PREMIÈRE ŒUVRE 1997 / LAURÉAT – DOMINIQUE COULON - COLLÈGE

Couronné par le prix de la Première Oeuvre, le collège Pasteur à Strasbourg qui accueille 700 élèves répond au caractère institutionnel par un aspect massif et volontairement sobre.

Vue du hall : Collège Pasteur, Dominique Coulon, Strasbourg, prix de la Première oeuvre 1997 / lauréat - © J. M. Monthiers
photo n° 1/13
Zoom sur l'image PREMIÈRE ŒUVRE 1997 / LAURÉAT – DOMINIQUE COULON - COLLÈGE

Le hall a fait l'objet d'un travail attentif quant aux volumes et aux finitions : sol coulé rouge et placage de palissandre. Il bénéficie de transparences sur le restaurant, la bibliothèque et l'entrée des enseignants au sud, facilitant ainsi l'orientation des collégiens. Les bancs maçonnés et le béton brut lui donnent un caractère pérenne. Les murs et plafonds blancs participent avec l'éclairage intégré dans des gorges lumineuses à la respiration de l'espace.

Articles Liés

ÉQUERRE D'ARGENT 1997 / LAURÉAT - IBOS ET VITART - EXTENSION DU MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE[...]

PREMIÈRE ŒUVRE 1997 / MENTION – CLAUDE MONTFORT - RESTAURANT ET LOCAUX UNIVERSITAIRES

Implanté dans un site de qualité, au milieu de la verdure et bordé par un canal, le bâtiment est volontairement compact pour limiter son emprise sur le terrain et respecter le contexte : des jardins familiaux appelés à laisser la place à un parc urbain programmé à moyen terme. lnscrit dans un carré, il développe un plan en U ouvert sur le paysage, organisation qui répond au souci de préserver le site. Ce bâtiment est caractérisé par une dissociation entre la perception volumétrique du projet et la manière dont il est appréhendé par les usagers - aussi bien élèves qu'enseignant. En effet, à l'intérieur de cette enveloppe homogène en béton gris clair, un parcours contrasté génère de multiples découvertes. La lumière naturelle révèle des volumétries complexes ; enrichi par des transparences, des vues biaises, le parcours constitue un enchaînement de séquences, une suite d'expériences spatiales. Ainsi, l'escalier principal se présente d'abord comme un volume en compression qui dévoile ensuite une double hauteur qu'éclaire un puits de lumière. Pour échapper au type courant du bâtiment scolaire réglé sur le gabarit des classes, Dominique Coulon a proposé un bâtiment épais et des salles adaptées aux différentes disciplines. Neuf types de classes répondent ainsi à diverses fonctions : les salles d'arts plastiques aménagées dans l'angle sud-ouest bénéficient d'une double hauteur et d'un éclairage à la fois latéral et zénithal. Les salles de musique dans l'angle nord-est sont équipées de plafonds acoustiques spécialement dessinés ; les salles de technologie sont implantées dans l'aile sud.
Dans les salles d'enseignement général sans identité propre, l'indépendance entre la trame des poteaux, le cloisonnement des salles et les menuiseries permet d'offrir des espaces différenciés. La classe type d'enseignement général ne comporte pas d'armoire mais des placards ménagés dans une surépaisseur de la cloison créent des redents dans le couloir dont ils brisent à bon escient la linéarité. Le travail de l'architecte sur la coupe aboutit à une sorte de fragmentation des volumes. Evitant toute impression de monotonie due à la répétitivité, courante dans ce type de programme, le jeu sur les entrées de lumières, les transparences, les compressions et les dilatations des volumes offrent une grande diversité de parcours et une succession d'expériences spatiales riches.

 

Visitez le site de l’architecte : http://coulon-architecte.fr/

 

  • Lieu : Strasbourg (67).
  • Maîtrise d’ouvrage : Conseil général du Bas-Rhin.
  • Maîtrise d'oeuvre : Dominique Coulon, architecte; Michel Bayer et Jan Richter, assistants. Pascale Richter, paysage. Lorraine Pellegrini, artiste.
  • Surface : 5 800 m2 HON.
  • Coût : 29 MF HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Abonnés AMC

Extension d'équipement scolaire, Ateliers O-S, Lugrin (Haute-Savoie)

Pureté des formes et humanité de la matière, une […]

11/05/2021

300 A Lugrin, commune du pays d'Evian offrant un panorama époustouflant sur le lac Léman, la silhouette étirée en Corten du nouveau réfectoire de l'école signée Ateliers O-S émerge du site étagé en terrasses. Avec sa forme archétypale de la grange à deux pans, il joue de la pureté de son volume pour […]

Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la maire de Paris, en charge de l’urbanisme, l’architecture, du Grand Paris, de la transformation des politiques publiques et des relations avec les arrondissements.

PLU bioclimatique, esthétique parisienne et […]

11/05/2021

300 Révision du plan local d'urbanisme, élaboration d'un "Manifeste de l’esthétique parisienne", débat sur la construction de nouvelles tours, etc. Dans un long entretien avec les journalistes du Moniteur, Marie-Douce Albert et Nathalie Moutarde, Emmanuel Grégoire, le premier adjoint à la maire de […]

Abonnés AMC

PHOTO - 24961_1477829_k2_k1_3420175.jpg

L'impossible héritage berlinois, entre mythes et […]

10/05/2021

300 A Berlin, dans le quartier populaire de Neukölln en passe d'être gentrifié, le projet de destruction-reconstruction de l'iconique grand magasin Kartast fait polémique. Un projet confié à David Chipperfield par Signa Holding, qui révèle le rapport ambigu qu'entretient la ville avec les fantômes […]

PHOTO - 24961_1477807_k2_k1_3420137.jpg

Deferrari+Modesti - Portrait

10/05/2021

300 Avant de fonder leur studio en 2010, Lavinia Modesti et Javier Deferrari ont collaboré avec Enzo Mari, Manuel Gausa et Stefano Boeri. Au fil des ans, Lavinia Modesti et Javier Deferrari se sont spécialisés dans l'aménagement et la décoration d'intérieur, le design de produits, les scénographies […]

Tour Opale, Lacaton & Vassal, Chêne-Bourg (Suisse)

La Tour Opale à Genève, dernier projet livré par […]

07/05/2021

300 Appartements traversants ou à double orientation, baies vitrées coulissantes du sol au plafond, prolongement des logements par des jardins d'hiver et des balcons, rideaux thermiques : à Chêne-Bourg, dans la banlieue de Genève, les lauréats du Pritzker 2021, Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal ont […]

Cour Bareuzai, Chapman Taylor, Dijon (Côte d'Or)

Un passage commerçant pour valoriser le patrimoine […]

07/05/2021

300 À Dijon près du Palais des Ducs de Bourgogne, l’agence parisienne Chapman Taylor a réalisé la reconversion-extension de deux hôtels particuliers en surfaces commerciales. Le projet, en reliant deux rues du centre-ville, permet au public d’accéder à un site patrimonial méconnu mais néanmoins […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital