MEMPHIS sur le devant de la scène à Bordeaux – Exposition

Le musée des arts décoratifs et du design de Bordeaux ne pouvait pas mieux choisir que la figure tutélaire d'Ettore Sottsass, fondateur du groupe Memphis, pour illustrer la liberté, thème de la saison culturelle de la ville cette année. Déjà présentée à la fondation Berengo en marge de la dernière Biennale d'architecture de Venise, l'exposition « Memphis, Plastic Field » réunit plus de 160 œuvres iconiques de 20 designers –dont un très bel ensemble de vases réalisés à Murano– conçues entre 1981 et 1988 par l'un des collectifs les plus subversifs de l'histoire du design.

« Memphis, Plastic Field », exposition au MADD de Bordeaux - © Studio Azzurro/Courtesy Memphis Srl
photo n° 1/5
Zoom sur l'image MEMPHIS sur le devant de la scène à Bordeaux – Exposition

Si ces jeunes architectes et designers se sont plu à dynamiter les certitudes du fonctionnalisme et à faire éclater les codes de la modernité pour orienter le design vers une communication visuelle, c'est avec une joie et un humour qui, au vu de la production présentée, restent palpables aujourd'hui. On y reconnaît nombre de best-sellers, comme la bibliothèque Carlton, la chaise First, de Michele De Lucchi, ou la lampe Super, de Martine Bedin, dont le succès ne se dément pas.

Un élan de liberté

Mais surtout se dévoile un univers régi par la radicalité d'un langage de formes et de couleurs qui ouvre le champ de tous les possibles, le sens et la présence de chaque objet l'emportant sur sa fonction.  A noter que parmi les artistes de toutes nationalités réunis autour d'Ettore Sottsass figurent deux Bordelaises, Martine Bedin et Nathalie Du Pasquier. Remettre Memphis sur le devant de la scène, c'est aujourd'hui l'occasion de s'interroger sur l'actualité de cet élan de liberté qui a placé la culture démocratique au cœur des enjeux. Car ce que prônait d'abord le groupe, c'était bien la décoration pour elle-même, avec un retour à la spontanéité. Comme aimait à le dire Ettore Sottsass, « faire du design, ce n'est pas donner forme à un produit plus ou moins stupide pour une industrie plus ou moins luxueuse. [C'est] une façon de débattre de la vie. »

 

  • « MEMPHIS, PLASTIC FIELD » Jusqu’au 5 janvier 2020, au musée des arts décoratifs et du design de Bordeaux, commissariat de Jean Blanchaert et Constance Rubini. 

  • Le catalogue éponyme », publié par les éditions Norma en coédition avec le madd-Bordeaux, revient sur la genèse de ce mouvement qui a remis la culture démocratique au coeur du design et a réintégré avec un humour irrévérencieux dans ses codes l’ornement et la décoration. Auteurs : Constance Rubini , Jean Blanchaert. 216 p, 450 ill. 39 euros. 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Ecocrèche, Amélie Fontaine architecte, Villereau-Herbignies (Nord), vue depuis le sas d'etrée vers le jardin et la terrasse

Une écocrèche dans le Nord, par l'architecte […]

28/09/2020

300 Amélie Fontaine, lauréate des Albums des jeunes architectes et paysagistes 2016, a conçu la crèche de la petite commune de Villereau-Herbignies, dans le Nord, selon les principes de l'architecture bioclimatique, modulant la disposition, l'isolation et le chauffage des espaces selon les besoins […]

Richard Sennett, sociologue

Entretien avec Richard Sennett, sociologue: "une […]

25/09/2020

300 Dans son ouvrage publié en 2019 Bâtir et Habiter. Pour une éthique de la ville, le sociologue Richard Sennett montre comment la ville contemporaine s’est peu à peu éloignée des idéaux démocratiques. Il plaide pour un urbanisme de l’inachevé, qui favorise l’initiative citoyenne et une résilience aux […]

La Seine Musicale, Shigeru Ban et Jean de Gastines architectes, Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)

Au MID, les architectes engagés dans la […]

25/09/2020

300 Patrick Bouchain, Philippe Madec, Michel Desvigne ou encore Patrick Rubin présenteront au Moniteur Innovation Day (MID), le 19 octobre 2020, leurs engagements dans la construction d'un monde plus résilient. Le 19 octobre 2020, le Moniteur Innovation Day (MID) prendra ses quartiers à la Seine […]

Réhabilitation et extension d'une maison à Prosito (Suisse), Andrea Frapolli architecte

Une maison dans les montagnes du Tessin, par […]

24/09/2020

300 Dans le Tessin suisse, l'architecte Andrea Frapolli investit deux petites étables en ruine pour y loger une maison. Il joue avec la matière brute et les lignes franches du bâti, pour construire un imaginaire rural contemporain. A Prosito, village montagnard du Tessin situé au pied des Grisons […]

Wicker Pavilion, Didzis Jaunzem architecte, festival Annecy Paysages

Au festival Annecy Paysages, un parasol de 259 […]

23/09/2020

300 A l’occasion de la troisième édition du festival Annecy Paysages, l’architecte et scénographe letton Didzis Jaunzems a conçu le Wicker Pavilion (pavillon d’osier), installation qui offre un espace ombragé de détente et de méditation au cœur des jardins de l’Europe, à visiter jusqu'au 27 septembre […]

Carlo Grispello et Nadine Lebeau, architectes, agence Graal

Graal - Portrait

23/09/2020

300 Fondée en 2011 par Nadine Lebeau et Carlo Grispello, diplômés de l’Ensa Paris-La Villette et anciens collaborateurs de Nasrine Seraji et Renzo Piano, l’agence Graal s’intéresse à l’architecture autant qu’aux stratégies urbaines. C’est par l’enquête territoriale et la dimension économique du projet […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital