PREMIÈRE ŒUVRE 1983 / LAURÉAT – DIDIER MAUFRAS ET HERVÉ DELATOUCHE - LOGEMENTS, PARIS XV

Façade sur l'avenue de Saxe : Immeuble avenue de Saxe, Didier Maufras et Hervé Delatouche, Paris XVe, prix de la Première oeuvre 1983 / lauréat - © F. Buxin
photo n° 1/8
Zoom sur l'image PREMIÈRE ŒUVRE 1983 / LAURÉAT – DIDIER MAUFRAS ET HERVÉ DELATOUCHE - LOGEMENTS, PARIS XV

Articles Liés

Equerre d'argent 1983 / Lauréat – Henri Ciriani – Crèche – Saint-Denis (93)

ÉQUERRE D'ARGENT 1983 / MENTION – YVES LYON - CITÉ JUDICIAIRE DE DRAGUIGNAN

Il y a deux réussites dans l'immeuble du 58, avenue de Saxe : la réussite administrative et la réussite architecturale. Il faut savoir que ce genre de bâtiment se réalise trop souvent contre l'administration ou les institutions en place. Là où les responsables se devraient de reconnaître la qualité et l'originalité dûes au talent, ils n'y voient que les hypothétiques reproches d'une opinion publique dont ils ignorent les goûts, et préfèrent à la vérité des formes une "architecture profonde" médiocrement mâtinée de modernisme rassurant. Les péripéties de cet immeuble en sont la preuve. Obligation faite aux architectes de prouver qu'ils "s'intègrent au site" à l'aide de photomontages. Obligation de rassurer sur l'emploi du carrelage blanc en prétextant, avant toute esthétique, le fonctionnel et l'hygiénique du matériau (l'auto-lavable se vend mieux que la luminosité pour un revêtement de façade). Obligation pour nous, enfin, d'invoquer la chance qui permet de se faire tout petit lors du passage devant la tant redoutée Commission des Sites : passer entre deux gros projets, à une heure hypoglycémique ou digestive afin que l'urgence élude le débat et n'éveille pas trop l'attention du jury.
Un immeuble urbain, c'est tout d'abord une façade de devant alignée. L'alignement reste, bien plus que toute connotation formelle abusive, la seule urbanité possible du projet. Si l'architecture se doit d'être iconoclaste et irrévérencieuse, elle peut jouer le jeu de la ville sans se trahir ni la trahir.
L'évidence de ce bâtiment, sa façade, son épiphanie, réside tout entière dans le choix du matériau: le Buchtal blanc carré de 60 cm de côté. L'intelligence des architectes a été d'en faire le générateur unique de sa forme - on en oublie le calepinage pour ne plus voir que la logique formelle -. Il ne cache ni n'habille la forme, il est l'essentiel de la forme. Il devient pur tracé qui fait des ouvertures (chaque type d'ouverture renvoie à un appartement particulier) les métaboles du matériau structurant. Chaque détail de la façade répète à l'évidence, selon son mode propre, ce qui est perçu immédiatement dans sa totalité.
On reproche aujourd'hui à l'architecture d'être d'abord une image, un graphisme pur et d'en demeurer là. La leçon de cet immeuble (et sa force) est d'être resté dans le dessin et, sans en rompre la magie, sans s'être abîmé dans des grossièretés de la construction, d'être passé sans heurt du papier à l'architecture. L'architecture, ce n'est peut-être que ça, la maîtrise acharnée du dessin, au-delà de l'habileté, jusqu'au but ultime du désir de la construire.
Et puis ce balcon, parenthèse ironique dans la clarté froide de l'ensemble. Il est ce qui reste des recherches abandonnées (comme la parenthèse dans le texte est, au dire de Roland Barthes, ce qui reste des brouillons successifs). Il est la résistance à la typologie psittacique. Il n'est pas rajouté là par hasard. Il donne tout son sens à la façade. Les détracteurs ne s'y trompent pas : s'ils passent rapidement de façon agacée sur le corbusianisme des ouvertures (les fenêtres en longueur sont à l'évidence plus parlantes et plus référentielles que les fenêtres carrées), ils ne pardonnent pas l'intrusion du plaisir formel aussi ténu soit-il dans ce qui, à leurs yeux, pouvait encore passer, sans ce balcon, pour une déférence à l'histoire.

 

Visitez le site de l’architecte : http://maufras.fr/

 

  • Lieu : 58 avenue de Saxe, Paris XVe.
  • Maîtrise d’ouvrage : COGIM.
  • Maîtrise d'oeuvre : Didier Maufras architecte d.p.l.g, Hervé Delatouche architecte d.s.l.t.
  • Surface : 750 m2 H.O.
  • Coût : 10 000 F/m2 environ.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Réfectoire de l’école maternelle de l’école de plein air de Pantin Photographie

Redécouvrir des écoles visionnaires au musée […]

10/07/2020

300 Le musée d'histoire urbaine et sociale de Suresnes retrace, sur plus d'un siècle, les liens entre pédagogie et espace bâti, s'appuyant sur le patrimoine scolaire d'exception de la ville, dont l'école de plein air d'Eugène Beaudouin et Marcel Lods. Entre la loi Guizot de 1833 et le début de la […]

Sophie Bertrand architecte, bâtiment agricole pour polyculture à Vidaillat (Creuse)

Un hangar agricole polymorphe par Sophie Bertrand

09/07/2020

300 En Creuse, dans La Forêt Belleville à Vidaillat, l’architecte Sophie Bertrand a construit un bâtiment aussi polymorphe que fonctionnel. Par la mixité de ses usages et par la mise en valeur d’un savoir-faire local, il révèle l’intérêt de faire appel à un architecte pour un programme sous-estimé […]

Atelier Sophie Bertrand Architectures

Atelier Sophie Bertrand - Portrait

09/07/2020

300 L'architecte Sophie Bertrand est diplômée en 2001 de l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Clermont-Ferrand. Elle a travaillé huit ans au sein de l'agence Fabre et Speller avant de fonder sa propre structure en 2010 à Eymoutiers, dans le Limousin. Installée en Limousin à Eymoutiers, Sophie […]

Roselyne Bachelot, nouvelle ministre de la Culture et de la Communication

Roselyne Bachelot, nouvelle ministre des […]

08/07/2020

300 La femme politique et chroniqueuse médiatique Roselyne Bachelot succède à Franck Riester à la tête du ministère de la Culture et de la Communication. Elle s'installe rue de Valois au moment où le monde de la Culture, dont les architectes, subit durement le contrecoup de la crise sanitaire. Mis à mal […]

Lettre ouverte des enseignants contractuels et vacataires des écoles d'architecture

Lettre ouverte: quand l'Etat entretient la […]

08/07/2020

300 Quelques heures seulement après sa nomination, la nouvelle ministre de la Culture Roselyne Bachelot a pu découvrir une lettre ouverte signée des enseignants des écoles d'architecture et dénonçant la précarité de leurs confrères contractuels et vacataires. Une action lancée le 4 mars 2020, qui […]

Restructuratin de la caserne Lourcine (Paris XIIe) pour accueillir la faculté de droit de Paris 1, Chartier Dalix architectes

Un théâtre de verdure pour une université, […]

07/07/2020

300 Pascale Dalix et Frédéric Chartier installent la faculté de droit de l'université Paris 1 dans l’enceinte de la caserne Lourcine (Paris XIIIe arr.). Place d'Armes transformée en théâtre verdure, hauteurs de plancher retrouvées et matériaux ancestraux révélés, les architectes ont adapté le lieu à ses […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital