PREMIÈRE ŒUVRE 1983 / LAURÉAT – DIDIER MAUFRAS ET HERVÉ DELATOUCHE - LOGEMENTS, PARIS XV

Façade sur l'avenue de Saxe : Immeuble avenue de Saxe, Didier Maufras et Hervé Delatouche, Paris XVe, prix de la Première oeuvre 1983 / lauréat - © F. Buxin
photo n° 1/8
Zoom sur l'image PREMIÈRE ŒUVRE 1983 / LAURÉAT – DIDIER MAUFRAS ET HERVÉ DELATOUCHE - LOGEMENTS, PARIS XV

Articles Liés

Equerre d'argent 1983 / Lauréat – Henri Ciriani – Crèche – Saint-Denis (93)

ÉQUERRE D'ARGENT 1983 / MENTION – YVES LYON - CITÉ JUDICIAIRE DE DRAGUIGNAN

Il y a deux réussites dans l'immeuble du 58, avenue de Saxe : la réussite administrative et la réussite architecturale. Il faut savoir que ce genre de bâtiment se réalise trop souvent contre l'administration ou les institutions en place. Là où les responsables se devraient de reconnaître la qualité et l'originalité dûes au talent, ils n'y voient que les hypothétiques reproches d'une opinion publique dont ils ignorent les goûts, et préfèrent à la vérité des formes une "architecture profonde" médiocrement mâtinée de modernisme rassurant. Les péripéties de cet immeuble en sont la preuve. Obligation faite aux architectes de prouver qu'ils "s'intègrent au site" à l'aide de photomontages. Obligation de rassurer sur l'emploi du carrelage blanc en prétextant, avant toute esthétique, le fonctionnel et l'hygiénique du matériau (l'auto-lavable se vend mieux que la luminosité pour un revêtement de façade). Obligation pour nous, enfin, d'invoquer la chance qui permet de se faire tout petit lors du passage devant la tant redoutée Commission des Sites : passer entre deux gros projets, à une heure hypoglycémique ou digestive afin que l'urgence élude le débat et n'éveille pas trop l'attention du jury.
Un immeuble urbain, c'est tout d'abord une façade de devant alignée. L'alignement reste, bien plus que toute connotation formelle abusive, la seule urbanité possible du projet. Si l'architecture se doit d'être iconoclaste et irrévérencieuse, elle peut jouer le jeu de la ville sans se trahir ni la trahir.
L'évidence de ce bâtiment, sa façade, son épiphanie, réside tout entière dans le choix du matériau: le Buchtal blanc carré de 60 cm de côté. L'intelligence des architectes a été d'en faire le générateur unique de sa forme - on en oublie le calepinage pour ne plus voir que la logique formelle -. Il ne cache ni n'habille la forme, il est l'essentiel de la forme. Il devient pur tracé qui fait des ouvertures (chaque type d'ouverture renvoie à un appartement particulier) les métaboles du matériau structurant. Chaque détail de la façade répète à l'évidence, selon son mode propre, ce qui est perçu immédiatement dans sa totalité.
On reproche aujourd'hui à l'architecture d'être d'abord une image, un graphisme pur et d'en demeurer là. La leçon de cet immeuble (et sa force) est d'être resté dans le dessin et, sans en rompre la magie, sans s'être abîmé dans des grossièretés de la construction, d'être passé sans heurt du papier à l'architecture. L'architecture, ce n'est peut-être que ça, la maîtrise acharnée du dessin, au-delà de l'habileté, jusqu'au but ultime du désir de la construire.
Et puis ce balcon, parenthèse ironique dans la clarté froide de l'ensemble. Il est ce qui reste des recherches abandonnées (comme la parenthèse dans le texte est, au dire de Roland Barthes, ce qui reste des brouillons successifs). Il est la résistance à la typologie psittacique. Il n'est pas rajouté là par hasard. Il donne tout son sens à la façade. Les détracteurs ne s'y trompent pas : s'ils passent rapidement de façon agacée sur le corbusianisme des ouvertures (les fenêtres en longueur sont à l'évidence plus parlantes et plus référentielles que les fenêtres carrées), ils ne pardonnent pas l'intrusion du plaisir formel aussi ténu soit-il dans ce qui, à leurs yeux, pouvait encore passer, sans ce balcon, pour une déférence à l'histoire.

 

Visitez le site de l’architecte : http://maufras.fr/

 

  • Lieu : 58 avenue de Saxe, Paris XVe.
  • Maîtrise d’ouvrage : COGIM.
  • Maîtrise d'oeuvre : Didier Maufras architecte d.p.l.g, Hervé Delatouche architecte d.s.l.t.
  • Surface : 750 m2 H.O.
  • Coût : 10 000 F/m2 environ.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

PHOTO - 29305_1715017_k3_k1_3943819.jpg

Ancrer l'architecture pour habiter le paysage, […]

20/05/2022

300 Pour réaliser en circuit court cette opération labellisée « Bâtiment passif », les jeunes architectes corses ravivent une filière de bois local. Surtout, ils fondent les qualités architecturales de leur projet sur les complexités induites par ce choix technique ambitieux. C'est en Corse-du-Sud que […]

PHOTO - 29036_1700781_k2_k1_3914328.jpg

RPBW DE L'INTÉRIEUR - Livre

20/05/2022

300 Assurément, il y a une méthode Piano, mais elle est indissociable de l'histoire des projets et de l'aventure humaine qui les relie. Loin de se réduire à un pur exercice d'admiration, ce livre plonge au cœur du processus de création de RPBW, pour en déceler certains principes. L'agence Renzo Piano […]

PHOTO - 29305_1715010_k2_k1_3943771.jpg

Les spatialités multiples de Gaudi - Exposition

19/05/2022

300 Replaçant le parcours de l'architecte dans le contexte d'essor économique et urbain de Barcelone, l'exposition du musée d'Orsay met à bas le mythe de l'artiste génial et isolé. Photographies, mobilier, dessins et maquettes invitent à comprendre sa recherche du volume, partant de l'intimité de sa […]

PHOTO - 29036_1700546_k6_k5_3912617.jpg

PERIS+TORAL - Portrait

19/05/2022

300 Le Madrilène José Manuel Toral et la Baléare Marta Peris sont diplômés de l'ETSAB à Barcelone et y fondent leur agence en 2005. Hormis quelques réaménagements d'espaces publics, l'essentiel de l'activité de l'agence Peris+Toral se concentre sur le logement, principalement social, dont elle fait un […]

PHOTO - 29305_1715005_k22_k1_3943755.jpg

Kengo Kuma déploie un origami d'ombre et de […]

18/05/2022

300 Le musée Albert-Kahn, à Boulogne-Billancourt, a enfin achevé sa mue. Lauréat du concours en 2012, Kengo Kuma a mené ce chantier complexe à son terme, avec la construction d'un bâtiment de 2 600 m2 et la restauration de neuf pavillons au cœur du sublime jardin du philanthrope. Le banquier et […]

PHOTO - 29305_1714979_k2_k1_3943599.jpg

Kengo Kuma - Portrait

18/05/2022

300 Né en 1954, Kengo Kuma est diplômé d'architecture de l'université de Tokyo en 1979. Il crée son agence au Japon en 1990, puis en France en 2008. Sur notre territoire, on doit à Kengo Kuma le Frac Provence-Alpes-Côte d'Azur à Marseille, la cité des arts et de la culture de Besançon, le conservatoire […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital