PREMIÈRE ŒUVRE 2000 / LAURÉAT – FLINT - RÉHABILITATION DE HANGAR PORTUAIRE

Le hangar 14 du port de Bordeaux est réhabilité et reconverti en hall d'exposition par une intervention qui respecte sa fonction de bâtiment utilitaire tout en l'ouvrant largement sur le paysage du fleuve et de la ville.

Entrée du hangar : Réhabilitation de hangar portuaire, Flint, Bordeaux, prix de la Première oeuvre 2000 / lauréat - © V. Monthiers
photo n° 1/9
Zoom sur l'image PREMIÈRE ŒUVRE 2000 / LAURÉAT – FLINT - RÉHABILITATION DE HANGAR PORTUAIRE

La nouvelle entrée du hangar est une boîte lumineuse en polycarbonate double peau et verre transparent protégé d'une résille en acier en partie inférieure

Articles Liés

PREMIÈRE ŒUVRE 2000 / MENTION – SIMON - GALIANO - TENOT - 16 LOGEMENTS PLI

ÉQUERRE D'ARGENT 2000 - PHILIPPE GAZEAU - EXTENSION D'UN CENTRE SPORTIF

Première opération tangible du grand projet de requalification des quais de la rive gauche de la Garonne, la réhabilitation du hangar 14 et sa reconversion en hall d'exposition se devait d'être exemplaire. D'une part parce que la maîtrise d'ouvrage en était assurée par la Ville -la réhabilitation des cinq autres hangars existants relève d'un projet privé coordonné par le port autonome de Bordeaux-, d'autre part parce qu'il se situe à proximité du centre-ville, dans la continuité du projet du paysagiste Michel Corajoud, qui transforme les quais en une suite de places et jardins sur près de 4km. Construit à la fin des années 1920, le hangar 14 était l'une des six "gares maritimes" qui se succédaient en bordure de Garonne. Cette fonction a déterminé des édifices très étirés en longueur, avec des façades de plus de 120 mètres côté fleuve et côté ville, ouvertes par de grandes baies, pour faciliter le déchargement des marchandises. Les architectes, dont c'est la première oeuvre importante, ont tenu a respecter la mémoire de cette activité utilitaire, par une intervention qui privilégie les matériaux bruts et industriels. La façade côté ville ainsi que les deux pignons conservent leur modénature, mais le béton, très dégradé, a été repris et peint. Les percements existants sont simplement équipés de grilles en métal déployé. En revanche, côté fleuve, la transformation est totale : en rez-de-chaussée, le long de la promenade des quais, une nouvelle façade en panneaux de verre Réglit laisse passer la lumière sans laisser passer la vue tandis qu'à l'étage, verre opaque et verre transparent alternent, ouvrant le bâtiment sur l'ample courbe que dessine le fleuve et l'horizontalité de la ville. Mais, vues depuis la rive opposée, ce sont les issues de secours du premier étage qui animent cette nouvelle façade, huit escaliers en acier dont la présence est exacerbée par des parois latérales pleines en métal déployé, brillantes sous le soleil. Autre volume ajouté, sur toute la hauteur du pignon sud, une boite translucide en polycarbonate double peau constitue le hall d'entrée tout en signifiant nettement, pour qui vient du centre-ville, les nouvelles fonctions de l'édifice. Des néons verticaux installés sur la peau intérieure en font, le soir, une véritable boîte à lumière, signal urbain pour les automobilistes pressés. La réhabilitation intérieure a surtout porté sur le niveau supérieur où la plupart des poteaux ont été supprimés libérant une surface de 1800 m2. Une nouvelle charpente métallique avec des fermes de 18 mètres de portée a permis de surélever la toiture et de disposer d'un espace plus confortable. En rez-de-chaussée, lieu d'accueil principal des foires et des salons, la trame de poteaux de 6 m sur 6 m, générant un espace utile de 2400 m2 est conservée. La circulation principale occupe la nef est, côté Garonne. Eclairée par la façade translucide en Réglit, elle fournit un repère fort à qui se perd dans le labyrinthe des stands d'expositions.

 

Visitez le site des architectes : www.flint.fr

 

  • Lieu : Port de Bordeaux (33).
  • Maîtrise d’ouvrage : Ville de Bordeaux, direction du développement économique.
  • Maîtrise d'oeuvre : Agence Flint (Christophe Gautié et Véronique Tastet), architecte mandataire ; Jean-Philippe Lanoire et Sophie Courrian, architectes associés ; Arnaud Garrigue, chef de projet ; ECCTA Ingénierie, bureau d'études techniques ; Jean-Paul Lamoureux, ingénieur acousticien
  • Surface : 7 010 m2 HON
  • Coût : 27,4 MF

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

65 logements et 4 commerces, Perraudin architecte, Archiplein architecte associé, Plan-les-Ouates (Suisse)

Radicalité massive : en Suisse, Perraudin et […]

02/12/2021

300 En Suisse, en périphérie de Genève, Gilles Perraudin et Archiplein livrent un ensemble de 68 logements, répartis en deux immeubles. Les architectes tirent profit de l'orthogonalité du plan masse du nouveau quartier dans lequel ils s'implantent, pour pousser à son paroxysme l'utilisation de la pierre […]

FAIRE 2021 - Les lauréats

FAIRE 2021 : les douze lauréats de l'appel à […]

02/12/2021

300 Mercredi 1er décembre, le Pavillon de l’arsenal a dévoilé les douze projets lauréats de FAIRE 2021, son appel à projets urbains innovants ouvert aux architectes, créatrices et créateurs, designers, ingénieurs, paysagistes, urbanistes, qui souhaitent interroger les process de fabrication de la ville. […]

Jardin des Voltiges  aménagement zone 3

Équipements pour sports très urbains à La Villette

01/12/2021

300 À Paris, le parc de La Villette, toujours engagé à la manière d'un laboratoire des usages, s'est équipé d'un terrain d'entraînement physique extérieur : le très apprécié Jardin des Voltiges. En décembre 2020 était posé un nouveau territoire dans le Parc de La Villette, du côté de la Porte de Pantin, […]

Illustration du concept de Carlor Moreno, The 15-minute city Paris

« La ville du quart d’heure » de Carlos Moreno, […]

01/12/2021

300 Un objectif à atteindre en ville, selon le modèle de l’architecte Carlos Moreno: que tous les besoins d’un habitant soient à 15 minutes maximum de portée. L’élaboration de ce modèle urbain lui a valu le prix de l’Obel Award 2021. Avez-vous entendu parler du prix international Obel ? Cette […]

PHOTO - 27440_1615924_k5_k1_3727211.jpg

L'extension de la mairie de Biot et son monumental […]

30/11/2021

300 Sur la Côte d'Azur à la limite d'Antibes, le village de Biot a doté sa mairie d'un bâtiment semi-enterré conçu par l'agence EGR, qui marque l'entrée nord par sa façade monumentale. Destiné à accueillir les associations locales, il relie par un ascenseur public le plateau habité aux zones de […]

Super-Cayrou, œuvre d'art-refuge en pierres sèches, Encore Heureux architectes, PNR des Causses de Quercy

Prix architecture Occitanie 2021 : les vertus de […]

30/11/2021

300 Attribué tous les deux ans par la Maison de l’Architecture Occitanie-Pyrénées, en collaboration avec la Maison de l'Architecture Occitanie-Méditerranée et avec le soutien du Conseil régional de l'Ordre des architectes, le prix Architecture Occitanie a pour objectif de promouvoir la création […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital