Grangeot, Festival des Architectures Vives, Montpellier, 2019

Appel à candidatures pour le Festival des […]

18/09/2019

Avec pour objectif de faire découvrir le travail de jeunes architectes, paysagistes et urbanistes, le Festival des Architectures Vives (FAV) ouvre les portes de cours d'hôtels particuliers dans le centre historique de Montpellier, où sont exposées des installations […]

Nicolas Laisné et Dimitri Roussel

Nicolas Laisné et Dimitri Roussel - Portrait

18/09/2019

Fondée en 2003 par Nicolas Laisné (diplômé de Marne-la-Vallée la même année) et rejointe en 2010 par Dimitri Roussel (diplômé de La Villette en 2007), l’agence d’architecture Laisné-Roussel est à l'origine de […]

Tod Williams et Billie Tsien à leur agence à New York, 2019

Tod Williams et Billie Tsien sont les lauréats du […]

17/09/2019

Depuis 1988, la Japan Art Association, plus ancienne fondation culturelle du Japon, décerne chaque année le Praemium Imperiale. Un prix qui récompense des disciplines aussi variées que l’architecture, la peinture, la sculpture, la musique et le […]

Vue intérieure de la bibliothèque l'Heure Joyeuse, Ellena Mehl architectes, Paris, 2018

L'Heure Joyeuse d'Ellena Mehl architectes

17/09/2019

Dans le 5e arrondissement de Paris, à quelques encablures de la place Saint-Michel, le bâtiment datant de 1975 et abritant la bibliothèque l’Heure Joyeuse devenait vétuste et non conforme à l’accueil du public. La mission de l’agence Ellena Mehl […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus