Paris 2024: le projet (non retenu) de Groupe 6 et Vincent Lavergne pour l'Arena Porte de la Chapelle

Finaliste malheureux de la compétition pour la conception, la réalisation et l'exploitation de l'Arena Porte de la Chapelle à Paris, remportée par Bouygues Bâtiment Île-de-France, SCAU et NP2F, le groupement mené par Vinci construction, associé à l'agence d'architecture Groupe 6 et à l'architecte Vincent Lavergne, avait imaginé un bâtiment couronné de bois et d'une toiture-réservoir pour la faune et la flore locale.

Projet non retenu pour l'Arena Porte de la Chapelle, Paris, Groupe 6 et Vincent Lavergne architectes - © Groupe 6 et Vincent Lavergne architectes
photo n° 1/7
Zoom sur l'image Paris 2024: le projet (non retenu) de Groupe 6 et Vincent Lavergne pour l'Arena Porte de la Chapelle

Articles Liés

Paris 2024: l'anti-spectacle de SCAU et NP2F pour la future Arena de Paris

Paris 2024: le projet (non retenu) de Chaix & Morel et CroixmarieBourdon pour l'Arena[...]

Au cœur de l'environnement inhospitalier de l'échangeur routier de la Porte de la Chapelle, dans le XVIIIe arrondissement de Paris, la nouvelle arena doit affirmer une présence forte et attractive, et se donner à lire à 360 degrés. D'après les architectes de l'agence Groupe 6, associés pour l'occasion à Vincent Lavergne, il faut rendre perceptible, au premier coup d'œil, que l'équipement n'est pas un bâtiment comme les autres. L'arena doit imposer sa force formelle, sa simplicité et sa lisibilité immédiate. Ainsi se découvrent, depuis le boulevard périphérique, une superposition de plateaux et d'interstices. Au niveau bas, d'autres volumes en lévitation signalent les entrées, tandis qu'au sommet, la toiture-jardin tente de s'aligner -au moins en perception- avec le boulevard périphérique. Au sol, la répartition des flux grâce à la création de parvis, minéraux à l’ouest et végétalisé au sud-est, forment un filtre entre l'arena et l’environnement urbain bruyant des boulevards extérieurs. A l'intérieur, pour que la salle principale dispose d'une jauge de 9000 places en format spectacle, avec une scène fermée de grande qualité, la partie supérieure des gradins est dissymétrique dans l'axe est-ouest. Elle formalise un "U" qui remonte au-dessus des toitures des deux gymnases installés au rez-de-chaussée, de plain-pied avec la grande salle.

Vêture bois et végétation

Les façades sont unitaires pour renforcer l'identité de l'équipement. Leurs longues lignes de bois couvertes de métal créent un effet dynamique. Le dessin de la couverture évoque les avants-toits parisiens: elle est constituée de clins horizontaux en bois posés à claire-voie formant persienne, fixés en dévers et recouverts de bacs aciers obliques. Ce sont environ 500 m3 de bois qui sont projetés -soit l’équivalent de 500 T de CO2 piégés. Cette modénature offre également une protection solaire efficace, sans ajout de stores intérieurs pour faciliter la maintenance et l'entretien, et ne pas limiter les vues sur l'extérieur. Construction en bois pour les piétons, l'ouvrage se perçoit métallique plus on s'en éloigne. Il se transforme visuellement, change de matière. Sa toiture principale de 8700 m2 est imaginée comme un réservoir protégé pour la biodiversité, pour la faune et la flore d’Île-de-France. Son paysage est diversifié (arbres, plantes sauvages, zones humides, etc.), il permet de protéger les populations d’oiseaux et d’insectes. La flore locale s’y établira largement grâce aux pollinisateurs sauvages réintroduits.

  • Maîtrise d’ouvrage : Ville de Paris
  • Groupement de maîtrise d'œuvre : Vinci construction, mandataire; Groupe-6, architecte; MAS EA, scénographie, Vincent Lavergne, urbaniste; STRUCTURE IDF, BET structure; ARBORESCENCE, structure bois; Inddigo, environnement; AGENCE ON, éclairage; APIA, BET acoustique; ARBONIS, construction bois; VINCI FACILITIES, entreprise

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Exposition

Fernand Pouillon en son royaume de Belcastel

30/10/2020

300 Dans l’Aveyron, au château de Belcastel, qui fut la dernière demeure de Fernand Pouillon, deux expositions célébraient en octobre 2020, l’architecte visionnaire disparu en 1986 et longtemps décrié de son vivant. Avec « Architecture vivante », le photographe et cinéaste Stéphane Couturier s'est […]

Pascal Chombart de Lauwe et Etienne Chevreul-Demas, architectes. agence Tectone

Tectone - Portrait

30/10/2020

300 L’architecte urbaniste Pascal Chombart de Lauwe fonde Tectone en 1986 avec Jean Lamude (décédé en 1996). Etienne Chevreul-Demas devient associé en 2017. Bien que les normes complexifient la production des logements, l’agence Tectone, forte d’une expérience de trente ans dans le domaine, défend qu’il […]

Abonnés AMC

PHOTO - 22932_1370558_k3_k1_3176913.jpg

Référence: Maurice Blanc, moderne Grenoblois

29/10/2020

300 Le Grenoblois Maurice Blanc (1924-1988) consacre sa vie à l'architecture et à l'urbanisme avec une contribution originale qui se déploie entre 1950 et 1980. Maître d'œuvre engagé, il est l'un des initiateurs locaux de la formation permanente des architectes et un acteur politique municipal. Pour cet […]

Rendez-vous à suivre

5 rendez-vous d'architecture, à ne pas manquer ce […]

29/10/2020

300 Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. 1. Conquêtes spatiales, à Annecy Au tournant des années 1960, Jean-Louis Chanéac, Claude Costy et Pascal Häusermann imaginent un nouveau langage architectural aux formes organiques, exprimant une vision […]

Abonnés AMC

Projet pour l'Arena Porte de la Chapelle, Paris, SCAU et NP2F architectes

JO Paris 2024 : Grands équipements, petit souffle

28/10/2020

300 Les grands équipements qui seront bâtis à l'occasion des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, le centre aquatique à Saint-Denis et l'Arena porte de la Chapelle, offrent des traductions sans ostentation aux injonctions légitimes à la modération environnementale. Au risque de manquer le […]

« Nos jours heureux, Architecture et bien-être à l’ère du capitalisme émotionnel »,

Déconstruire la mythologie du bonheur - Livre

28/10/2020

300 Publié par le prestigieux Centre canadien d’architecture à l’occasion de l’exposition du même nom organisée dans ses murs l’an dernier, « Nos jours heureux, Architecture et bien-être à l’ère du capitalisme émotionnel » est un collage réflexif, richement illustré et nourri d’une belle variété de […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital