PREMIÈRE ŒUVRE 2004 / NOMINÉ – DAVAR PANAH-SARRÉ ATELIER – RESTRUCTURATION D’UNE CRÈCHE

Cette opération est un double travail portant d’une part sur un équipement pour la petite enfance et d’autre part sur les façades de l’immeuble de logements qui permet l’accès à la crèche. Deux échelles et deux niveaux de lecture qui ne doivent pas se chevaucher.

Façade : Restructuration d’une crèche, Davar Panah-Sarré atelier, Paris 19e, prix de la Première Œuvre 2004 / nominé - © Jean-Marie Monthiers
photo n° 1/5
Zoom sur l'image PREMIÈRE ŒUVRE 2004 / NOMINÉ – DAVAR PANAH-SARRÉ ATELIER – RESTRUCTURATION D’UNE CRÈCHE

L'une des façades de l'immeuble de logements est enveloppée de modules colorés en verre feuilleté.

Articles Liés

PRIX D'ARCHITECTURE DU MONITEUR 2004 : BÂTIMENTS NOMINÉS AU PRIX DE LA PREMIÈRE ŒUVRE

PREMIÈRE ŒUVRE 2004 / NOMINÉ – BLOCK ARCHITECTES - SIEGE SOCIAL

ÉQUERRE D’ARGENT 2004 / MENTION – PHILIPPE PROST ARCHITECTE – 67 LOGEMENTS

Située dans un quartier de Paris en voie de renouvellement, cette crèche, objet d’une restructuration d’existant, est le fruit du constat du déficit d’équipement concernant la petite enfance dans le 19e arrondissement, relevé par la municipalité il y a quelques années. La crèche occupe deux niveaux, rez-de-jardin et entresol, lesquels sont accessibles au public à partir d’un immeuble d’habitation de 9 étages datant des années 70. Ce bâtiment est accroché suivant un dénivelé de 5 m, à l’angle de l’avenue Simon-Bolivar et de la rue Lauzin, à proximité des Buttes Chaumont. Au pied des marches de la rue Lauzin, l’entrée de la crèche, dont l’espace d’accueil est situé encore un mètre plus bas. La crèche est donc semi-enterrée et ne peut s’ouvrir que sur le sud et l’ouest. La façade principale – homogène –, permet d’oublier un peu le soubassement détérioré de l’immeuble en surplomb qui abrite la crèche, devenant alors socle du bâtiment dont la crèche se fait porte principale, signal d’entrée en contrebas de la rue. La façade en alignement, autrefois aveugle, a fait l’objet d’un important remodelage. De nouvelles ouvertures ont été créées, aménageant des vues et perspectives vers la cour et le jardin. Cette façade est enveloppée de petits modules répétitifs de verre feuilleté recuit, coloré, montés sur une ossature métallique assez fine. Le verre coloré laisse entrevoir les espaces intérieurs sans offrir une totale transparence sur les lieux. La nouvelle enveloppe est changeante suivant la distance à laquelle on se trouve, selon la lumière, aussi. Côté jardin, les proportions et les volumétries ont été retravaillées pour s’adapter aux normes ainsi qu’aux besoins en matière d’éclairage, artificiel ou naturel. La petite « dune plantée » située dans le jardin a été rabaissée afin de créer un enclos comportant des arbres et des plantes périphériques. Ceux-ci préservent la quiétude de cet espace ouvert sans empiéter sur l’aire de jeu.

 

Visitez le site de Shohreh Davar : http://www.atelier-architectes.com/index.html

 

  • Lieu : 22, rue Lauzin, Paris 19e (75).
  • Maîtrise d’ouvrage : Ville de Paris, Direction du Patrimoine et de l'Architecture, Direction de l'action sociale et de la Santé.
  • Maîtrise d'oeuvre : Davar Panah-Sarré atelier architectes ; Robert-Jan Van Santen, ingénierie, BET TCE ; Veritas, bureau de contrôle ; Française des coordonnateurs, coordonnateur de sécurité et de santé.
  • Surface : 1 145 m2 SHON, 210 m2 jardin.
  • Coût : 1,5 M€ HT.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Sommaire

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus