Office, la radicalité belge envahit Arc en rêve

Prolongée jusqu'au 2 avril 2017 à Arc en rêve, à Bordeaux, l'exposition "Everything architecture", consacrée aux travaux de l'agence Office, propose une plongée dans la production intrigante des architectes belges Kersten Geers et David Van Sverens.

Exposition - © Rodolphe Escher
photo n° 1/8
Zoom sur l'image Office, la radicalité belge envahit Arc en rêve

Arc en rêve, le très dynamique centre d'architecture de Bordeaux, fait preuve d'un savoir-faire certain dans la réalisation d'expositions monographiques. On se souvient de la réjouissante "Yes is more", montée en 2010 avec Bjarke Ingels, le fondateur de l'agence BIG (exposition qui ne doit pas être étrangère au fait que l'architecte danois réalise son projet français dans la capitale girondine). On se souvient aussi de celle consacrée, en 2013, à l’humaniste engagé Diébédo Francis Kéré ou, encore de celle réservée au délicat Studio Mumbai, en 2015. Toujours aussi pointu dans sa programmation et exigent dans sa forme, Arc en rêve expose cette fois les travaux d'Office, "bureau" d'architecture belge, comme il est d'usage de dire dans les contrées bruxelloises. Le savoir-faire scientifique d'Arc en rêve a trouvé un terrain de jeu optimal dans les travaux de l'agence fondée en 2002 par Kersten Geers et David Van Sverens. Ces derniers voient l'architecture partout -"everything architecture" annonce le titre-, du plus petit geste ou dessin, à la maquette au 1/10e et à l’équipement le plus complexe. Alors, au bureau, tout est répertorié, classé, et la nomenclature transforme le travail des architectes en une collection, à exposer.

Elémentaire

Construite en partenariat avec la AA de Londres et Bozar à Bruxelles (où elle a d'abord été présentée), l'exposition "Everything architecture" sort les objets d’art des étagères et déforme la nomenclature pour lui faire dire quelque chose de la pratique de ces architectes intransigeants. Les numéros, les échelles et les médiums se mélangent: une maquette minimaliste du projet n°23 (une passerelle à Gand livrée en 2008) jouxte celle, très détaillée, du n°176 (le siège de la radio télévision suisse à Lausanne, en cours); un des collages minimalistes dont Office a le secret et illustrant le n°75 (une opération de logements dans la périphérie de Genève en forme de losange, 2009) côtoie la maquette en acier au 1/500e du n°35 (une ville refuge au Maroc en forme d’oasis, 2007), etc. De ce pêle-mêle savamment conçu émerge des constances. L’attrait pour la trame, les couleurs et la géométrie élémentaire de Kersten Geers et David Van Sverens (le rond, le carré et leurs dérivés volumétriques) trouvent un parfait écho dans les arches de la grande galerie de l'entrepôt Laisné.

Ambiguïté

La radicalité formelle apparaît, chez Office, comme une source intarissable de créativité. Le générique n’y est pas rigide, au contraire. Il est l’occasion de créer des expériences spatiales singulières, d’ouvrir des possibles, de déplacer les usages. Comme dans ces deux maisons, l’une à Gand en Belgique, l’autre en Chine, où les 25 pièces de vie ont les mêmes dimensions et n’ont pas de destination prédéterminée (n°17, 2007 et n°51, 2008). L’agence cultive l’ambiguïté de ses propositions à travers l’apparente abstraction et le minimalisme des très beaux documents qui les illustrent. Sont-elles uniquement des explorations théoriques, voire des œuvres d’art autonomes et atemporelles, ou la réponse à un programme donné? Sujet d’un collage, l’édifice posé au milieu du désert et comme enveloppé d’un voile léger, existe-il vraiment? Plus loin, la maquette de la maille acier qui habille le projet n°126 (un centre des musiques traditionnelles à Bahreïn) suggère, mais ne certifie en rien la réalité de la proposition. C’est la force paradoxale d’Office, agence formaliste mais ouverte, engagée dans la valorisation d’une construction mentale et personnelle de l’espace.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Richard Sennett, sociologue

Entretien avec Richard Sennett, sociologue: "une […]

25/09/2020

300 Dans son ouvrage publié en 2019 Bâtir et Habiter. Pour une éthique de la ville, le sociologue Richard Sennett montre comment la ville contemporaine s’est peu à peu éloignée des idéaux démocratiques. Il plaide pour un urbanisme de l’inachevé, qui favorise l’initiative citoyenne et une résilience aux […]

La Seine Musicale, Shigeru Ban et Jean de Gastines architectes, Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)

Au MID, les architectes engagés dans la […]

25/09/2020

300 Patrick Bouchain, Philippe Madec, Michel Desvigne ou encore Patrick Rubin présenteront au Moniteur Innovation Day (MID), le 19 octobre 2020, leurs engagements dans la construction d'un monde plus résilient. Le 19 octobre 2020, le Moniteur Innovation Day (MID) prendra ses quartiers à la Seine […]

Réhabilitation et extension d'une maison à Prosito (Suisse), Andrea Frapolli architecte

Une maison dans les montagnes du Tessin, par […]

24/09/2020

300 Dans le Tessin suisse, l'architecte Andrea Frapolli investit deux petites étables en ruine pour y loger une maison. Il joue avec la matière brute et les lignes franches du bâti, pour construire un imaginaire rural contemporain. A Prosito, village montagnard du Tessin situé au pied des Grisons […]

Wicker Pavilion, Didzis Jaunzem architecte, festival Annecy Paysages

Au festival Annecy Paysages, un parasol de 259 […]

23/09/2020

300 A l’occasion de la troisième édition du festival Annecy Paysages, l’architecte et scénographe letton Didzis Jaunzems a conçu le Wicker Pavilion (pavillon d’osier), installation qui offre un espace ombragé de détente et de méditation au cœur des jardins de l’Europe, à visiter jusqu'au 27 septembre […]

Carlo Grispello et Nadine Lebeau, architectes, agence Graal

Graal - Portrait

23/09/2020

300 Fondée en 2011 par Nadine Lebeau et Carlo Grispello, diplômés de l’Ensa Paris-La Villette et anciens collaborateurs de Nasrine Seraji et Renzo Piano, l’agence Graal s’intéresse à l’architecture autant qu’aux stratégies urbaines. C’est par l’enquête territoriale et la dimension économique du projet […]

Gravity boutique, Fundamental (Chipperfield et Jürgen Mayer H), Boutique du Centre Pompidou

Paris Design Week 2020, retour en images dans les […]

22/09/2020

300 La Paris Design Week, qui s'est tenue ce mois-ci (du 2 au 12 septembre) 2020, a été l’occasion de traverser la capitale en quête de nouveautés, avec permission exceptionnelle de voir et de tester. Extrait de ces visites suivant deux grandes orientations, l'efficacité et la préciosité. Septembre a […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital