PREMIÈRE ŒUVRE 1994 / LAURÉAT – FRANÇOIS MARZELLE, ISABELLE MANESCAU ET EDOUARD STEEG - RÉSIDENCE FOYER

Lauréats du concours Europan 1 en 1990, François Marzelle, Isabelle Manescau et Edouard Steeg avaient proposé pour le port de Rotterdam un concept d'habitat évolutif qui a attiré l'attention de la Sonacotra, décidée à renouveler son parc vieillissant de logements réservés aux travailleurs immigrés.

Cour intérieure : Résidence foyer, François Marzelle, Isabelle Manescau et Edouard Steeg, Bordeaux, prix de la Première oeuvre 1994 / lauréat - © V. Monthiers
photo n° 1/6
Zoom sur l'image PREMIÈRE ŒUVRE 1994 / LAURÉAT – FRANÇOIS MARZELLE, ISABELLE MANESCAU ET EDOUARD STEEG - RÉSIDENCE FOYER

Les deux bâtiments linéaires, perpendiculaires à la rue, forment avec un troisième plot, en façade sur la voie, une cour intérieure qu'animent les différences de niveau et les escaliers de desserte des chambres.

Articles Liés

ÉQUERRE D'ARGENT 1994 / LAURÉAT - HENRI GAUDIN ET BRUNO GAUDIN - STADE CHARLÉTY

ÉQUERRE D'ARGENT 1994 / MENTION - PHILIPPE GAZEAU - LOGEMENTS DE LA POSTE

PREMIÈRE ŒUVRE 1994 / MENTION – XAVIER LEIBAR ET JEAN-MARIE SEIGNEURIN - GROUPE SCOLAIRE

Ainsi, à Bordeaux, les architectes ont été missionnés pour concevoir une nouvelle résidence foyer dans le quartier des Chartrons, quartier de chais aux parcelles étroites et profondes, proche du port. Sa situation, en bordure du centre-ville, en fait aujourd'hui un quartier en pleine mutation et un emplacement intéressant pour un programme habituellement voué à la périphérie des villes. Autre dimension expérimentale, les normes très rigoureuses de la Sonacotra, élaborées dans les années 60 et destinées à réduire les coûts de construction et de maintenance, sont réactualisées : les "unités de vie" avec chambres de 5 m2, douches communes et un séjour-cuisine pour 16 personnes qui existaient dans l'ancien foyer de la ville sont transformées ici en duplex pour 5 personnes, bénéficiant de douches et sanitaires individuels et de chambres de 10 m2 prolongées par une loggia. L'organisation en duplex, qui a dû faire l'objet d'une dérogation pour la réglementation incendie, permet d'individualiser les accès aux logements, un escalier distribuant deux unités de vie depuis le patio. D'un confort amélioré sur le plan de la cellule de vie, le nouveau foyer est également valorisé par son traitement architectural. Il se compose de deux corps de bâtiments linéaires installés dans la profondeur de la parcelle, perpendiculairement à la rue. Une cour intérieure semiprivative est délimitée, à demi fermée par un troisième plot en façade sur la voie, laissant passer les vues. Ce patio, animé par des différences de niveau et les escaliers métalliques d'accès aux chambres, est un espace de vie supplémentaire, sur lequel s'ouvrent, au niveau bas, la cafétéria, la laverie, la salle de réunion. Au-dessus, en vis-à-vis, s'élèvent les façades de trois étages, composées d'un assemblage de persiennes à claire-voie en bois, montées dans leur partie supérieure sur des panneaux coulissants. Cette première peau, protégeant une loggia de 1,20 m de largeur et l'intimité de la chambre, permet au locataire de graduer l'entrée de la lumière aussi bien que le degré de relation qu'il veut entretenir avec le voisin d'en face. Les seuls espaces ne disposant pas de persiennes sont les cuisines-séjours, partagées par plusieurs résidents. La façade sur rue, presque aveugle, ne laisse filtrer le regard du passant que par deux failles toute hauteur le long du bâtiment bas. Ainsi l'opération reprend en le déjouant le caractère fermé et secret des façades du quartier et préserve l'intimité de l'espace central sans le couper de la rue. Conçu comme une plate-forme fonctionnelle qui concentre les services communs et les circulations, ce socle étagé est ainsi structuré et dispose d'une consistance et d'une épaisseur propres. De la sorte, l'édifice ne semble plus ancré au sol ni encastré dans la parcelle mais détaché du sol, mais faisant flotter les volumes qui en émergent au-dessus de la grande nappe que constituent les toits de tôle des anciens chais.

 

Visitez le site des architectes : http://www.maast.net/maast.php

 

  • Lieu : 16-20, rue Poyenne, Bordeaux (33).
  • Maîtrise d’ouvrage : Sonacotra
  • Maîtrise d'oeuvre : François Marzelle, Isabelle Manescau et Edouard Steeg
  • Surface : Logements 2 520 m2 HON; activités partagées, 175 m2 HON; parking couvert 21 places, 615 m2 HON.
  • Coût : 16,9 MF TTC (valeur août 1994). Prix au mètre carré en surface habitable, 5 168 F TTC.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Tour Opale, Lacaton & Vassal, Chêne-Bourg (Suisse)

La Tour Opale à Genève, dernier projet livré par […]

07/05/2021

300 Appartements traversants ou à double orientation, baies vitrées coulissantes du sol au plafond, prolongement des logements par des jardins d'hiver et des balcons, rideaux thermiques : à Chêne-Bourg, dans la banlieue de Genève, les lauréats du Pritzker 2021, Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal ont […]

Cour Bareuzai, Chapman Taylor, Dijon (Côte d'Or)

Un passage commerçant pour valoriser le patrimoine […]

07/05/2021

300 À Dijon près du Palais des Ducs de Bourgogne, l’agence parisienne Chapman Taylor a réalisé la reconversion-extension de deux hôtels particuliers en surfaces commerciales. Le projet, en reliant deux rues du centre-ville, permet au public d’accéder à un site patrimonial méconnu mais néanmoins […]

Abonnés AMC

Palais de Justice à Lisieux par Leonard & Weissmann

À Lisieux, le Palais de Justice s'installe dans […]

06/05/2021

300 Pour l'implantation du palais de justice de Lisieux dans l'ancienne usine Wonder, l'enjeu pour les architectes de Leonard & Weissmann est sans aucun doute de conserver la singularité de l'édifice tout en exploitant les qualités de son enveloppe architecturale. De larges dimensions investies par de […]

Appel à candidatures pour les Trophées Eiffel 2021

Architectes, proposez vos réalisations aux […]

06/05/2021

300 ConstruirAcier, association de promotion de la filière Acier française, organise chaque année depuis 2015 les Trophées Eiffel, récompensant des projets utilisant ce matériau pour tout ou partie. Pour participer à l’édition 2021 dont le jury sera présidé par Marc Mimram, les dossiers sont à envoyer […]

Abonnés AMC

PHOTO - 24961_1478011_k3_k1_3420452.jpg

L'épaisseur de la vie communale, un pôle municipal […]

05/05/2021

300 Tirant parti de sa mixité programmatique - une mairie, une médiathèque, un bureau de police, une salle des mariages et une antenne sociale -, ce projet d'extension-réhabilitation mené par l'agence Oh!Som à Saint-Savournin (Bouches-du-Rhône) dynamise le déjà-là pour créer un lieu de vie communal […]

Industries en héritage, Auvergne-Rhône-alpes.Service Patrimoine et inventaire, région Auvergne- Rhône-Alpes, Nadine Halitim-Dubois.

Généalogie du bâti industriel - Livre

05/05/2021

300 Depuis la fin du XVIIIe siècle, les industries métallurgiques et textiles ont laissé des traces profondes dans le paysage bâti de la région Auvergne-Rhône-Alpes. En témoignent les sites présentés dans cet ouvrage, en activité, en attente de réaffectation ou reconvertis, qui illustrent la richesse […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital