PREMIÈRE ŒUVRE 2003 / NOMINÉ – CATHERINE BONTE ET CHRISTOPHE MIGOZZI – LABORATOIRE DE RECHERCHE

Pour la réalisation des bâtiments d'extension du pavillon Villemin, les architectes ont cherché à mettre en oeuvre un langage commun avec l'existant basé sur l'instauration d'un même rythme en façade, l'usage d'une mono matière et le recours à une typologie simplifiée.

Vue générale : Laboratoire de recherche, Catherine Bonte et Christophe Migozzi, Aix-en-Provence, prix de la Première Œuvre 2003 / nominé - © Françoise Laury
photo n° 1/6
Zoom sur l'image PREMIÈRE ŒUVRE 2003 / NOMINÉ – CATHERINE BONTE ET CHRISTOPHE MIGOZZI – LABORATOIRE DE RECHERCHE

Articles Liés

ÉQUERRE D’ARGENT 2003 / LAURÉAT – LION ET PIGUET – AMBASSADE DE FRANCE

PREMIÈRE ŒUVRE 2003 / LAURÉAT – ERIC LAPIERRE – BUREAUX DU MONDE DIPLOMATIQUE

PRIX D'ARCHITECTURE DU MONITEUR 2003 : BÂTIMENTS NOMINÉS AU PRIX DE LA PREMIÈRE ŒUVRE

La problématique induite par le programme initial pour l'aménagement de laboratoires de recherches mettait en jeu deux positions: démolir totalement les adjonctions postérieures au pavillon Villemin construit par le célèbre architecte marseillais du début du siècle dernier Gaston Castel ou bien conserver partiellement ces adjonctions. Les maîtres d'oeuvre ont opté pour le premier choix et ce, pour redonner une intégrité architecturale au pavillon évitant ainsi de confronter différentes strates constructives. Leur attitude ne s'inscrit pas dans une recherche de rupture avec l'existant. «Nous ne mettrons pas en opposition deux formes architecturales, celle de l'existant face à celle des extensions. Mais nous travaillerons avec le vocabulaire de l'une pour créer l'autre» argumente t-il. Les architectes ont nourri leur travail à partir de deux éléments forts appartenant au site: d'une part, l'architecture de Gaston Castel représentée par les édifices historiques du Petit-Arbois et plus particulièrement par le pavillon Villemin, et d'autre part, le paysage caractérisé par une grande qualité d'espaces boisés.
Pour construire la typologie des extensions du Pavillon, trois principaux points ont servi de base commune au projet, à savoir un rythme, une simplicité formelle, une seule matière. Ainsi, cinq pavillons identiques se développent le long de la façade nord du bâtiment Villemin, en liaison avec celui-ci par des passerelles vitrées. L'existant et ses extensions sont rendus indépendants, l'interface ne se faisant qu'au niveau des circulations horizontales. Les extensions s'élèvent sur deux niveaux. Leurs façades sont percées d'ouvertures rectangulaires. Le soubassement de ces pavillons est traité en béton brut.
L'enveloppe extérieure des extensions est caractérisée par une mono matière, destinée à évoluer dans le temps. Elle est composée de plaques de cuivre (en couverture et en façades) calepinées très minutieusement entre la pose en clin, à joint debout ou à tasseaux.

 

Visitez le site des architectes : http://bonte-migozzi.com/

 

  • Lieu : Plateau de l'Arbois, Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône (13).
  • Maîtrise d’ouvrage : Syndicat mixte de l'Arbois pour l'université Aix-Marseille-III.
  • Maîtrise d'oeuvre : Catherine Bonte et Christophe Migozzi, architectes.
  • Surface : 4 400 m2 SHON.
  • Coût : 3,50 M€ HT.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Sommaire

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus