Paris Design Week 2020, retour en images dans les showrooms et galeries

La Paris Design Week, qui s'est tenue ce mois-ci (du 2 au 12 septembre) 2020, a été l’occasion de traverser la capitale en quête de nouveautés, avec permission exceptionnelle de voir et de tester. Extrait de ces visites suivant deux grandes orientations, l'efficacité et la préciosité.

Gravity boutique, Fundamental (Gunnar Rönsch et Stephen K Molloy), Boutique du Centre Pompidou - © Centre Pompidou
photo n° 1/17
Zoom sur l'image Paris Design Week 2020, retour en images dans les showrooms et galeries

Articles Liés

Paris Design Week 2020: Le Mobilier national, entre prototypes d’excellence et vision du[...]

Septembre a connu à Paris un renouveau certain, la réouverture des boutiques et des galeries aux visiteurs avides de design. En attendant un article de décryptage dans le prochain numéro d’AMC (290), quelques extraits ludiques de la visite.

Les essentiels

Efficaces sont les lignes de Discovery (Artemide), un luminaire à disposer en toute position, mural ou suspendu, à la verticale, l’horizontale… C’est une évolution du modèle initial ciculaire de Ernesto Gismondi, toujours technique. Dans un autre registre, sobre mais joueuse est la suspension Louis de Studio Houle. C'est une baladeuse à effet optique: elle utilise un film polarisant (récupéré dans l’industrie optique) pour faire apparaître ou disparaître la lumière, comme en prestidigitation. Afin de s’assurer un réveil en douceur, la lampe Alto (Jaune Fabrique) réagit au toucher pour diffuser une lumière croissante, et du son, abritant dans son corps une enceinte. Le tapis de design natacha & sacha se propose, sans rien ôter à l’esthétique, comme moyen de chauffage!

 

De son côté, l’installation Eco.Work signée Briand & Berthereau chez Tarkett s’est penchée sur la question des matériaux dédiés au bureau, adaptable à travers des sols en moquette, faciles à recycler et invitant à s’asseoir. «Nous essayons d’éroder le dessin de chaque objet pour le débarrasser de tout superflu et exalter son pouvoir d’émotion», soutiennent les designers. Emmaüs a tenu siège dans sa Boutique Alternative pour présenter l’œuvre des Résilientes à partir de chutes variées, textiles et papier notamment, pour des tapis et des tables d'appoint. Dans la catégorie mobilier, on relève par ailleurs pêle-mêle les marques réunies sous le nom Herman Miller, qui a largement diversifié son offre du bureau au résidentiel et s'est généreusement installé dans le IIe arrondissement; ou le nouvel éditeur Slean, qui propose de réduire l’usage de matière dans les intérieurs avec un bureau démontable dédié au télétravail; ou enfin l’expérimentation d’assise de design Formel, géométrique, en chêne brûlé, inspirée par la technique japonaise du Shou Sugi Ban.

Les sophistiqués

De l’aménagement au bijou, retour sur des pièces travaillées. Pierre Gonalons était très présent dans cette édition puisqu’en plus d’être à l’honneur à l'Hôtel de Soubise, dans une installation Allégories avec Taiping, il ouvrait sa propre galerie dans un passage parisien pour des pièces rares. Romain Chauveau (Supercraft Studio) proposait sa vision du Home Office, le meuble tout-en-un version de luxe, un versant bureau, un autre méridienne, assorti de son assise à genoux très scandinave. A la Galerie Molin Corvo, Thomas Carlier s’essayait à la fabrication biologique en composant la Lampe Alumine, sur la base d’une réaction du vivant: une structure en acier inox captant le sel d’Alun dans un bain, aboutissant à des pièces uniques en série. Arcades est une ligne de tables à composer, conçues d’après un décor du Château De Sainte Colombe en Auxois (à sa demande), par Marine Hunot et Ulysse Lacoste, en bois local.

 

Humbert&Poyet s’est plu à emballer de nouveaux sièges en hommage au regretté Christo, le Shoot (Pouenat). La boutique du Centre Pompidou a mis en avant les berlinois de Fundamental (Gunnar Rönsch et Stephen K Molloy), avec sa collection trompe l’œil de coupe ou vide-poche Gravity à manipuler. En matière de bijoux, la Galerie Mini MasterPiece a mis en avant la ligne de Konstantin Grcic et l’artiste sculpteur Sophia Vari, où se lit l’espièglerie des concepteurs dans la petite échelle. L’Ecole Boulle présente à La Monnaie de Paris a produit une large réflexion sur le matériau. La jeune diplômée Carla Bernon notamment, a développé ses Vestiges de la matière, le moyen de valoriser des plastiques comme les pailles des boissons, qu’elle a l’art de métamorphoser en élégante parure ou en luminaire. A la Galerie Ooumm, parmi les objets supports d'accessoires essentiellement en marbre, se découvre une nouvelle collection, plus légère en bois, Columba. Dans le magma des choses produites, se décèle un attrait certain pour la matérialité, et la sobriété des pièces.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

PHOTO - Franck Hammoutène.eps

Franck Hammoutène (1954-2021)

21/09/2021

300 L'architecte Franck Hammoutène, lauréat de l'Équerre d'argent en 2006, est décédé le 14 septembre 2021. "Nos ouvrages sont contextuels, urbains. Radicaux puisque se voulant réalistes, pragmatiques et bénéfiques." Ainsi l'agence de Franck Hammoutène, basée à Paris, présente ses travaux. Né en 1954 à […]

Vue extérieure : Extension de l’hôtel de ville, Franck Hammoutene, Marseille, Prix de l’équerre d’argent 2006

Hommage à Franck Hammoutène en trois projets

21/09/2021

300 Lauréat de l'Équerre d'argent en 2006 pour l'extension de l'hôtel de ville de Marseille, l'architecte Franck Hammoutène est décédé le 14 septembre 2021, à l'âge de 67 ans. Retour sur trois de ses réalisations, qui illustrent son attachement à la géométrie, aux matières et au confort des espaces.

Susanna Fritscher, Theseus Temple, Vienna

Susanna Fritscher se joue du néoclassicisme à […]

09/09/2021

300 Aprés le Musée d'arts de Nantes, le Louvre Abu-Dhabi et le Centre Pompidou-Metz, l'artiste autrichienne Susanna Fritscher dévoile une nouvelle installation aérienne. Invitée par le musée des Beaux-Arts de Vienne, Susanna Fritscher a investi le Temple de Thésée, icône d'architecture néoclassique qui […]

Portrait de Bruno Gaudin et Virginie Bregal - Atelier Gaudin

Atelier Gaudin - Portrait

20/09/2021

300 Créé en 1998 par les architectes Bruno Gaudin et Virginie Bregal, l'Atelier Gaudin s'est toujours efforcé d'échapper à la spécialisation. De l'échelle urbaine à celle de l'architecture, jusqu'à la conception de mobilier, il vise à chaque projet à mettre en œuvre des dispositifs spatiaux et […]

Abonnés AMC

PHOTO - 25877_1528004_k6_k1_3530899.jpg

Plongée au cœur de Memphis, un showroom par Pig […]

17/09/2021

300 Créé par Pig Design, le showroom Ya SPace à Hangzhou (Chine) célèbre le mouvement Memphis au cœur d'une scénographie librement inspirée de son esthétique archétypale et ludique à la fois. Situé dans la métropole chinoise de Hangzhou, le showroom Ya SPace célèbre la renaissance du groupe Memphis, […]

Portrait de Glenn Murcutt, 2021

L'architecte australien Glenn Murcutt reçoit le […]

17/09/2021

300 L’architecte australien Glenn Murcutt est lauréat de l’édition 2021 du Praemium Imperiale, décerné chaque année par la Japan Art Association. Il succède au duo new-yorkais Tod Williams et Billie Tsien et est le premier australien, toutes catégories confondues, à recevoir ce prix. Tous les ans depuis […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital