NZI - 26 logements participatifs à Montreuil, nommés au prix de la Première Œuvre 2017

L'opération de 26 logements participatifs, conçue à Montreuil (Seine-Saint-Denis) par NZI architectes fait partie des cinq réalisations nommées au prix de la Première Œuvre 2017.

Nommé à l'Equerre d'argent 2017, catégorie Première Œuvre, 26 logements participatifs à Montreuil (Seine-Saint-Denis), NZI (architectes), CPA-CPS/ATHENAE CONSEIL (maître d'ouvrage) - © JUANE SEPULVEDA GRAZIOLI
photo n° 1/5
Zoom sur l'image NZI - 26 logements participatifs à Montreuil, nommés au prix de la Première Œuvre 2017

Articles Liés

Hiru - Groupe scolaire à Moumour, nommé au prix de la Première Œuvre 2017

Atelier Rita - Centre d’hébergement d’urgence à Ivry-sur-Seine, lauréat du prix de la[...]

La Soda - Centre sportif et culturel à Dieppe, nommé au prix de la Première Œuvre 2017

De multiples montages financiers sont possibles pour une opération d’habitat participatif, mais il y a un invariant: le rapport entre l’architecte et les futurs habitants est intense, de la conception jusqu’au chantier. Le promoteur spécialisé CPA-CPS, associé à ATHENAE CONSEIL, propriétaire de la parcelle, a confié les 10 premiers foyers intéressés par l’opération à NZI. A raison de deux rendez-vous par mois pendant sept mois, le permis a pu être déposé, puis le groupe élargi à 23 propriétaires (3 logements ont été conçus pour un bailleur social). "Dès le début, nous avons plongé dans une situation de proximité inédite avec les usagers, qui nous oblige: il ne s’agit pas de concevoir une équation financière pour un promoteur, mais de concrétiser des projets de vie", raconte Gianluca Gaudenzi, l’un des fondateurs de NZI. Les architectes se sont posés en garants des orientations fixées avec les habitants, pour que les choix de chacun n’entravent ni la cohérence ni les qualités d’usage collectif. Pour faciliter la mise au point des logements (du T1 au T5), ils ont prescrit l’implantation des gaines et proposés que les baies soient toute hauteur sur jardin et avec allèges côté rue. Un local de 64 m2 pour organiser les anniversaires et les réunions de syndic jouxte l’entrée et un jardin en pleine terre de 300 m2 fédère le projet. Cet espace est non loti; c’est la végétation qui offrira un peu d’intimité aux logements du rez-de-chaussée. Autour, deux bâtiments en R+2 respectent les héberges du faubourg plutôt que les préconisations du PLU. Leurs toitures sont des jardins suspendus qui n’attendent qu’à être cultivés. Les circulations ont fait l’objet d’une attention particulière: les coursives extérieures qui desservent les habitations sur jardin frôlent les 2 m de large, pour que les résidents se les approprient. Ainsi, l’animation du cœur d’îlot se développe en hauteur. Autre préoccupation des habitants, la matérialité. Les prémurs en béton, lasurés noir sur rue ou enduits sur jardin, sont habillés de bois qu’ils souhaitaient pour leur immeuble.

 
  • Maîtrise d’ouvrage: CPA-CPS/ATHENAE CONSEIL
  • Maîtrise d’œuvre : NZI architectes; I+A Laboratoire des structures, BET structure; WOR ingénierie, BET fluides; Moteec, économie; Champ Libre, paysagiste
  • Programme: 26 logements participatifs et un local
  • Surface: 1950 m2 SP
  • Coût travaux: 3,06 M€ HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Sommaire

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus