Paris Design Week : le SHOWROOM FERRARI par BÉLORGEY – DU CHAYLA

L’entreprise lyonnaise de textiles techniques Serge Ferrari installe son premier showroom à Paris. L’opportunité pour l’architecte Xavier Bélorgey et le designer Frédérick du Chayla de suggérer de nouvelles applications dans ce nouvel espace de 130 m2.

 
Showroom Serge Ferrari, Paris - © Francis Amiand
photo n° 1/4
Zoom sur l'image Paris Design Week : le SHOWROOM FERRARI par BÉLORGEY – DU CHAYLA

Articles Liés

Paris Design Week : les cloisons mobiles de Ferrari

Logé dans une cour calme d’un quartier faubourien, le nouveau showroom Ferrari occupe deux niveaux d’un bâtiment à la façade classée. Hormis le programme – un lieu d’accueil, une pièce d’exposition et une salle de réunion – les concepteurs disposaient pour seul cahier des charges d’inventer une identité avec l’unique obligation de conserver le logo. Ils choisissent de mettre en scène la gamme en osant quelques détournements dans des volumes dégagés de leurs faux plafonds d’origine. L’accueil s’organise autour d’une longue table inspirée des établis de tissage, pièces importantes dans l’histoire de la famille Ferrari. Avec un piétement en acier plié, cette table est équipée d’un plateau revêtu de linoleum et comporte une tablette PMR adaptable. Si le parquet a été conservé, certaines lames ont été déposées pour permettre le câblage électrique de ce grand meuble. À proximité de l’entrée, un mur rétroéclairé tendu de textile Ferrari en affirme les propriétés acoustiques et translucides. En vitrine, l’épaisseur gagnée dans les linteaux par la suppression des faux plafonds permet de présenter trois épaisseurs de stores de densités variées. Dans la salle d’exposition, afin de présenter le plus de produits et d’applications possible, le plafond est doublé d’un grill en acier galvanisé, inspiré des perches de théâtre, sur lequel sont accrochées les toiles selon différentes orientations. Un dispositif qui permet de multiples reconfigurations de l’espace. En  fonction des produits présentés, des ambiances chaudes ou froides peuvent être créées grâce à un éclairage modulable à base de réglettes fluo. Pour des raisons de délais et de coûts, l’escalier d’origine est maintenu, seulement mis aux normes. Un grand panneau constitué de Defender, maillage PVC intégrant un fil métallique qui sert habituellement à doubler les bâches de camion, est suspendu verticalement dans la trémie, suggérant un cloisonnement. À l’étage, la salle de réunion vitrée est occultée en façade par un tissu technique argenté toute hauteur, complété par une série de stores mécanisés. Des panneaux acoustiques habillent les murs tandis qu’en plafond, un absorbant phonique à l’aplomb de la table intègre des luminaires.

 

 

  • Lieu : Paris (XIIe)
  • Maîtrise d’ouvrage : Serge Ferrari SAS
  • Maîtrise d'œuvre : Studio Totem – Frédérick du Chayla, designer ; Xavier Bélorgey, architecte
  • Programme : showroom et salle de réunion
  • Surface : 126 m2 SP
  • Calendrier : octobre-décembre 2014 (travaux), ouverture 5 février 2015
  • Coût : 170 000 €
  • Entreprises : Renoplast, entreprise général ; Jean Faure et Fils, agencements, mobilier bois ; STC, agencements, mobilier métal ; CBI Technologies, équipements audio/vidéo ; Medicis, signalétique et marquages ; tapis Brun de Vian Tiran

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital