PREMIÈRE ŒUVRE 1998 / MENTION – ODILE SEYLER - 21 LOGEMENTS PLA

Il s'agissait de terminer l'angle inachevé entre la rue des Lyanes et la villa des Lyanes, dans un tissu urbain en mutation.

Vue d'une façade : 21 logements PLA, Odile Seyler, Paris 20e, prix de la Première oeuvre 1998 / mention - © J. M. Monthiers
photo n° 1/4
Zoom sur l'image PREMIÈRE ŒUVRE 1998 / MENTION – ODILE SEYLER - 21 LOGEMENTS PLA

Articles Liés

ÉQUERRE D'ARGENT 1998 / LAURÉAT - REM KOOLHAAS - MAISON PRIVÉE

PREMIÈRE ŒUVRE 1998 / LAURÉAT – MATHIEU POITEVIN ET PASCAL REYNAUD - DEUX COLLÈGE 500

ÉQUERRE D'ARGENT 1998 / MENTION - VINCENT CORNU ET BENOÎT CRÉPET - LOGEMENTS ET GROUPE[...]

Dans ce contexte, deux échelles se côtoient, l'échelle traditionnelle des villas avec leur organisation particulière autour d'impasses, de bâtiments bas, de cours et de jardins, une typologie de faubourg caractérisée par un enduit lisse et un épannelage à R + 3, et l'échelle des bâtiments hauts R+ 7 construits dans les années 70 et marqués par les horizontales des balcons filants.
Pour concilier les tissus différents, et redonner une cohérence à la rue, l'architecte a paradoxalement joué sur le morcellement et l'unification. Elle s'est fixé pour objectif de continuer la ville par la construction de deux bâtiments côte à côte sans avoir recours - comme c'est fréquemment le cas ces temps-ci à la (fausse) solution de la faille. Ainsi le projet est composé de deux éléments accolés. Un bâtiment R+6, et partiellement R+ 7 pour le raccord aux héberges, achève l'angle vide et termine ce morceau de ville resté en attente ; il souligne la superposition des étages, les balcons et les loggias assurant la jonction avec les immeubles mitoyens. Et, directement accolé, un bâtiment bas compact percé d'ouvertures régulières retrouve l'échelle préhaussmannienne du quartier.
Les logements présentent une typologie simple. La cour n'admettant que des vues secondaires, les pièces principales s'organisent le long de la rue des Lyanes et de la villa. Tous les appartements bénéficient de plusieurs orientations et les logements de trois pièces et plus disposent de séjours traversants. Les plans simples respectent une partition jour-nuit avec une entrée généreuse et des couloirs larges (1,20 m). Dans certains logements, le couloir disparaît au profit de pièces qui se commandent les unes les autres. La construction est compacte autour d'un noyau de circulations unique. Un ascenseur et une cage d'escalier desservent les 21 logements. Tout en respectant le contexte bâti, l'architecte a cherché à «en donner un peu plus» quant aux matériaux : les façades sont en brique pleine et les menuiseries en bois. L'emploi de la brique fait référence au quartier, nous ne sommes pas loin de la Ceinture. Le petit bâtiment avec son toit en zinc et sa façade enduite caractéristiques des faubourgs, s'oppose par son aspect lisse à la texture de la brique qui attrape le soleil. Au rez-de-chaussée, l'immeuble établit des relations avec l'espace public qui se différencient selon le traitement des abords. Rue des Lyanes, une grille délimite espace urbain et domaine privatif mais un porche autorise une perception visuelle de la cour et traduit la profondeur de la parcelle. Au traitement minéral de cette entrée de l'immeuble s'oppose, côté villa des Lyanes, un espace de pleine terre planté de gazon et d'arbustes qui accentue le caractère volontairement faubourien de l'opération.

 

Visitez le site de l'architecte : http://www.seylerlucan.com/seyler-lucan/main_page.html

 

  • Lieu : 16-18, rue des Lyanes, Paris 20e (75)
  • Maîtrise d’ouvrage : Sagi.
  • Maîtrise d'oeuvre : Odile Seyler, architecte, Renaud Marret, assistant ; Champeix, BET structure ; Philippe Talbot & associés, économiste.
  • Surface : 1995 m2 HON.
  • Coût : Globale HT : 10,036 MF. soit 6200 F le m2 habitable

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Abonnés AMC

PHOTO - 010_Image67296.jpg

Dans les archives d'AMC: Raj Rewal, en quête d'une […]

14/05/2021

300 En novembre 2013, Sandrine Gill et Patrick Henry rencontrent Raj Rewal, dans son agence à Delhi. Né en 1934, l'architecte appartient à cette génération post-coloniale d'intellectuels indiens qui ont voyagé et étudié hors de leur pays. S'il reconnaît l'apport de Le Corbusier et Louis Kahn, il ne […]

PHOTO - 24961_1478094_k2_k1_3420683.jpg

Raj Rewal en conversation - Livre

14/05/2021

300 Bien que Raj Rewal, figure du modernisme indien, soit considéré comme l'un des acteurs majeurs de la scène architecturale de l'Asie du Sud-Est, son œuvre demeure largement méconnue tant elle est abondante et protéiforme. A l'heure où la tendance de « la plus grande démocratie du monde » est […]

Palmarès de l'Equerre d'argent 2021, les candidatures sont ouvertes

Équerre d'argent 2021: les candidatures sont […]

12/05/2021

300 Les candidatures pour participer à la 39e édition du palmarès de l'Equerre d'argent sont ouvertes ! Proposez vos réalisations avant le 10 septembre 2021. Décernée depuis 1983, le prix organisé par les rédaction du Moniteur et d'AMC a pour objectif de faire connaître le meilleur de la production […]

Abonnés AMC

Extension d'équipement scolaire, Ateliers O-S, Lugrin (Haute-Savoie)

Pureté des formes et humanité de la matière, une […]

11/05/2021

300 A Lugrin, commune du pays d'Evian offrant un panorama époustouflant sur le lac Léman, la silhouette étirée en Corten du nouveau réfectoire de l'école signée Ateliers O-S émerge du site étagé en terrasses. Avec sa forme archétypale de la grange à deux pans, il joue de la pureté de son volume pour […]

Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la maire de Paris, en charge de l’urbanisme, l’architecture, du Grand Paris, de la transformation des politiques publiques et des relations avec les arrondissements.

PLU bioclimatique, esthétique parisienne et […]

11/05/2021

300 Révision du plan local d'urbanisme, élaboration d'un "Manifeste de l’esthétique parisienne", débat sur la construction de nouvelles tours, etc. Dans un long entretien avec les journalistes du Moniteur, Marie-Douce Albert et Nathalie Moutarde, Emmanuel Grégoire, le premier adjoint à la maire de […]

Abonnés AMC

PHOTO - 24961_1477829_k2_k1_3420175.jpg

L'impossible héritage berlinois, entre mythes et […]

10/05/2021

300 A Berlin, dans le quartier populaire de Neukölln en passe d'être gentrifié, le projet de destruction-reconstruction de l'iconique grand magasin Kartast fait polémique. Un projet confié à David Chipperfield par Signa Holding, qui révèle le rapport ambigu qu'entretient la ville avec les fantômes […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital