Paris 2024: l'anti-spectacle de SCAU et NP2F pour la future Arena de Paris

En prévision des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, les agences SCAU et NP2F remportent le concours de l'Arena Porte de la Chapelle, avec un projet misant sur une sobriété formelle dans l'air du temps.

Projet pour l'Arena Porte de la Chapelle, Paris, SCAU et NP2F architectes - © SCAU / NP2F
photo n° 1/3
Zoom sur l'image Paris 2024: l'anti-spectacle de SCAU et NP2F pour la future Arena de Paris

Articles Liés

Paris 2024: la construction en forme olympique

Paris 2024: le Centre aquatique olympique sera conçu par Ateliers 2/3/4/ et VenhoevenCS

Paris 2024: le projet non retenu de MVRDV et BVL pour le Centre aquatique olympique

On connaît déjà le grand gagnant des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024: Bouygues Bâtiment Île-de-France. Après avoir raflé la réalisation du Centre aquatique olympique (CAO) à Saint-Denis, avec Atelier 2/3/4 et VenhoevenCS, le constructeur vient de remporter le marché de conception, réalisation et exploitation de l’Arena Porte de la Chapelle à Paris, en association avec SCAU et NP2F -qui poursuit avec ce projet, son exploration de l'intégration du sport en ville. L'entreprise réalisera donc les deux plus gros équipements sportifs construits dans le cadre de la compétition internationale, le premier pour le compte de la Métropole du Grand Paris, le second pour celui de la Ville de Paris. Deux projets qui, dans leur architecture, témoignent de visions distinctes des exigences environnementales faites à la construction. Au CAO, les ambitions écologiques produisent une structure bois attendue, compacte et enveloppée de brises soleil en bois également. A l'Arena, la forme est éclatée mais pas moins vertueuse: un collage de volumes reflète la diversité des espaces sportifs qui s'y imbriquent. La superposition de géométries élémentaires suggère l'économie des moyens mis en œuvre, la rationalité de la réponse constructive face aux exigences de chaque programme sportif hébergé. A l'Arena, l'effet visuel produit un bâtiment-icône emblématique par sa sobriété, dans l'air du temps sur le fond et la forme.

Pas d'extraordinaire gratuit

La future Arena s'élèvera au sein du quartier émergent autour de la ZAC Gare des Mines-Fillettes, entre les portes de la Chapelle et d’Aubervilliers (XVIIIe et XIXe arr.). Sa salle multifonctionnelle de 8000 places -la jauge du palais omnisport de Bercy dépasse les 20000 sièges- sera dévolue aux épreuves de badminton, de parataekwondo et de parabadminton pendant les JO. Mais avec leur projet, SCAU et NP2F rappellent que l'enjeu architectural entourant cet événement sportif international ne se réduit pas à incarner le spectacle. L'héritage des JO et l'intégration des constructions bâties pour eux dans la ville constituent en réalité, les véritables défis de ces projets pour qu'ils soient les moteurs du développement urbain promis par les organisateurs de l'événement. Certes l'envergure programmatique de l'Arena -associant à la salle principale, deux gymnases et 2600 m2 de programmes ludosportifs- rend nécessairement l'objet signifiant dans son environnement. Mais son image ne verse pas dans l'extraordinaire gratuit et c'est avec sa répartition programmatique que le projet veut participer à la ville. Seule entorse à la rigueur, un bandeau lumineux diffusant des messages animés souligne la terrasse végétalisée culminant à 11,50 mètres. Largement vitré, le socle accueillera des équipements publics de proximité et le hall d'accueil de l'Arena. Au-dessus, les volumes hébergeant les différentes salles seront habillés d'aluminium clair, élevant les espaces du sport au rang de "signal" dans le quartier sans verser dans le criard. Les choix structurels participent évidemment aux hautes ambitions environnementales du projet. La charpente des deux gymnases est annoncée en bois et des planchers mixtes bois-béton seront mis en œuvre. Au total, 30% des bétons utilisés seront issus de filières bas carbone, tandis que les murs en périphérie du hall d’accueil seront réalisés en briques de terre crue compressée issues des déblais du Grand Paris Express. Montant annoncé de la conception-réalisation, 98 M€ HT (valeur 2020). Début des travaux, juin 2021.

  • Maîtrise d’ouvrage : Ville de Paris
  • Groupement de maîtrise d'œuvre : BOUYGUES BATIMENT ILE DE FRANCE OUVRAGES PUBLICS, mandataire ; SCAU / NP2F / FRANCK BOUTTE CONSULTANTS / BOLLINGER + GROHMANN / INGEROP CONSEIL ET INGENIERIE / SCENEVOLUTION / PEUTZ & ASSOCIES / CET INGENIERIE / ELAN / MATHIS / BOUYGUES ENERGIES & SERVICES / BOUYGUES E&S FM FRANCE / DALKIA, co-traitants ; GRAU / DJAO-RAKITINE LTD / ATELIER AINO / PH.A CONCEPTEURS LUMIERE ET DESIGN, sous-traitants

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Aménagement balnéaire, La Plage architecture et paysage, Saint-Quay-Portrieux (22)

Bon été !

30/07/2021

300 La rédaction d’AMC vous souhaite un bel été et vous donne rendez-vous en septembre pour de nouvelles actualités. D’ici là, inscrivez-vous pour recevoir des newsletters thématisées pendant tout le mois d’août (Biennale de Venise, expositions estivales, livres, etc.). Et découvrez la base de données […]

Pavillon de l'Allemagne - 2038 The New Serenity - 17ème biennale d'architecture de Venise

Venise 2021 : Les dix pavillons à ne pas manquer

30/07/2021

300 En 2021, pour visiter la biennale de Venise, mieux vaut être en forme. Est-ce dû au thème général du vivre ensemble? Aux nombreux reports? À la crise sanitaire mondiale? Au réchauffement climatique? Les préoccupations des exposants sont sombres, les installations évoquent la fin du monde et le […]

Abonnés AMC

Pavillon du Danemark - Connectedness - 17ème biennale d'architecture de Venise

Venise 2021, le top 10 de la rédac #1 : Le […]

29/07/2021

300 Et sur la première place du podium Venise 2021 de la rédaction d’AMC, roulement de tambour… le Danemark ! Avec « Connectedness » une installation spatiale autour du phénomène naturel du cycle de l’eau, qui s’empare du pavillon dans son ensemble pour offrir au visiteur une expérience […]

Abonnés AMC

Génération HMO

Génération HMO, vers un renouveau de la profession […]

28/07/2021

300 L'habilitation à la maîtrise d'œuvre en son nom propre (HMONP) a bientôt 15 ans, l'heure du premier bilan. Une large enquête sociologique, menée sur les travaux des étudiants HMO de toutes les Ensa en 2018-2019, dresse un état des lieux de la formation et esquisse des pistes pour son évolution. Elle […]

Abonnés AMC

Restaurant scolaire, LT2A, Marly (Nord)

Un restaurant scolaire à Marly par LT2A

28/07/2021

300 Implanté à Marly (Nord) sur un terrain en pente, calé entre les deux ailes d'un groupe scolaire datant des années 1960, le restaurant conçu par LT2A absorbe la déclivité du sol et préserve un bosquet d'arbres préexistant. Le plan rectangulaire de ce restaurant scolaire réalisé par l'agence LT2A, […]

Abonnés AMC

PHOTO - 25877_1528012_k3_k1_3530912.jpg

L'art total de Jean Tschumi

27/07/2021

300 Sobrement intitulée « Jean Tschumi architecte », l'exposition de la Cité de l'architecture et du patrimoine jusqu'au 19 septembre 2021 est la première rétrospective hexagonale consacrée au créateur suisse, dont l'œuvre est peu connue du public français. Bénéficiant du don exceptionnel de plus de 300 […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital