PREMIÈRE ŒUVRE 2001 / NOMINÉ – ATELIER 3 ET GAËTAN LE PENHUEL - 107 LOGEMENTS

Issue du concours Europan 3, cette opération de logements sociaux dans la ZAC du Mont d'Arène à Reims est la première phase d'un projet d'urbanisme concernant 290 logements. La réflexion sur les logements se nourrissant d'abord de la relation ville/habitation, très aboutie dans ce projet.

tVue du mail : 107 logements, Atelier 3 et Gaëtan Le Penhuel, Reims, prix de la Première oeuvre 2001 / nominé - © P. Tourneboeuf / Tendance floue
photo n° 1/7
Zoom sur l'image PREMIÈRE ŒUVRE 2001 / NOMINÉ – ATELIER 3 ET GAËTAN LE PENHUEL - 107 LOGEMENTS

Articles Liés

PRIX D'ARCHITECTURE DU MONITEUR 2001 : BÂTIMENTS NOMINÉS AU PRIX DE LA PREMIÈRE ŒUVRE

ÉQUERRE D’ARGENT 2001 / LAURÉAT – HERZOG ET DE MEURON – 57 LOGEMENTS

PREMIÈRE ŒUVRE 2001 / LAURÉAT – RÉMY MARCIANO - RECONSTRUCTION D'UN GYMNASE

Implantés sur une ancienne parcelle industrielle de 2,5 hectares, les logements sont séparés, du centre-ville par une gare et des voies ferrées. En 1994, l'équipe candidate se voit confier une première mission d'urbanisme pour prendre en compte les aménagements nécessaires alliant leur projet théorique aux réalités programmatiques, urbaines et économiques. Le nouveau plan d'aménagement de la ZAC intègre alors le prolongement de la rue Saint-Brice et la démolition d'un bâtiment industriel que l'équipe lauréate avait pourtant prévu de réhabiliter. Hormis ces deux questions, les grandes lignes du projet initial ont été conservées, les nouveaux bâtiments sont à l'échelle du faubourg en cohérence avec les gabarits et la densité du bâti existant.
Trois aménagements paysagers structurent et qualifient le plan de masse : le square Yann Pallach, un mail planté ainsi qu'un patio planté. Le square a été remodelé et son réaménagement confié à la ville de Reims. Sa nouvelle forme rectangulaire cadre les logements en périphérie. Epine dorsale du projet, le mail planté propose une promenade piétonne au coeur du bâti, reliant le square avec l'avenue de la future gare TGV qui débouchera rue de Courcelles. Cette coulée verte étant irriguée transversalement de venelles qui mettent en relation les logements avec les équipements publics, tels que les écoles, l'église et les commerces. A l'intérieur de cette opération, riche de transitions et d'espaces relationnels, s'inscrit un patio planté proposant un jeu spatial ouvert entre l'espace public et l'espace collectif des habitations. Un soin particulier ayant été porté à tous les entre-deux ville/logements afin de favoriser l'appropriation de l'espace tant au niveau individuel que collectif.
Au centre de chaque unité résidentielle, un patio planté met en relation la pleine terre avec le ciel, depuis les parkings jusqu'aux logements. Conçus selon des typologies variées, les logements s'organisent autour d'un plan plutôt libre et ouvert, remettant en cause la sacro-sainte séparation jour-nuit. Ceux-ci sont orientés avant tout selon leur statut urbain. La plupart des unités bénéficiant d'un espace de vie traversant, assurant une mise en relation avec la ville et le coeur d'îlot. Chaque palier est éclairé naturellement, offrant depuis le seuil des logements une vue sur les patios et les espaces partagés.

 

Visitez les sites des architectes :

 

www.lepenhuel.net

 

www.babin-renaud.com

 

  • Lieu : ZAC du Mont d'Arène, Reims (51).
  • Maîtrise d’ouvrage : L'Effort rémois (SA d'HLM) et le Foyer rémois (SA d'HLM).
  • Maîtrise d'oeuvre : Atelier 3 (Babin-Renaud) et Gaëtan Le Penhuel.
  • Surface : 7633 m2 SHON.
  • Calendrier : blabla
  • Coût : 41,4 MFHT, valeur juin 1997; Coût/m2 de surface habitable: 5425 HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Sommaire

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus