PREMIÈRE ŒUVRE 1999 / LAURÉAT – TANIA CONCKO & PIERRE GAUTIER - AMÉNAGEMENT D'UN SITE INDUSTRIEL EN QUARTIER D'HABITAT

En 1991, la ville de Zaanstad, située à 10 kilomètres au nord d'Amsterdam, est l'une des quatre communes des Pays-Bas à présenter un site dans le cadre de la deuxième session du concours Europan.

Vue de la première plateforme : Aménagement d'un site industriel en quartier d'habitat, Tania Concko et Pierre Gautier, Zaanstad, prix de la Première oeuvre 1999 / lauréat - © Rob’t Hart
photo n° 1/14
Zoom sur l'image PREMIÈRE ŒUVRE 1999 / LAURÉAT – TANIA CONCKO & PIERRE GAUTIER - AMÉNAGEMENT D'UN SITE INDUSTRIEL EN QUARTIER D'HABITAT

De gauche à droite, les immeubles de Van de Oever, Zaaijer, Roodbeen en Partners, de Concko et Gautier, et de Claus intégration dans un même front bâti couronné des édicules des penthouses.

Articles Liés

ÉQUERRE D'ARGENT 1999 / LAURÉAT- MARC MIMRAM - PASSERELLE SOLFÉRINO

Deux équipes sont lauréates sur cette friche industrielle de 3,5 hectares bordant la rivière Zaan sur 500 mètres de longueur, le Zaanwerf. L'une, anglaise, reçoit la commande directe de 150 logements sur un terrain différent de Zaanstad - achevés en 1995. L'autre, constituée de Tania Concko et Pierre Gautier - une Française et un Hollandais alors installés à Paris, sans référence construite en leur nom propre est chargée de la mise en oeuvre de sa proposition. Lorsque la ville commence à réfléchir sur le devenir des friches en bord de Zaan à la fin des années 80, les masses sombres des usines en briques, d'une hauteur de plusieurs dizaines de mètres, bouchent totalement la vue sur la rivière aux modestes pavillons qui occupent les terrains à l'arrière. Mais ces énormes volumes, sources de nuisances très importantes, étaient aussi la source de toute la vie économique alentour - voire de la vie tout court. En vues plus lointaines, notamment depuis la rive opposée du Zaan, les bâtiments conféraient au paysage une silhouette caractéristique. Tania Concko et Pierre Gautier ont cherché à ne pas perdre la mémoire de cette échelle et de la relation du tissu bâti à la rivière : un front très net, avec la pénétration d'un réseau de canaux à l'intérieur du terrain. Leurs bâtiments, collectifs, seront donc imposants (tout comme ceux qui subsistent au bord de l'eau alentour); ils seront posés, à l'instar des empilements de containers sur les quais de déchargement des grands ports voisins, sur des « plates-formes», délimitées par quatre canaux perpendiculaires au Zaan ; les percées visuelles de ces canaux, qui contribuent à une réouverture des rives aux habitants de la ville, sont complétées par la construction' d'une grande passerelle publique le long de la rivière, qui relie en une promenade piétonne le pont Beatrix et la partie plus centrale de Zaanstad aux terrains qui seront prochainement reconvertis. Les plates-formes sont légèrement surélevées par rapport au niveau du polder sur lequel est bâti la ville ; elles reposent sur la dalle des parkings semi-immergés qui constituent leur socle. Ce principe en coupe permet de résoudre à la fois le problème visuel de l'implantation des parkings et celui de la dépollution du site. Il facilite aussi le phasage, donc la souplesse de programmation et le financement, de l'opération. Une rangée de maisons en duplex assure la transition de l'échelle monumentalo-industrielle sur la rivière avec celle du bâti pavillonnaire traditionnel sur le polder.
C'est l'espace collectif - ici, le socle des parkings et les plates-formes publiques - qui constituent le cadre fixe, la structure forte à même de contenir les morceaux plus aléatoires et fluctuants que sont les espaces individuels - les logements. Tania Concko et Pierre Gautier se sont battus avec énergie pour que la conception des immeubles soit répartie entre plusieurs architectes - alors que 250 logements représentent, en Hollande, une taille moyenne d'opération, et une échelle rentable pour un promoteur -, car la dialectique entre l'unité de l'espace public et le fractionnement, la diversité des écritures architecturales (à partir de règles urbaines préalablement définies) est au coeur de leur problématique. Finalement, deux autres architectes (choisis d'un commun accord par Concko-Gautier et le maître d'ouvrage) participeront à l'opération : Claus en Kaan et Van de Oever, Zaaijer, Roodbeen en Partners.
Dans les bâtiments qu'ils ont réalisés, Tania Concko et Pierre Gautier poursuivent leur travail de référence au vocabulaire des ports, figures dominantes de l'environnement de Zaanstad. Par-delà l'usage de matériaux bruts à connotation industrielle, la conception de deux de leurs édifices (l'un, collectif, donnant sur le Zaan, l'autre, à l'arrière, de trois maisons en bande) décline l'idée des containers. L'empilement de ces boîtes toutes identiques - d'une largeur de 2,70 mètres ce qui leur permet de fonctionner sur des travées de 5,40 mètres, comme l'ensemble de l'opération - se donne clairement à lire sur les façades. En effet, elles sont entièrement réalisées à partir du même module préfabriqué comprenant, en partie haute trois châssis vitrés coulissants, en partie basse des allèges en verre ou en bois laqué de couleurs vives, qui paraissent disposées aléatoirement, comme des containers déchargés à quai ... Tous les logements sont traversants. Ils sont desservis à l'arrière par un système de coursives en béton préfabriqué. Le plan très rationnel des appartements, dont les plus grands sont en duplex, est organisé autour d'un bloc central humide et dégage, dans le séjour traversant, une zone tampon en façade sur le Zaan.
Le deuxième immeuble collectif réalisé par Concko-Gautier est constitué de deux volumes distincts posés sur deux plates-formes ; ils sont unifiés par un même bardage de red cedar horizontal et par deux coursives métalliques franchissant le canal qui les sépare. Les étages courants sont occupés par une typologie assez complexe de duplex traversants, avec le niveau d'accès n'occupant qu'une demie trame en largeur. Cet immeuble mêle deux catégories de logements à l'accession (dont l'une, aidée par l'Etat, est réservée aux primo-accédants), qui ne correspondent pas exactement à celles que nous connaissons en France. Les immeubles perpendiculaires à la rivière sont entièrement destinés à la location sociale.
Le montage de l'opération est fait de telle manière que, en moyenne, le prix au mètre carré d'un logement livré est d'environ 3800 francs hors taxe. Ce coût très bas s'explique par l'extrême rationalisation du système constructif (en Hollande, on ne déroge pas à la trame!) et par le fait que les appartements sont livrés avec les cloisons et les sols bruts (dalle béton au sol, murs enduits, carrelage et équipement sanitaire de base dans les pièces humides).
La réussite de cette opération (tous les appartements ont été vendus avant même son achèvement) - qui est aussi, malgré son ambition, une « première œuvre » - témoigne que la complexité urbaine et la qualité architecturale ne sont pas nécessairement synonymes de surcoûts, lorsque l'ensemble des partenaires - joue le jeu du respect des intentions des concepteurs tout en recherchant les solutions les plus efficaces.

 

Visitez les sites des architectes :

 

www.taniaconcko.com

 

www.pierregautier.com

 

 

 

 

 

  • Lieu : Zaanwerf, Zaanstad, Pays-Bas
  • Maîtrise d’ouvrage : De Zaanwerf CV (Woningstichting Patrimonium, BAM Woningbouw Ontwikkeling).
  • Maîtrise d'oeuvre : Urbanisme d'ensemble, espaces publics, parkings, 102 logements (bâtiments 2, 4, 7 et 10), Tania Concko et Pierre Gautier architectes. 82 logements (bâtiments 1, 5, 8, 11 et 12), Claus en Kaan, architectes. 69 logements (bâtiments 3, 6, 9 et 13), Van de Oever, Zaaijer, Roodbeen en Partners, architectes. Bureau technique: Bureau Bouwkunde, BAM Planadvies. BET: Constructiebureau Tentij.
  • Coût : 11 MF, parking; 34 MF, logements; 4 MF, espaces publics; 49 MF total.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Exposition Le Maire et l’architecte. Marché aux bestiaux en activité, 1928, Tony Garnier.

Lyon célèbre les 150 ans de Tony Garnier

13/12/2019

Avec son utopie de «Cité industrielle», Tony Garnier fut le premier architecte moderne à penser la ville dans son ensemble. Né le 13 août 1869, cet architecte lyonnais, Grand Prix de Rome en 1899, a profondément transformé le visage de sa ville […]

Localarchitecture

Localarchitecture - Portrait

06/12/2019

Diplômés de l’EPFL, Manuel Bieler, Antoine Robert-Granpierre et Laurent Saurer fondent l'agence Localarchitecture à Lausanne en 2002. Les architectes Manuel Bieler, Antoine Robert-Granpierre et Laurent Saurer développent avec leur agence Localarchitecture une […]

A l'étage de la boutique Unifor, restauration de Simone Agresta

Renaissance d’une boutique Afra et Tobia Scarpa à […]

12/12/2019

UniFor a entièrement rénové son showroom historique à Paris, en ravivant l'œuvre conçue par Afra et Tobia Scarpa en 1979. Une intervention signée d’un autre architecte italien, Simone Agresta, qui a rendu hommage aux designers par la remise […]

Rendez-vous à suivre

Six rendez-vous d'achitecture, du 13 au 22 […]

12/12/2019

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Distance critique Jusqu'au 13 décembre à L'îlot-S, à Annecy L'artiste Vincent Mauger a réalisé pour […]

124 logements sociaux et en accession, Fres architectes, Nantes

Un balcon en forêt par Fres architectes, à Nantes

11/12/2019

Dans la ZAC Bottière-Chênaie, à Nantes, l'agence Fres architectes livre 124 logements sociaux et en accession au cœur d'un paysage recomposé, reprenant les boisement courants dans la région. Dans la ZAC Bottière-Chênaie, l’agence […]

Jean-Luc CROCHON, architecte, agence Cro&Co Architecture

Cro&Co Architecture - Portrait

11/12/2019

Fondée par Jean-Luc Crochon et désormais co-dirigée par Nayla Mecattaf, l'agence Cro&Co Architecture est basée à Paris. Cro&Co Architecture est une agence structurée autour de deux architectes associés, Jean-Luc Crochon, fondateur […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus