PREMIÈRE ŒUVRE 1998 / LAURÉAT – MATHIEU POITEVIN ET PASCAL REYNAUD - DEUX COLLÈGE 500

Les deux collèges Renoir et Rostand affrontent sans détour leur site d’implantation dans le quartier Malpassé au nord de Marseille.

Vue extérieure : Deux collèges, Mathieu Poitevin et Pascal Reynaud, Marseille, prix de la Première oeuvre 1998 / lauréat - © P. Ruault
photo n° 1/10
Zoom sur l'image PREMIÈRE ŒUVRE 1998 / LAURÉAT – MATHIEU POITEVIN ET PASCAL REYNAUD - DEUX COLLÈGE 500

Articles Liés

ÉQUERRE D'ARGENT 1998 / LAURÉAT - REM KOOLHAAS - MAISON PRIVÉE

ÉQUERRE D'ARGENT 1998 / MENTION - VINCENT CORNU ET BENOÎT CRÉPET - LOGEMENTS ET GROUPE[...]

ÉQUERRE D'ARGENT 1998 / MENTION - CATHERINE DORMOY - FOYER POUR JEUNES

Le voisinage est constitué de l’une des plus imposantes barre de l’agglomération (260 mètres de long sur 15 étages), de trois tours et de l’autoroute. Dès lors, le projet ne cherche pas à se distinguer en opposant à son environnement une image lisse et nette d’édifice public. Il mobilise au contraire les ressources du contexte local en le valorisant par un effet de miroir : le plan-masse adopte le standart orthogonal de l’ensemble de la cité, le matériau principalement utilisé, le béton, est le même que celui décliné à l’infini alentour. Les deux collèges alignent leurs salles de classes dans deux bandes parallèles lancées dans la ligne de pente – une dénivellation de 19 mètres existe entre les points haut et bas du terrain – fractionnées chacune en trois parties pour mettre en évidence les différents pôles disciplinaires. Cet alignement strict est contre-balancé par les bâtiments des espaces communs aux deux collèges – bureaux, foyers des professeurs, foyers des élèves, halls d’accueil – ancrés dans la pente suivant la courbe de niveau. Leur façade, composée d’un béton traité à l’acide puis au sulfate de cuivre et à l’oxyde de fer, apparaît comme une muraille percée irrégulièrement d’ouvertures de petite taille. Les deux barres de classes parallèles sont quasi-jumelles. Perchées sur des pilotis qui absorbent les différences de niveaux et abritent des préaux, elles présentent les mêmes façades avec allèges pleines en béton, menuiseries bandeau, débord de dalles en guise de brise-soleil et filtre visuel constitué de tiges de bambous de 12 cm de diamètre. Les circulations desservant les classes sont situées au centre des bâtiments – elles bénéficient d’un éclairage naturel par verrière zénithale – ou en façade nord lorsque toutes les classes sont orientées au sud. Elles bénéficient alors de parois en verre Réglit qui laissent entrer largement la lumière. En périphérie des bâtiments et entre les deux barres d’enseignement, les cours seront largement végétalisées, pour que les noms attribués aux immeubles du quartier – les Cèdres, les Genêts et autres Lilas – correspondent enfin à une réalité.

 

Visitez le site des architectes : www.caractere-special.fr

 

  • Lieu : 50, avenue Saint-Paul, Marseille (13).
  • Maîtrise d’ouvrage : Conseil général des Bouches-du-Rhône, Direction des bâtiments et de l'architecture (DBA).
  • Maîtrise d'oeuvre : Art'M/SCPA (Mathieu Poitevin, Pascal Reynaud), architectes mandataires; Nourredine Souilah-Edib, architecte associé; Jérôme Mazas, paysagiste; Joseph Attias, ingénieur structure; D'enco, économiste; Sarlec, BET fluides.
  • Surface : 14 000 m2 HON.
  • Coût : 79,957 MF.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Exposition

Fernand Pouillon en son royaume de Belcastel

30/10/2020

300 Dans l’Aveyron, au château de Belcastel, qui fut la dernière demeure de Fernand Pouillon, deux expositions célébraient en octobre 2020, l’architecte visionnaire disparu en 1986 et longtemps décrié de son vivant. Avec « Architecture vivante », le photographe et cinéaste Stéphane Couturier s'est […]

Pascal Chombart de Lauwe et Etienne Chevreul-Demas, architectes. agence Tectone

Tectone - Portrait

30/10/2020

300 L’architecte urbaniste Pascal Chombart de Lauwe fonde Tectone en 1986 avec Jean Lamude (décédé en 1996). Etienne Chevreul-Demas devient associé en 2017. Bien que les normes complexifient la production des logements, l’agence Tectone, forte d’une expérience de trente ans dans le domaine, défend qu’il […]

Abonnés AMC

PHOTO - 22932_1370558_k3_k1_3176913.jpg

Référence: Maurice Blanc, moderne Grenoblois

29/10/2020

300 Le Grenoblois Maurice Blanc (1924-1988) consacre sa vie à l'architecture et à l'urbanisme avec une contribution originale qui se déploie entre 1950 et 1980. Maître d'œuvre engagé, il est l'un des initiateurs locaux de la formation permanente des architectes et un acteur politique municipal. Pour cet […]

Rendez-vous à suivre

5 rendez-vous d'architecture, à ne pas manquer ce […]

29/10/2020

300 Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. 1. Conquêtes spatiales, à Annecy Au tournant des années 1960, Jean-Louis Chanéac, Claude Costy et Pascal Häusermann imaginent un nouveau langage architectural aux formes organiques, exprimant une vision […]

Abonnés AMC

Projet pour l'Arena Porte de la Chapelle, Paris, SCAU et NP2F architectes

JO Paris 2024 : Grands équipements, petit souffle

28/10/2020

300 Les grands équipements qui seront bâtis à l'occasion des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, le centre aquatique à Saint-Denis et l'Arena porte de la Chapelle, offrent des traductions sans ostentation aux injonctions légitimes à la modération environnementale. Au risque de manquer le […]

« Nos jours heureux, Architecture et bien-être à l’ère du capitalisme émotionnel »,

Déconstruire la mythologie du bonheur - Livre

28/10/2020

300 Publié par le prestigieux Centre canadien d’architecture à l’occasion de l’exposition du même nom organisée dans ses murs l’an dernier, « Nos jours heureux, Architecture et bien-être à l’ère du capitalisme émotionnel » est un collage réflexif, richement illustré et nourri d’une belle variété de […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital