PREMIÈRE ŒUVRE 2000 / LAURÉAT – FLINT - RÉHABILITATION DE HANGAR PORTUAIRE

Le hangar 14 du port de Bordeaux est réhabilité et reconverti en hall d'exposition par une intervention qui respecte sa fonction de bâtiment utilitaire tout en l'ouvrant largement sur le paysage du fleuve et de la ville.

Entrée du hangar : Réhabilitation de hangar portuaire, Flint, Bordeaux, prix de la Première oeuvre 2000 / lauréat - © V. Monthiers
photo n° 1/9
Zoom sur l'image PREMIÈRE ŒUVRE 2000 / LAURÉAT – FLINT - RÉHABILITATION DE HANGAR PORTUAIRE

La nouvelle entrée du hangar est une boîte lumineuse en polycarbonate double peau et verre transparent protégé d'une résille en acier en partie inférieure

Articles Liés

PREMIÈRE ŒUVRE 2000 / MENTION – SIMON - GALIANO - TENOT - 16 LOGEMENTS PLI

ÉQUERRE D'ARGENT 2000 - PHILIPPE GAZEAU - EXTENSION D'UN CENTRE SPORTIF

Première opération tangible du grand projet de requalification des quais de la rive gauche de la Garonne, la réhabilitation du hangar 14 et sa reconversion en hall d'exposition se devait d'être exemplaire. D'une part parce que la maîtrise d'ouvrage en était assurée par la Ville -la réhabilitation des cinq autres hangars existants relève d'un projet privé coordonné par le port autonome de Bordeaux-, d'autre part parce qu'il se situe à proximité du centre-ville, dans la continuité du projet du paysagiste Michel Corajoud, qui transforme les quais en une suite de places et jardins sur près de 4km. Construit à la fin des années 1920, le hangar 14 était l'une des six "gares maritimes" qui se succédaient en bordure de Garonne. Cette fonction a déterminé des édifices très étirés en longueur, avec des façades de plus de 120 mètres côté fleuve et côté ville, ouvertes par de grandes baies, pour faciliter le déchargement des marchandises. Les architectes, dont c'est la première oeuvre importante, ont tenu a respecter la mémoire de cette activité utilitaire, par une intervention qui privilégie les matériaux bruts et industriels. La façade côté ville ainsi que les deux pignons conservent leur modénature, mais le béton, très dégradé, a été repris et peint. Les percements existants sont simplement équipés de grilles en métal déployé. En revanche, côté fleuve, la transformation est totale : en rez-de-chaussée, le long de la promenade des quais, une nouvelle façade en panneaux de verre Réglit laisse passer la lumière sans laisser passer la vue tandis qu'à l'étage, verre opaque et verre transparent alternent, ouvrant le bâtiment sur l'ample courbe que dessine le fleuve et l'horizontalité de la ville. Mais, vues depuis la rive opposée, ce sont les issues de secours du premier étage qui animent cette nouvelle façade, huit escaliers en acier dont la présence est exacerbée par des parois latérales pleines en métal déployé, brillantes sous le soleil. Autre volume ajouté, sur toute la hauteur du pignon sud, une boite translucide en polycarbonate double peau constitue le hall d'entrée tout en signifiant nettement, pour qui vient du centre-ville, les nouvelles fonctions de l'édifice. Des néons verticaux installés sur la peau intérieure en font, le soir, une véritable boîte à lumière, signal urbain pour les automobilistes pressés. La réhabilitation intérieure a surtout porté sur le niveau supérieur où la plupart des poteaux ont été supprimés libérant une surface de 1800 m2. Une nouvelle charpente métallique avec des fermes de 18 mètres de portée a permis de surélever la toiture et de disposer d'un espace plus confortable. En rez-de-chaussée, lieu d'accueil principal des foires et des salons, la trame de poteaux de 6 m sur 6 m, générant un espace utile de 2400 m2 est conservée. La circulation principale occupe la nef est, côté Garonne. Eclairée par la façade translucide en Réglit, elle fournit un repère fort à qui se perd dans le labyrinthe des stands d'expositions.

 

Visitez le site des architectes : www.flint.fr

 

  • Lieu : Port de Bordeaux (33).
  • Maîtrise d’ouvrage : Ville de Bordeaux, direction du développement économique.
  • Maîtrise d'oeuvre : Agence Flint (Christophe Gautié et Véronique Tastet), architecte mandataire ; Jean-Philippe Lanoire et Sophie Courrian, architectes associés ; Arnaud Garrigue, chef de projet ; ECCTA Ingénierie, bureau d'études techniques ; Jean-Paul Lamoureux, ingénieur acousticien
  • Surface : 7 010 m2 HON
  • Coût : 27,4 MF

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Le Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière, Aldo Rossi et Xavier Fabre arch. (1989-1991).

Des expérimentations rurales chez Aldo Rossi

23/10/2019

Le Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière (Limousin), seule œuvre en France signée Aldo Rossi – conçue avec Xavier Fabre entre 1988 et 1991 – organise, depuis 2018, des résidences d’architectes et de […]

Christophe Hutin

Biennale de Venise 2020 : Christophe Hutin, […]

23/10/2019

Lors de la 17e Biennale d’architecture de Venise, en 2020, le pavillon de la France sera réalisé par Christophe Hutin. Son projet « les communautés à l’œuvre » présentera une vision optimiste de communautés habitantes […]

Bâtiment neuf et réhabilitation, LIN Architects Urbanists, Logements sociaux et étudiants, Caserne de Reuilly, Paris, 2019

Coup d'œil sur la caserne de Reuilly #4 : LIN, […]

22/10/2019

La caserne de Reuilly, dans le 12e arrondissement de Paris, est une importante opération de transformation, qui mobilise sept équipes d’architectes. Aux cinq bâtiments conservés et réhabilités viennent s'ajouter six immeubles, […]

Martin Belou, Demain les chiens, 2019. Tente, aimants, fleur d’agaves, lampes, mitres de cheminées, bancs, tissus, drisse, bois, laiton, terre cuite, acier

Futur, ancien, fugitif, la nouvelle exposition du […]

22/10/2019

Jusqu'au 5 janvier 2020, le Palais de Tokyo accueille l'exposition «Futur, ancien, fugitif. Une scène française», qui rassemble des artistes ou collectifs basés en France ou à l'étranger mais liés au pays, de manière provisoire […]

Dia a Dia, un quotidien pour la 12e Biennale d'Architecture de São Paulo

Dia a Dia, un journal pour la Biennale de São […]

22/10/2019

Projet éditorial performatif, le quotidien Dia a Dia sera produit, édité et imprimé in situ à la XIIe Biennale d’Architecture de São Paulo 2019 par le collectif 614. Composé d'architectes, d'artistes et de graphistes français, le […]

338 logements, Petitdidierprioux, Paris 19e, janvier 2019

Petitdidierprioux livre deux projets de logements […]

21/10/2019

En janvier 2019, l'agence Petitdidierprioux livre 156 logements étudiants et 182 logements collectifs en accession, rue Curial dans le 19e arrondissement de Paris. Un projet qui suit de peu la résidence sociale de 71 logements boulevard du fort de Vaux (17e arr.), livrée en […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus