Paris 2024: le Village Olympique selon Dominique Perrault

Dans le cadre de sa candidature pour l'organisation des Jeux Olympiques de 2024, l'EPT Plaine Commune et le GIP Paris 2024 ont confié l’étude de la conception du Village Olympique et Paralympique à l'architecte Dominique Perrault. Quelques heures après l'officialisation du choix de la capitale pour accueillir la compétition, l'architecte dévoile ses propositions, conçues entre juin 2016 et mai 2017 avec une équipe plurisdisciplinaire regroupant des urbanistes, des paysagistes, des ingénieurs, etc.

Etude urbaine pour le Village Olympique et Paralympique des JO de Paris 2024, Dominique Perrault Architecte, LIN Architectes Urbanistes, Une Fabrique de la Ville, Gustafson Porter, TOPAGER, ALGOE, INGEROP - © Paris 2024_Luxigon_DPA
photo n° 1/9
Zoom sur l'image Paris 2024: le Village Olympique selon Dominique Perrault

Articles Liés

C'est officiel, Paris va accueillir les JO en 2024

Mandaté par l'EPT Plaine Commune et le GIP Paris 2024 pour imaginer le Village Olympique et Paralympique des JO de 2024, Dominique Perrault - accompagné entre autres des urbanistes de l'agence LIN, des programmistes d'Une Fabrique de la ville et des spécialistes de l'agriculture urbaine Topager - a conçu un quartier métropolitain de 51 hectares pour 17000 personnes, capable de muter dès la fin de l'évènement. Étendu sur trois communes de Seine-Saint-Denis (Saint-Ouen, Saint-Denis, L’île Saint-Denis) et traversé par la Seine, le site voué au projet est un territoire mixte dans ses fonctions, déjà habité et déjà en mutation. Accueillir 17000 personnes nécessite malgré tout de construire quelque 304000 m2 de surfaces neuves (environ 100000 m2 de surfaces bâties existantes seront investies pendant les jeux), d’ajuster les infrastructures présentes et d’en implanter de nouvelles (nouveau franchissement de la Seine, mur anti-bruit le long de l’A86, construction d’un échangeur autoroutier, etc.). Selon l'architecte, les bénéfices attendus en retour des JO seront nombreux et variés. En tout premier, l’aire délimitée pour le Village Olympique forme une nouvelle pièce urbaine qui reliera l’Île-Saint-Denis au territoire et assurera la continuité entre le vieux Saint-Ouen et le nouveau quartier Pleyel. Une nouvelle gare emblématique du Grand-Paris Express - dans laquelle transiteront quotidiennement quelques 250000 personnes - sera implantée à cet endroit.

S'ouvrir sur la Seine

"Le dessin du quartier est simple: de grande percées vers la Seine, des jardins larges et plantés. Les faibles jeux de pente le rendent accessibles à tous. Notre projet prend en compte l’existant. Simplement il l’a apaisé”, décrit Dominique Perrault. Le projet développe une trame urbaine et paysagère orientée vers le fleuve. Un grand mail paysager s’élargira vers la Seine et offrira de nouvelles perspectives au site. L’implantation du bâti intègrera de généreux espaces verts, avec des cœurs d’îlots très ouverts. La nature sera présente jusque sur les toits des immeubles de logements, conçus comme des espaces partagés ou dédiés à l’agriculture urbaine. Un  bâtiment signal constituera l’élément phare du quartier, marqueur symbolique de l’événement. Cette tour olympique sera le seul bâtiment de grande hauteur présent sur le site, majoritairement envisagé en R+5 à R+6. Enfin, le village a vocation à devenir, à l'issue de la compétition, un écoquartier agréable pour ses futurs habitants. Les habitations seront transformées en 2200 appartements familiaux et 890 logements étudiants, et d’autres programmes s’implanteront dans le quartier: deux hôtels, 100000m² de bureaux et d'activités tertiaires, un groupe scolaire et un gymnase. La gare routière du Village Olympique sera transformée en un vaste parc de 3 hectares.

 

  • Etude urbaine développée dans le cadre de la candidature Paris 2024
  • Maître d’ouvrage : EPT Plaine Commune ; GIP Paris 2024
  • Architecte mandataire de l’équipe chargée de l’étude urbaine : Dominique Perrault Architecte
  • Architectes-urbanistes associés : LIN GM BH
  • Urbanistes-programmateurs urbains : Une Fabrique de la Ville
  • Paysagistes : Gustafson Porter
  • Agriculture et ecologie urbaine : TOPAGER
  • Innovation et événementiel : ALGOE
  • TCE et expertise développement durable : INGEROP

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

PHOTO - 11837_727061_k3_k1_1730340.jpg

Dossier détails : bardages bois

07/10/2022

300 En France, pays de maçons, le bois a longtemps souffert d'une image négative, celle d'un matériau pauvre et périssable. Avec la généralisation des systèmes d'isolation par l'extérieur, la recherche de nouveaux matériaux d'enveloppe et la volonté d'employer des matières dites « naturelles », les […]

PHOTO - 11837_727079_k5_k1_1730409.jpg

DOUGLAS BRÛLÉ NOIR ET CRAQUELÉ

15/03/2018

300 Au nord de La Haye, Wassenaar est une banlieue résidentielle protégée des eaux de la mer du Nord par un massif dunaire recouvert d'une forêt de pins. Cette villa de week-ends vient s'ancrer sur une pente orientée vers les terres et le polder. Elle s'encastre dans les ondulations du terrain, faisant […]

PHOTO - 30472_1782074_k3_k1_4104284.jpg

Le renouveau des infrastructures ferroviaires : […]

05/10/2022

300 Menée par Base et Demain, la reconversion en passerelle piétonne de l'ancien pont ferroviaire de Moulins s'inscrit dans le projet plus vaste d'aménagement des rives de l'Allier. Elle donne des perspectives d'usage aux nombreux ouvrages de ce type aujourd'hui à l'abandon en France. Construit entre […]

Pesmes. Art de construire & engagement territorial, livre et conférence au Pavillon de l'Arsenal, à Paris

Ancrer l'architecture : Emeline Curien, Bernard […]

03/10/2022

300 Pour accompagner la sortie du livre Pesmes. Art de contruire et engagement territorial (Building Books, 2022), revenant sur les enseignements du séminaire organisé par l’association Avenir Radieux (dirigée par l'architecte Bernard Quirot) depuis 2015, une table-ronde réunira l'enseignante-chercheure […]

Pavillon d’architecture

L'inifinie liberté de Sophie Berthelier et […]

04/10/2022

300 A l'occasion de la Biennale d'art et d'architecture du Frac Centre-Val de Loire, les architectes Sophie Berthelier et Véronique Descharrières déploient un pavillon éphémère qui met la rencontre entre les visiteurs, au cœur du dispositif architectural. Toujours au devant des débats culturels, le Frac […]

PHOTO - 30472_1782066_k2_k1_4104248.jpg

Regard de photographe : Aurore Bagarry, aux […]

03/10/2022

300 Représenter l'eau, élément difficile à figer à travers une image, constitue une sorte de défi photographique. Avec le réchauffement climatique, l'accès à l'eau est par ailleurs devenu un enjeu politique de premier plan. Exposée cet été à la biennale d'architecture de Versailles et visible aux […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital