Ni urbain, ni rural, un gymnase signé Joly & Loiret

A Villepreux (Yvelines), l’agence Joly & Loiret tire parti d’une parcelle prise entre un espace rural et l’extension en cours de la ville pour concevoir un élégant gymnase de l’entre-deux. D’un côté, il se fond par sa matérialité et la simplicité de son volume dans un environnement terrien et végétal. De l’autre, il développe une échelle plus basse dans la continuité d’un lotissement de pavillons entourés de jardins conférant au quartier un aspect paysagé marqué.

Joly & Loiret, gymnase à Villepreux (78) - © Schnepp Renou, Simon Schnepp und Morgane Renou
photo n° 1/11
Zoom sur l'image Ni urbain, ni rural, un gymnase signé Joly & Loiret

Articles Liés

PREMIÈRE ŒUVRE 2010 / NOMINÉ – JOLY & LOIRET – SIÈGE SPORTIF ET RESTAURANT

Conservatoire de danse et de musique - Joly & Loiret - Versailles

Exposition : Terres de Paris au pavillon de l'Arsenal

Pour Paul-Emmanuel Loiret et Serge Joly, le gymnase de Villepreux (Yvelines) n’est ni urbain, ni rural. Il est les deux, à l’image du contrechamp cinématographique. Depuis la plaine de Versailles, pour s’intégrer dans le grand paysage, c’est une entité compacte à la matérialité terrestre et brun foncé qui fait écho aux couleurs et aux textures des sillons agricoles. Depuis le quartier, les volumes simples et sculpturaux, la matière enduite et les tonalités plus claires engagent un dialogue avec les constructions voisines. Autour du projet -dont le programme a été fragmenté pour le rendre moins massif-, la conception d’espaces paysagers, à la fois circonscris et ouverts, recréent un dispositif de jardins périphériques qui le valorisent.

Un hall stratégique

Dans le parcours entre la ville et le nouveau complexe sportif, deux petits parvis à l’échelle de l’environnement résidentiel font le lien vers l’entrée. Ils conduisent à un premier jardin dessiné comme l’antichambre végétale du hall qui s’ouvre dans son prolongement. Positionné au centre du complexe, celui-ci trouve une position stratégique et centrale à la croisée des circulations verticales et horizontales. Au rez-de-chaussée, il distribue les deux grandes salles par leurs vestiaires dédiés et à l’étage, il mène à la salle de réunion, la salle de danse et le gradin qui trouve ainsi en hauteur, un point de vue favorable sur la salle multisports.

Atmosphères végétales

Depuis l’intérieur, les jardins périphériques offrent des spatialités intériorisées, des lumières, des usages, des atmosphères végétales locales et saisonnières, des relations au dehors sans gêne et sans vis-à-vis entre le gymnase et les maisons alentours. Les grandes salles sportives bénéficient d’une lumière naturelle diffuse et homogène depuis des ouvertures zénithales adaptées à la pratique sportive, et des baies sur les jardins ou la Plaine de Versailles depuis les gradins de la grande salle.

Epaisseur de terre cuite

Le parti constructif met en œuvre une structure bois en lamellé collé pour les grandes portées en toiture. Les parois sont maçonnées avec des briques de terre cuite alvéolaires de 42 cm d’épaisseur assurant une performance thermique et mécanique satisfaisante sans rajout d’isolant. Un enduit de finition à la chaux aérienne est griffé sur les façades extérieures et complété par un enduit au plâtre à l’intérieur (paroi perspirante). Le dispositif est économique, pérenne et de haute qualité environnementale.

  • Lieu : Quartier des «Hauts-du-Moulin», à Villepreux, Yvelines
  • Maîtrise d’ouvrage : Ville de Villepreux
  • Maîtrise d'œuvre : Joly Loiret architectes, Charlotte Siwiorek (concours et études), Josselin PilorWge (chantier); EVP, BET structure; URBATEC, VRD; BET Choulet, fuides, HQE; BMF, économie
  • Surface : 2 900 m2 SU + 3 400 m2 EXT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

La Samaritaine, Sanaa, Paris (Ier)

La Samaritaine de Sanaa a ouvert ses portes

23/06/2021

300 Créée en 1870 par les époux Cognacq-Jaÿ qui bâtirent un empire à partir d’une échoppe installée au coin des rues de la Monnaie et du Pont-Neuf à Paris, la Samaritaine vient enfin de rouvrir ses portes, fermées depuis 2005. Restructuré par l’agence japonaise Sanaa, le grand magasin, monument à part […]

Abonnés AMC

LC2 LE CORBUSIER, PIERRE JEANNERET, CHARLOTTE PERRIAND

Design: les dessous de la réédition

22/06/2021

300 Le culte du passé est vendeur. Les rééditions de meubles ou de luminaires prennent une place grandissante. Ces « classiques » sont d'autant plus vite adoptés qu'ils sont inscrits dans la mémoire collective, sinon cautionnés par l'histoire du design. Valeurs sûres stylistiques, ils participent aussi […]

PHOTO - 25413_1500786_k2_k1_3472552.jpg

Passages sportifs - Livre

22/06/2021

300 Longtemps ignoré, le patrimoine sportif est aujourd'hui reconsidéré. En particulier les lieux monumentaux que sont les stades, lesquels disent beaucoup d'une ville, d'une région, voire d'un pays, tant ils sont lourds de symboles et souvent chargés de mémoire. De manière originale, cet ouvrage […]

Abonnés AMC

23 logements sociaux, extension d'hôtel et commissariat, Paris (VIIIe), Nicolas Reymond / PAN

Le minéral en commun, logements sociaux, hôtel et […]

21/06/2021

300 Près de l'arc de Triomphe à Paris, sur la ZAC Beaujon, deux bâtiments signés Nicolas Reymond et PAN tirent parti de leur mixité programmatique pour composer une remarquable unité bâtie. Une insertion contextuelle qui passe autant par la minéralité que par l'expression des façades, où le rythme prime […]

Abonnés AMC

Antarctic Resolution - Giulia Foscari / UNLESS - 17ème biennale d'architecture de Venise

Venise 2021, le top 10 de la rédac #9 : […]

21/06/2021

300 L’Antarctique, c’est 10% de la masse terrestre. Un territoire contesté, considéré à la fois comme une ressource, dans un monde dont la population ne cesse de croître, mais aussi comme une source d’information précieuse pour les scientifiques qui s’intéressent au climat. « Antartic Resolution » […]

Meubles en acier de Jean Garçon : table, chauffeuse avec coussins en peau de vachette, cache-pot sur roulettes, tabouret, une des deux tables basses  peut faire office de banc, vers 1966. Photographie Jacques Primois.

Jean Garçon, un créateur des Trente Glorieuses à […]

18/06/2021

300 Un livre et une exposition rendent hommage à Jean Garçon (1928-2011), un créateur des Trente Glorieuses aux talents multiples qui s’est notamment illustré dans la conception de meubles en acier au graphisme minimal. Une double actualité qui remet en lumière une œuvre restée trop longtemps […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital