Paris 2024: le Village Olympique selon Dominique Perrault

Dans le cadre de sa candidature pour l'organisation des Jeux Olympiques de 2024, l'EPT Plaine Commune et le GIP Paris 2024 ont confié l’étude de la conception du Village Olympique et Paralympique à l'architecte Dominique Perrault. Quelques heures après l'officialisation du choix de la capitale pour accueillir la compétition, l'architecte dévoile ses propositions, conçues entre juin 2016 et mai 2017 avec une équipe plurisdisciplinaire regroupant des urbanistes, des paysagistes, des ingénieurs, etc.

Etude urbaine pour le Village Olympique et Paralympique des JO de Paris 2024, Dominique Perrault Architecte, LIN Architectes Urbanistes, Une Fabrique de la Ville, Gustafson Porter, TOPAGER, ALGOE, INGEROP - © Paris 2024_Luxigon_DPA
photo n° 1/9
Zoom sur l'image Paris 2024: le Village Olympique selon Dominique Perrault

Articles Liés

C'est officiel, Paris va accueillir les JO en 2024

Mandaté par l'EPT Plaine Commune et le GIP Paris 2024 pour imaginer le Village Olympique et Paralympique des JO de 2024, Dominique Perrault - accompagné entre autres des urbanistes de l'agence LIN, des programmistes d'Une Fabrique de la ville et des spécialistes de l'agriculture urbaine Topager - a conçu un quartier métropolitain de 51 hectares pour 17000 personnes, capable de muter dès la fin de l'évènement. Étendu sur trois communes de Seine-Saint-Denis (Saint-Ouen, Saint-Denis, L’île Saint-Denis) et traversé par la Seine, le site voué au projet est un territoire mixte dans ses fonctions, déjà habité et déjà en mutation. Accueillir 17000 personnes nécessite malgré tout de construire quelque 304000 m2 de surfaces neuves (environ 100000 m2 de surfaces bâties existantes seront investies pendant les jeux), d’ajuster les infrastructures présentes et d’en implanter de nouvelles (nouveau franchissement de la Seine, mur anti-bruit le long de l’A86, construction d’un échangeur autoroutier, etc.). Selon l'architecte, les bénéfices attendus en retour des JO seront nombreux et variés. En tout premier, l’aire délimitée pour le Village Olympique forme une nouvelle pièce urbaine qui reliera l’Île-Saint-Denis au territoire et assurera la continuité entre le vieux Saint-Ouen et le nouveau quartier Pleyel. Une nouvelle gare emblématique du Grand-Paris Express - dans laquelle transiteront quotidiennement quelques 250000 personnes - sera implantée à cet endroit.

S'ouvrir sur la Seine

"Le dessin du quartier est simple: de grande percées vers la Seine, des jardins larges et plantés. Les faibles jeux de pente le rendent accessibles à tous. Notre projet prend en compte l’existant. Simplement il l’a apaisé”, décrit Dominique Perrault. Le projet développe une trame urbaine et paysagère orientée vers le fleuve. Un grand mail paysager s’élargira vers la Seine et offrira de nouvelles perspectives au site. L’implantation du bâti intègrera de généreux espaces verts, avec des cœurs d’îlots très ouverts. La nature sera présente jusque sur les toits des immeubles de logements, conçus comme des espaces partagés ou dédiés à l’agriculture urbaine. Un  bâtiment signal constituera l’élément phare du quartier, marqueur symbolique de l’événement. Cette tour olympique sera le seul bâtiment de grande hauteur présent sur le site, majoritairement envisagé en R+5 à R+6. Enfin, le village a vocation à devenir, à l'issue de la compétition, un écoquartier agréable pour ses futurs habitants. Les habitations seront transformées en 2200 appartements familiaux et 890 logements étudiants, et d’autres programmes s’implanteront dans le quartier: deux hôtels, 100000m² de bureaux et d'activités tertiaires, un groupe scolaire et un gymnase. La gare routière du Village Olympique sera transformée en un vaste parc de 3 hectares.

 

  • Etude urbaine développée dans le cadre de la candidature Paris 2024
  • Maître d’ouvrage : EPT Plaine Commune ; GIP Paris 2024
  • Architecte mandataire de l’équipe chargée de l’étude urbaine : Dominique Perrault Architecte
  • Architectes-urbanistes associés : LIN GM BH
  • Urbanistes-programmateurs urbains : Une Fabrique de la Ville
  • Paysagistes : Gustafson Porter
  • Agriculture et ecologie urbaine : TOPAGER
  • Innovation et événementiel : ALGOE
  • TCE et expertise développement durable : INGEROP

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Plongée dans les dédales de la recherche […]

19/04/2019

En quoi l’architecture pourrait-elle se prévaloir d’une forme de recherche scientifique objective? Pour tenter de répondre à cette question ancestrale, les étudiants de «l’Atelier recherche» de l’école d’architecture de […]

Appel à projets scénographique, festival We love green 2019.

Appel à projets scénographiques pour le festival […]

19/04/2019

Avis aux architectes amateurs de musique: le festival We love green, qui se tiendra les 1er et 2 juin 2019 dans le bois de Vincennes à Paris, est en quête de projets scénographiques. Date limite d'envoi des propositions: le 22 avril 2019. Chaque année, le festival de […]

Patrick Bouchain, sur le site de Nature & Découverte à Versailles, le 23 juin 2018

Grand Prix de l'urbanisme 2019: Patrick Bouchain, […]

18/04/2019

C'est à Patrick Bouchain, architecte et scénographe engagé, que le Grand Prix de l'urbanisme 2019 est décerné. Il lui sera remis par Jacqueline Gourault, la ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités […]

L’architecture, les aventures spatiales de la raison Henri Raymond, préface de Jean-Pierre Frey, Collection Eupalinos/A+U, Editions Parenthèses

Le non-conformisme d’Henri Raymond - Livre

18/04/2019

Relire le grand sociologue de l’architecture que fut Henri Raymond (1921-2016) est une entreprise à saluer, due à Jean-Pierre Frey, professeur émérite à l’Ecole d’urbanisme de Paris. La réédition de L’architecture, les […]

Archi5 et Tecnova architecture, complexe sportif à Antony

Un complexe sportif minéral et cuivré, par Archi5 […]

17/04/2019

Pour répondre aux désirs politiques d’une nouvelle ambition urbaine pour le quartier La Fontaine d’Antony (Hauts-de-Seine), l’agence Archi5 a conçu cet équipement sportif comme un nouvelle centralité. Dans un contexte […]

AMC n°54-55-septembre 1981

Dans les archives d'AMC: 1981, la première fois de […]

17/04/2019

En novembre 1967 sortait le premier numéro d’AMC, conçu comme une revue d’idées et de débats, destinée à dépoussiérer un vieux «bulletin», celui de la Société des architectes diplômés par le […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus