O-S Architectes – 12 logements à Alfortville (Val-de-Marne)

Réalisée par O-S Architectes, cette opération de 12 logements en accession sociale se situe à Alfortville, au sud-est de Paris, sur les berges de Seine. L’enjeu du projet était de s’insérer dans un quartier au tissu hétérogène, composé de logements collectifs et de petites maisons individuelles. Le rapport d’échelle créé par ce nouveau bâtiment devait trouver l’équilibre.

Ateliers O-S Architectes – 12 logements à Alfortville (Val-de-Marne) - ©  Cyrille Weiner
photo n° 1/17
Zoom sur l'image O-S Architectes – 12 logements à Alfortville (Val-de-Marne)

Articles Liés

O-S architectes, Vincent Baur, Guillaume Colboc et Gaël Le Nouëne

PREMIÈRE ŒUVRE 2011 / NOMMÉ - ATELIERS O-S - 39 LOGEMENTS SOCIAUX

Cette opération de 12 logements conçue par OS-Architectes cherche la juste échelle entre compacité et ouverture, en offrant des perspectives et respirations sur les paysages de proximité et le paysage lointain de la Seine. Un socle contenant les parties communes et les parkings reçoit trois volumes contenant les logements et dégageant une cour et un jardin de peine terre. Les habitations sont réparties sur trois étages, dont le dernier niveau est discontinu. Aligné le long de la rue Parmentier et du quai Blanqui, le bâtiment affirme ainsi une certaine urbanité sur ces avenues, en contraste avec le cœur d’îlot, vert et ouvert sur le quartier. Le positionnement en équerre permet de dégager les meilleures expositions pour les logements.

Entre compacité et ouverture

Le bâtiment trouve son expression dans la dualité entre séquence urbaine et paysagère. Ceci se traduit par la mise en œuvre de deux principes de façade. Sur la rue Parmentier et le quai Blanqui, le projet exprime l’urbanité par un matériau minéral, un béton clair et lisse percé de larges ouvertures. Dans le cœur d’îlot et sur la rue de l’Avenir, les façades ont un aspect plus organique et mouvant, dû à l’utilisation du bois traité, mais également aux volets des fenêtres qui reprennent le motif vertical des lambris. Une attention soignée est portée à la mise en œuvre des détails et à la pérennité des matériaux.

Un jardin comme espace partagé

Le jardin est d’une taille plutôt modeste mais il constitue un rôle majeur dans ce projet. Il est perçu depuis l’ensemble des logements et apporte une respiration dans le quartier. Le bâtiment l’entoure tel un écrin tout en préservant des échappées visuelles. Des arbres à haute tige, glycine et vigne vierge, ont été plantées afin de pallier au manque de verdure du contexte. Ce lieu est conçu comme un espace partagé que tous les résidents peuvent s’approprier. Tous les logements bénéficient de plusieurs orientations et à minima d’un balcon, d’une terrasse privative plantée sur le rez-de-chaussée haut.

 

  • Lieu : Altforville (94)
  • Maîtrise d’ouvrage : Domaxia
  • Maîtrise d'oeuvre : Ateliers O-S Architectes (Vincent Baur, Guillaume Colboc, Gaël Le Nouëne ;Marine Bouhin (phase étude) Alice Varinot (phase chantier). MTC (BET TCE, économie)
  • Programme : 12 logements accession sociale
  • Surface : 986 m2 shon
  • Calendrier : 2017
  • Coût : 1,45 M€ HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

LE TOUR DE FRANCE DES MAISONS ÉCOLOGIQUES, Mathis Rager, Emmanuel Stern, Raphaël Wather

Construire Hors Standard - Livre

09/04/2021

300 Deux architectes et un anthropologue ont entrepris un tour de France de deux mois pour aller à la rencontre de ceux qui construisent des maisons individuelles écologiques s'éloignant des modèles vendus clés en mains. A travers la mise en perspective de trente réalisations, cette étude est une […]

La cité-jardin de la Butte Rouge à Chatenay-Malabry

A la cité-jardin de la Butte Rouge, d'abord on […]

06/04/2021

300 Le mauvais feuilleton de la cité-jardin de la Butte Rouge continue. Malgré les alertes patrimoniales engagées depuis plusieurs années et la prise de position récente de la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot visant à protéger ce modèle d'urbanisme social humaniste - construit entre 1931 et […]

Modélisation 3D des charpentes et couvertures du chœur de la charpente disparue de Notre-Dame de Paris.Réalisée par Kévin Jacquot, sous la direction de Livio de Luca, CNRS – UMR MAP 3295 (Modèles et Simulations pour l’Architecture et le Patrimoine), 2019

Pas de fac-similé pour la charpente de Notre-Dame […]

08/04/2021

300 Alors que le démontage de l’échafaudage titanesque de la cathédrale Notre-Dame de Paris est achevé et que les travaux de consolidation devraient être finis à l’été prochain, le projet de restauration de la charpente médiévale en chêne massif de la nef et du chœur vient d’être validé par la […]

Abonnés AMC

PHOTO - 24570_1456566_k5_k1_3361966.jpg

Au bord de la Moselle, StudioLada livre une agora […]

07/04/2021

300 Relevant de la typologie minimaliste de la halle médiévale -une couverture et une structure -, cet ouvrage conçu par le collectif StudioLada se distingue par sa spectaculaire charpente en bois. Telle une agora de village, il est pensé comme un nouveau modèle de salle polyvalente, économique et […]

PHOTO - 24570_1456546_k6_k5_3361853.jpg

StudioLada - Portrait

07/04/2021

300 Tous diplômés de l'Ensa Nancy, Christophe Aubertin, Xavier Géant, Agnès Hausermann, Aurélie Husson, Eléonore Nicolas et Benoît Sindt forment en 2008 le collectif StudioLada. Les fondateurs du collectif StudioLada ont pour objectif de pratiquer une architecture contextuelle, qui mobilise les […]

Abonnés AMC

Maison commune à Treffort Val-Revermont, par DLD

Maison commune pour un village rural par Doucerain […]

06/04/2021

300 Dans le village rural de Treffort Val-Revermont situé près de Bourg-en-Bresse, la mairie est devenue « maison commune » en accueillant plusieurs salles destinées à la vie associative et locale, grâce à l'intervention de l'agence Doucerain Lievre Delziani. Pour les architectes de DLD, la […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital