PREMIÈRE ŒUVRE 2004 / NOMINÉ – MARIN POLLOSSON - DIRECTION REGIONALE DE LA GENDARMERIE

Quand l’Etat est à la fois maître d’ouvrage et maître d’oeuvre, il faut s’attendre à tout mais on peut avoir de bonnes surprises. C’est le cas pour cette réalisation – première oeuvre d’un jeune architecte du service du génie, qui a proposé des alternatives à un certain nombre de contraintes imposées par le POS et le programme. Son projet fait ainsi preuve d’une qualité architecturale assez inhabituelle dans ce type de bâtiment administratif.

Vue d'ensemble : Direction régionale de la gendarmerie, Marin Pollosson, Rennes, prix de la Première Œuvre 2004 / nominé - © Jean-Marie Monthiers
photo n° 1/5
Zoom sur l'image PREMIÈRE ŒUVRE 2004 / NOMINÉ – MARIN POLLOSSON - DIRECTION REGIONALE DE LA GENDARMERIE

Articles Liés

PRIX D'ARCHITECTURE DU MONITEUR 2004 : BÂTIMENTS NOMINÉS AU PRIX DE LA PREMIÈRE ŒUVRE

PREMIÈRE ŒUVRE 2004 / NOMINÉ – BLOCK ARCHITECTES - SIEGE SOCIAL

PREMIÈRE ŒUVRE 2004 / NOMINÉ – CHRISTOPHE GULIZZI – GYMNASE

Le nouveau bâtiment de la Région de gendarmerie Ouest, quartier Margueritte, est situé à quelques minutes au sud de la gare TGV de Rennes. La construction devait être implantée à la place d’anciens hangars en limite de parcelle, parallèlement à la rue et face à un quartier d’habitations à R + 1. Se posait donc d’emblée la question de l’insertion d’un édifice de 4000 m2 dans un tissu pavillonnaire, d’autant que le POS imposait un front bâti sur la rue, et que le maître d’ouvrage demandait que soit respecté l’équilibre de la place d’armes existante. Si le bâtiment, un long parallélépipède s’inscrivait sans difficulté sur la place d’armes en vis-àvis d’un immeuble existant très ordinaire, son rapport d’échelle avec l’habitat alentour relevait du vrai défi. Analyse qui a conduit l’architecte à dégager le projet de plusieurs contraintes imposées par le POS et le programme. Ainsi, il a d’une part convaincu la Ville d’accepter le recul du bâtiment par rapport à la rue et d’autre part fait passer l’idée d’un bâtiment de trois niveaux sur pilotis. Ce parti permettant à la fois de glisser des places de stationnement sous le bâtiment et d’en minimiser l’impact dans le contexte du fait du léger décollement du sol. Le parti sur pilotis ne fut pas facile à faire admettre bien que le surcoût ne soit pas considérable, et que ce dispositif simplifie l’organisation fonctionnelle : le niveau en sous-sol semi enterré abrite une centaine de places de stationnement libérant ainsi de l’espace en surface. Il restait encore à traiter la question de l’éclairage naturel dans un bâtiment d’une telle épaisseur (22 m). D’où la création de cours intérieures pour faire entrer la lumière au coeur du volume. Seul le premier niveau n’est pas creusé de patios, car il abrite l’importante surface de stockage de matériel et d’archives exigée par le programme. La logique constructive mise en oeuvre est celle d’un bâtiment très tramé à partir du parking. La structure poteaux dalles est contreventée par les noyaux techniques denses (circulations verticales, sanitaires). A la trame de structure correspond une trame de façade qui correspond elle-même à un module de bureau (un petit bureau = 3 ou 4 trames) auquel répond la façade par l’alternance faussement aléatoire des éléments opaques et des baies vitrées. Le bardage en tôle d’inox de dalle à dalle comme les vitrages toute hauteur créent un rythme vertical et contribuent à lutter contre l’effet de masse. En outre, l’effet miroitant du bardage inox distingue ce bâtiment dans un contexte assez hétéroclite, tout en lui donnant une image changeante selon la lumière bretonne.

 

 

 

  • Lieu : Rennes (35).
  • Maîtrise d’ouvrage : Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN).
  • Maîtrise d'oeuvre : Marin Pollosson, architecte chef de projet, service du génie, Etat Défense.
  • Surface : 4000 m2 SHON.
  • Coût : 4 927 941 € TTC.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Sommaire

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus